Valentino Rossi : ''J'étais au mauvais endroit au mauvais moment''
Valentino Rossi : ''J'étais au mauvais endroit au mauvais moment'' Voici les commentaires de quelques pilotes suite au Grand Prix du Japon. Valentino Rossi (chute) : "C'est vraiment dommage que ma course se soit terminée après deux virages seulement, surtout après les progrès que l'on avait fait durant le week-end. J'étais 4e lors du warm up et je pense qu'on aurait pu rouler dans un gros 1'46. Notre choix de pneus (dur à l'arrière, tendre à l'avant) était également le bon je pense. Et quand on considère les problèmes qu'ont eu Stoner, Dovi et Simoncelli, je me dis que nous aurions pu nous battre pour le podium, ce qui aurait été vraiment super pour nous. Mais nous avons été malchanceux. Lorenzo a légèrement touché l'herbe dans le virage n°1 et dans le virage n°2, il a soudainement dévié pour prendre la bonne trajectoire. Il ne m'a pas vu car j'étais légèrement derrière lui. Lorsqu'il m'a touché, ça m'a poussé sur Spies, qui a touché mon frein avant. C'est un contact qui arrive en course, mais j'étais au mauvais endroit au mauvais moment. Quoi qu'il en soit, nous étions plus compétitifs que d'habitude ce week-end. J'espère que nous sommes dans la bonne voie."

Dani Pedrosa (vainqueur) : "Motegi est un mix de bons et de mauvais souvenirs. J'y ai gagné en 125 et en 250, mais jamais en MotoGP. Donc revenir ici un an après ma mauvaise blessure et gagner est absolument fantastique."

Jorge Lorenzo (2e) : "Jamais je n'aurais pu imaginer une course aussi étrange, avec Casey qui fait une erreur et Dovi qui écope d'un ride through. Je pensais que je pouvais me bagarrer avec Dani, mais il a commencé à rouler de mieux en mieux. Il était comme en état de grâce. Il voulait la victoire, et je n'ai pas pu le suivre. Maintenant, gagner (le championnat) est quasi impossible."

Casey Stoner (3e) : "Tout se déroulait comme prévu. Je savais que Dovizioso revenait sur nous avec son choix de pneus tendres, mais que mes pneus fonctionneraient mieux en fin de course. En bout de ligne droite, je me suis pris un guidonnage sur une bosse au point de quasiment m'arracher le guidon des mains. J'ai eu la chance de ne pas le lâcher, mais lorsque j'ai attrapé le frein avant, le levier est arrivé immédiatement en butée. j'ai dû pomper deux fois pour que les freins reviennent et il était du coup impossible de me freiner suffisamment pour prendre le virage. J'ai eu de la chance, cependant, de ne pas chuter. C'est vraiment dommage car nous avions la moto pour gagner aujourd'hui, mais je dois m'estimer heureux de quand même terminer sur le podium grâce aux fautes ou à la malchance d'autres pilotes."

Marco Simoncelli (4e) : "J'ai fait une stupide erreur sur la grille de départ. Le feu rouge était long à s'éteindre et du coin de l'oeil j'ai vu Dovizioso bouger et j'ai légèrement lâché l'embrayage, mais suffisamment pour écoper d'un ride through. On ne peut pas se permettre de faire ce genre d'erreur. Je suis en colère contre moi-même. Quand on voit comment s'est passée la course, le podium était à ma portée, voire mieux encore.. Mais bon, on a quand même eu une belle bagarre avec Dovizioso - encore une avec lui ! - en fin de course, et je suis très content de l'avoir battu."

Andrea Dovizioso (5e) : "Je n'arrive pas à le croire. Je n'ai jamais volé un seul départ de toute ma carrière et il faut que ça arrive ici, où j'aurais pu gagner ! Je ne sais pas pourquoi ma moto a bougé avant le feu vert, mais je m'en suis rendu compte tout de suite et je m'attendais au ride through."

Randy de Puniet (10e) : "Je ne suis pas content du tout, car aujourd'hui, nous avions le potentiel pour rentrer dans le top 8. J'étais derrière Aoyama, Elias, etc. et quand j'ai vu le panneau de ride through, j'ai cru que j'étais dans la liste. J'ai mis plusieurs tours à voir si mon numéro apparaissait, et à un moment, j'ai pris les freins trop tard au bout de la ligne droite, et ça m'a fait perdre le contact avec le groupe."

Grosse frayeur pour Hector Barbera. Motegi n'est décidément pas un circuit qui porte chance à Barbera. En 2008, une grosse chute l'avait mis hors course une petite partie de la saison. Cette année, au douzième tour de la course, il a perdu l'avant de sa Ducati et est retombé très fort sur le bitume. Après avoir perdu connaissance, il a été transporté au centre médical du circuit, puis héliporté à l'hôpital de Mibu. Il a reçu un gros coup à la nuque et s'est cassé la clavicule. On ne sait pas encore s'il pourra participer aux GP d'Australie
dans dix jours puis de Malaisie.

Photo : PSP Lukasz Swiderek