Zarco est un « cinglé »
Zarco est un « cinglé » Dimanche dernier, Johann Zarco est entré dans le cercle très fermé des « cinglés du Ventoux » après avoir réalisé l’exploit de faire (en vélo) les trois montées du Mont Ventoux dans la même journée.
 

Nous sommes allés à la rencontre de Johann, qui vit à proximité de la cité des Papes, autrement dit Avignon, la veille de son défi fou. Après un délicieux repas à la Table des Agassins*, un ami hôtelier-restaurateur qui le sponsorise, le pilote de Grand Prix 125 nous a expliqué comment la passion du vélo lui est venue.

Johann, depuis quand pratiques-tu le vélo ?

J’ai commencé sérieusement cette année, en fait. J’ai fait 3200 km et je pense arriver à 7000 km avant la fin de l’année.

Que t’apporte le vélo et est-ce que ça fait partie de l’entraînement pour un pilote moto ?

C’est déjà un plaisir car il y a de superbes endroits dans la région. Et puis le vélo m’apporte pour la moto de la détermination et de la hargne. Ça fait bien travailler le mental. Ça défoule aussi après un week-end de course difficile ! Côté physique, quand on a la forme, on récupère mieux d’une blessure par exemple.

Qu’est-ce qui t’a motivé à faire les trois montées du Ventoux, qui représente un sacré challenge ?

En fait, je monte régulièrement le Ventoux, mais je n’avais jamais fait les trois montées dans la même journée. Il existe une association qui délivre une médaille aux cyclistes qui y parviennent. J’ai trouvé l’idée sympa. C’est une satisfaction personnelle, mais aussi l’envie de montrer qu’un pilote est un véritable athlète et qu’on ne reste pas assis devant la télé entre deux Grands Prix.

Pour ceux qui ne connaissent pas, que représente ce défi ?

C’est 136 km dont la moitié de montée avec 4400 mètres de dénivelé positif. Il faut compter en moyenne deux heures pour chaque montée. Soit environ 8 heures en tout.

Au départ, tu devais être accompagné de collègues pilotes, mais tu te retrouves tout seul. Ils se sont défilés ?

(Rires) Oui et non ! Randy (de Puniet) est blessé, pour Régis (Laconi), qui était intéressé pour le faire, c’était peut-être encore un peu tôt pour se lancer dans cette épreuve après son grave accident, et Roberto Locatelli avait un rendez-vous à la dernière minute ! Mais j’espère qu’on pourra le faire plus tard, tous ensemble. En tout cas, l’idée leur a plu.

Tes sponsors perso sont presque tous là. Tu sembles très proche d’eux.

Ce sont des gens très importants pour moi et on a fait un t-shirt spécial pour les remercier car c’est grâce à eux que je peux rouler en Grands Prix. Il y a JP Elec (Nîmes), Carbonne Lorraine, Midi Traçage (Alès), Néo Travaux (Thor), Shark et puis aussi mon fan club**, qui est très important.

Johann, tu as des news à nous donner pour l’an prochain ?

On en saura plus à Estoril, mais j’aimerais faire encore une année en 125, dans mon team WTR, avant de passer en Moto2. On est une bonne équipe et on s’entend super bien. La famille est créée, on a de très bons rapports de confiance. Il ne reste plus qu’à mettre plus d’atouts de notre côté niveau matériel. L’idéal serait de pouvoir avoir une RSA pour viser le top 5, mais ça coûte très cher (300 000 €, ndlr).

Avis aux intéressés, alors ! On se retrouve demain après tes montées infernales ?

Ok, à demain !

Le lendemain soir… Alors Johann, tu as ta médaille de « cinglé » ? Racontes…

Oui, ça y est, j’ai la médaille des Cinglés du Ventoux ! J’ai mis 7h35 pour faire les trois montées et descentes. Je suis parti assez cool pour la première montée, avec un copain. La deuxième montée a été plus difficile car il y avait plus de cyclistes. J’ai un peu trop forcé et j’ai eu des passages difficiles, à la limite des crampes. La troisième montée était plus douce aux deux tiers, mais les derniers six kilomètres étaient costauds. Mais je me suis bien concentré sur mon souffle, et je n’ai pas eu de crampes. En tous cas, ça m’a mis dans un bon mental pour Estoril !

 
*Hôtel Restaurant La Table des Agassins
52 avenue Charles de Gaulle
84130 Le Pontet
Tel 04 90 32 42 91

**Le Fan Club de Johann Zarco accueille aujourd’hui près de 200 membres. La carte d’adhérent est de 15 € par an. L’objectif pour l’an prochain est d’organiser des sorties sur certains Grands Prix européens. Le président est Bernard Leggeri.
Adresse : Fan Club Johann Zarco
13 av. de la République
84130 Le Pontet