USA : Boîtier électronique unique en Superbike AMA Pro Racing en 2013
USA : Boîtier électronique unique en Superbike AMA Pro Racing en 2013 L'organisateur du championnat américain, qui limite déjà l'électronique actuellement, va franchir un pas de plus en imposant un boîtier standard dès la fin de la saison prochaine. La fédération américaine a été la première à limiter l'usage de l'électronique dans la course moto. Ce travail de pionnier avait été fait dans le but de diminuer les coûts, mais comme les Américains ont été les initiateurs, toutes les décisions n'étaient pas parfaites. Prenons un exemple : pour empêcher l'anti-patinage, il fut décidé d'interdire la mesure de la vitesse de la roue avant, tous les contrôles de traction de l'époque se déclenchant en cas de vitesse de la roue arrière soudain supérieure à celle de l'avant. Mais cette mesure ne servit pas à grand-chose car on vit apparaître chez Suzuki Yoshimura un dispositif déclenchant l'anti-patinage relié au vilebrequin et activé par une accélération trop brusque de celui-ci. Mettre ce système au point coûtait (au moins) aussi cher que mesurer la vitesse de la roue avant, donc aucune économie n'était réalisée.
 
Pour début 2013, l'AMA Pro Racing instaure donc un système de boîtier unique obligatoire, un peu selon le principe du BSB (pour les EVO en 2011, pour tous en 2012). Le prix maximum visé pour l'ensemble du dispositif est de $20 000 par moto. Il comprendra le boîtier, le tableau de bord, les sondes et leur câblage. Il ne resterait alors plus aux teams qu'à adapter ce câblage à leurs propres motos, puis à payer un technicien pour faire fonctionner le tout.
 
Pour ce qui est du championnat du monde Superbike, Paolo Ciabatti, Directeur Général du mondial SBK, expliquera tout dans le prochain numéro de Sport-Bikes, en vente dans environ un mois.
 
Source : Speedtv.com
 
Photo : Josh Hayes devant Ben Bostrom dans le New Jersey (© AMA Pro Racing / DMG)