Yamaha pourrait empêcher Valentino Rossi de tester la Ducati à Valencia
Yamaha pourrait empêcher Valentino Rossi de tester la Ducati à Valencia Des essais sont prévus au mois de novembre à l’issue de la saison, afin que les pilotes puissent essayer et mettre au point la moto qu’ils auront à leur disposition en 2011.

Si les contrats ont généralement une durée comprise entre le 1er janvier et le 31 décembre, il est souvent admis que quand un pilote quitte une équipe, il a l’autorisation de celle-ci de pouvoir essayer sa future moto après le dernier Grand Prix. Cette année le dernier GP est celui de Valencia qui aura lieu le 7 novembre.

Mais il s’agit d’une tolérance, d’un « gentleman agreement », d’un geste sportif et non d’une obligation. Casey Stoner a par exemple l’agrément de Ducati pour tester sa nouvelle Honda après la course espagnole. Quand le divorce se passe à l’amiable, tout va bien, par contre quand il y a de l’acrimonie, l’autorisation peut très bien être refusée. Mais les temps ont changé : si auparavant un refus n’avait pas une grosse importance, n’impliquant que la nécessité d’un peu de patience, il en va différemment désormais avec la réduction des essais hivernaux.

Or pour Yamaha et Rossi, ce qui ne semblait qu’une formalité est soudain devenu moins évident quand Masao Furusawa (responsable de la compétition) a déclaré que cela avait peu de chance d’être possible pour des raison contractuelles.

Valentino bien sûr a été assommé : « Je serais très déçu et très triste si Yamaha refusait. Seul Honda m’a dit non par le passé et c’était une relation très différente de celle que j’ai avec Yamaha. Si je ne peux pas le faire, je n’aurais vraiment rien compris à ma relation avec Yamaha ! »

Et peut être pas bien compris la mentalité japonaise dans le domaine du business non plus ? Quoi qu’il en soit, l’ambiance entre Vale et ses actuels employeurs risque d’être assez houleuse dans le stand Yamaha lors des 8 GP qui restent à disputer cette saison.

Photo © PSP Span Perec