Xavier Siméon en Moto2
Xavier Siméon en Moto2  Fin de suspens en ce qui concerne l’avenir de Xavier Siméon. Le jeune pilote bruxellois roulera pour l'écurie Holiday Gim.

« Nous sommes partis pour un projet de trois ans. » C’est en effet dans un projet ambitieux qui le conduira du championnat d’Espagne Moto 2 au championnat du monde également dans la catégorie Moto 2 que Xavier s’est lancé. Il faut se souvenir que l’Espagne est le berceau de cette nouvelle classe de moto qui participera au Championnat du Monde en lieu et place des mythiques 250. Ce championnat espagnol est lui aussi organisé par la Dorna, l’organisateur du Moto GP. La voie est donc toute tracée : « Le plan est clair. Cette année, nous participons au championnat d’Espagne avec la perspective de wild-cards pour le championnat du monde et les deux autres années 2011 et 2012, avec l’expérience acquise, nous disputerons le championnat du monde Moto 2. »

Le choix de Xavier s’est donc porté sur un team qu’il a côtoyé depuis quelques années et pour lequel il a roulé lors de la dernière épreuve du championnat d’Espagne Supersport 2009 avec le succès que l’on sait puisqu’il y a décroché la victoire.

C’est un pilote satisfait qui s’exprime :

« Je suis très content. Après la course de Jerez en championnat d'Espagne, j'ai vraiment été séduit par l'ambiance et le professionnalisme de cette équipe. Ce n’est pas un pas en arrière mais bien un pas en avant pour moi. Holiday Gym est une équipe qui croit en moi. C’est un team plein d’ambitions mais qui n'est pas encore fort connu car ils se sont montrés discrets jusqu'à maintenant. Nous allons développer notre propre châssis et ça dès la fin de ce mois. Nous avons un programme très chargé pendant l'hiver et pendant la saison en ce qui concerne les entraînements. Le championnat espagnol est très relevé. Ils ont l’expérience de la Moto 2, cela risque d’être aussi rapide que ceux qui rouleront pour les avant-postes en championnat du monde. Le team participera également au championnat du monde  avec Fonsi Nieto et Yannick Guerra. Je me réjouis d’attaquer cette nouvelle saison qui me permettra de faire énormément de kilomètres avec ces nouvelles motos et d'acquérir un maximum d'expérience. Pour moi, c’est un nouveau challenge et j’y crois. »

Philippe Jaumotte, relations presse