Wrooom : Ducati inaugure la saison
Wrooom : Ducati inaugure la saison

Ducati a inauguré la saison 2009 lors de son traditionnel meeting dans la magnifique station de ski de Madonna Di Campiglio, au cœur des Dolomites italiennes. Au programme : rencontre avec les pilotes, présentation de la machine et bien sûr ski à volonté !

Nicky voit rouge
Cet événement, qui fêtait sa 19e édition, a tout d’abord permis de voir pour la première fois Nicky Hayden vêtu aux couleurs de son nouvel employeur : « Lorsque j’ai enfilé mon cuir Ducati pour la première fois dimanche dernier pour une séance photo, je dois dire que je me suis senti très fier. » L’aura du constructeur italien a en effet largement dépassé les Apennins et s’est répandu dans le monde entier, notamment aux USA où la marque jouit d’une belle image de prestige. C’est peut-être la raison pour laquelle le team Ducati de MotoGP n’aura pas de pilote italien pour la première fois depuis son arrivée en MotoGP en 2003. « Je suis conscient de l’énorme opportunité qui m’est offerte et je suis très reconnaissant à Ducati de m’avoir donné sa confiance pour ouvrir ce nouveau chapitre dans ma carrière. » Toujours honnête, le pilote américain n’a pas caché le travail et les difficultés qui l’attendaient pourtant : « Je sais que je dois être encore plus rapide pour être compétitif. Même si j’aime déjà cette moto, je ne peux pas dire que cette machine soit facile à piloter. Parfois, on est un peu perdu à la sortie des virages, mais le moteur est très puissant et c’est important, surtout en situation de course. J’aime aussi beaucoup le châssis rigide car il vous donne beaucoup de retours d’information et j’aime le feeling avec l’avant, qui est très stable, même dans les virages rapides. Pour l’instant, nous n’avons eu que deux séances d’essais à Valencia et à Jerez, sur des circuits assez lents, et il me tarde d’essayer la moto sur des circuits plus rapides comme Sepang et Doha. » L’ex-champion du monde MotoGP n’est pas aidé dans son apprentissage par le nombre de journées d’essais hivernaux qui a fondu comme neige au soleil, mais il a confiance en ses capacités : « Je ne veux pas me chercher d’excuse en disant que je dois encore apprendre à piloter cette moto : je veux être compétitif dès le début de la saison. Mon objectif est de revenir au niveau que j’avais en 2006, c’est-à-dire me battre régulièrement pour le podium et gagner des courses à nouveau. » Sa dernière victoire remonte en effet à Laguna Seca 2006… autant dire un bail.

Casey veut se racheter
Même s’il avoue n’avoir recouvré que 80% de sa mobilité dans son poignet gauche opéré en novembre, Casey Stoner est confiant pour cette nouvelle saison : « L’an dernier, nous étions peut-être trop confiant et nous avons négligé certains points sur lesquels nous aurions dû travailler davantage. On a connu des hauts et des bas, mais malgré une casse et deux chutes, nous avons gagné six courses et fini second au championnat. L’an dernier, quand j’ai dit que je me sentais plus fort qu’en 2007, c’était vrai. Je ne pense pas devoir changer ma tactique et mon but est toujours de gagner des courses. Mais je serai plus agressif cette année et peut-être plus décisif dans les courses où personne ne semble vouloir prendre d’initiative. » Casey entend donc redevenir le patron et la GP9 semble pouvoir l’y aider. « Pour l’instant, je n’ai piloté la GP9 que deux fois, à Barcelone durant la saison et une journée à Valencia en fin de saison. Mais c’était suffisant pour me rendre compte du potentiel du nouveau châssis. Il faut maintenant ajuster les réglages. » Et pour cela, il pourra compter sur l’aide de son nouveau coéquipier. « Je suis très content que Nicky soit arrivé dans l’équipe. On se connaît depuis longtemps et il était déjà très sympa avec moi quand je courrais dans les petites catégories. On communique beaucoup et cela va nous permettre d’avancer plus vite dans le développement de la moto. Je pense qu’avec Nicky, on peut faire une saison fantastique. »