Wrooom : Stoner et Hayden sont à Madonna Di Campiglio
Wrooom : Stoner et Hayden sont à Madonna Di Campiglio Comme chaque année, Ducati invite et retrouve toute la presse internationale pendant une semaine dans la magnifique station de ski de Madonna Di Campiglio, dans les Dolomites italiennes. Sport-Bikes a bien sûr été convié à l’événement afin de vous le faire partager durant toute la semaine.

Hier, lundi, tous les invités et les pilotes sont arrivés à Madonna avant de se retrouver pour un délicieux buffet dans la salle de bal du magnifique Relais des Alpes, où Sissi Impératrice venait séjourner de temps en temps. Le lendemain, retour dans le présent avec la conférence de presse des pilotes, Casey Stoner et Nicky Hayden.

Casey Stoner : « L’an dernier, nous avons bien commencé la saison, puis il y a eu ce problème à la mi-saison. J’ai consulté plein de docteurs, mais aucun n’a trouvé de réponses. Je pense que tout est parti d’un mauvais coup de froid et qu’après ça a empiré. Sans ça, nous aurions eu une bonne opportunité de remporter le titre l’an dernier car la moto était très compétitive. La nouvelle moto que j’ai essayée à Valencia, après le dernier GP de la saison, me plait beaucoup aussi : j’ai eu un très bon feeling et avec le nouveau moteur, on a gagné en traction, même si on a un peu perdu en vitesse de pointe. Je suis donc très confiant pour cette année, d’autant plus que je n’ai jamais été aussi en forme. Ça fait longtemps que je ne m’étais pas senti aussi bien, certainement parce que c’est la première fois depuis longtemps que je traverse un hiver sans blessure ou opération. J’ai donc pu me préparer au mieux physiquement. »

Nicky Hayden : « On avait de grandes attentes l’an dernier, mais ça ne s’est pas tout à fait passé comme espéré, notamment à cause des deux chutes que j’ai subies en début de saison. Puis on a progressé et avancé doucement, mais sûrement. Notre travail s’est concrétisé par deux top 5 d’affilée en fin de saison et c’est très positif. Aujourd’hui, j’ai un bien meilleur feeling avec la moto, même si il nous manque un peu de vitesse de pointe par rapport aux autres pilotes Ducati : je dois certainement améliorer encore mes sorties de virage, et j’espère que le nouveau moteur, qui a une meilleure traction, m’y aidera. En décembre, quand je suis allé voir ma nouvelle moto à l’usine, j’étais excité comme un gosse qui découvre ses cadeaux de Noël ! J’ai pris des photos de la moto et je les ai mises sur mon site pour les montrer à mes fans. Je suis désolé pour le service presse de Ducati car ça leur a causé un peu des soucis ! Cette année, il y a un peu des changements dans le staff avec le départ de Livio, qui faisait un gros boulot. Mais c’est bien d’avoir Vitto (Guareschi) avec nous : il connaît très bien la moto, la maison, et lui aussi a beaucoup appris de Livio. Tout le monde a confiance en lui. Il peut faire le job. »

Demain, Ducati dévoilera la GP10 et Claudio Domenicali parlera de ses nouvelles spécifications.