Une histoire d'hommes, et d'hommes de parole...
CourrierUne histoire d'hommes, et d'hommes de parole...
Il y a un an, presque jour pour jour, votre serviteur avait fait part de son intention de ne plus se rendre sur le GP de France Moto au Mans, et ce dans un « coup de gueule » dirigé vers la DORNA (cf courrier ci-dessous).
« Messieurs de La DORNA… Vous ne me verrez plus en Grand Prix !

Cinquante cinq balais, présent sur les Grand Prix depuis 40 ans, pigiste moto dans un quotidien local  ( « La presse de la Manche » à Cherbourg, où je couvre l’ensemble des disciplines que sont la vitesse, le motocross, l’enduro et le trial , plus d’une centaines d’articles par an ) et s’il est vrai que je ne représente pas l’élite des médias du monde de la moto…. Je pense pouvoir prétendre au monde des passionnés qui passent leur temps à vivre leur passion, la communiquer, la faire vivre, et contribuer modestement à faire venir dans vos manifestations un public nombreux il est vrai et que pourtant vous respectez de moins en moins. Accrédité depuis 1999 où j’étais au Castelet, qui se situe quand même à1200 km de chez moi , et où je disposais des meilleures conditions : Paddock, Track et Pit lane, le top du top. J’ai par la suite perdu en 2001 l’accès Pit Lane - ce que je peux comprendre - pour perdre ensuite celui du Track, et là j’ai beaucoup plus de mal à le digérer. A ce jour il me reste le paddock, et croyez moi, j’ai largement perdu l’âge de la course à l’Autographe, et mes yeux pour pleurer, pleurer sur votre monde où seul l’argent compte, et où à coup de centaines d’euros, et de passes de toutes sortes, vous faites pleurer à leur tour de nombreux acquéreurs lorsqu’ils en font le bilan en fin de week-end.
Continuez vos restrictions de tous type (accès Paddock de la catégorie MotoGP réglementé), continuez à privilégier les nantis, VIP et autres notoriétés , au détriment de ceux qui vous aident encore à exister….
Pour ma part, ma décision est prise, et même si c’est avec beaucoup d’amertume, je vais vous abandonner, pour mieux me concentrer au championnat du monde de Motocross nettement plus respectueux , que vous avez tenté de conquérir en son temps, et qui vous a très vite rejeté…..
Dans le même esprit, je vais continuer à être présent, et autant que faire se peut, sur le championnat du monde d’endurance, championnats de France, qui nous apportent encore des conditions de travail digne de ce nom.
Méfiez vous toutefois de ces « vaches à lait » qui un jour peut-être pourraient avoir envie de vous « boycotter » et vous faire prendre conscience que sans eux, et sans nous les petits et grands médias, vous n’êtes pas grand chose.
Finalement, vous avez sûrement raison, de privilégier la télévision, car le seul côté positif de votre démarche, et je devrais peut-être vous en remercier…. aura été de me faire prendre conscience que les dépenses consenties pour ce qui était pour moi un rendez-vous traditionnel  vont être investies dans un abonnement à Eurosport, qui me permettra de profiter pleinement, de la course.

Un passionné complètement désabusé. »


Ce document a été diffusé par la suite vers la presse moto, vers la FFM (Fédération Française de Moto) et aussi vers Claude Michy, l'organisateur du GP de France au Mans. Une rencontre trois semaines plus tard avec Mr Jean Pierre Mougin (ex-président de la FFM, devenu depuis 1er Vice président de la FIM - Fédération Internationale de la Moto) en compagnie de son successeur à la fédération, Mr Jacques Bolle, et ce lors du GP de France de motocross à St Jean D'Angely. Une rencontre qui allait changer la donne, et refaire de ce rendez-vous annuel un événement exceptionnel, au moins pour ce millésime 2009.

La suite n'est qu'une implication de la FFM au travers de Pierre Bonneville et son service communication, relayé par l'organisation de Claude Michy et appuyée par Jean Pierre Mougin lui même, intervenu directement auprès de Carmelo Ezpeleta, le « patron »  de la Dorna, « des hommes de parole », qui  tous ensemble ont redonné ses lettres de noblesse au mot « passion ». Une passion qui peut animer un correspondant de presse, fut-il simplement un petit média, mais qui autant que faire se peut essaie de la transmettre à tous et contribuer modestement à la faire vivre.

Une accréditation digne de ce nom avec l'accès Paddock, salle de presse, track (circuit bord de piste) et cerise sur le gâteau... un petit stick comportant le mot magique GRID ALL. Ce sésame remis par Mr Mougin qui, d'un seul coup, change tout, et qui vous autorise à pénétrer sur les grilles de départ des trois catégories engagées, que sont les 125cc, 250cc et MotoGP. Côtoyer les stars du championnat du monde, tels les  Rossi, Stoner, Lorenzo, Pedrosa, Simoncelli, Bautista, Barbera, Simon, Smith, etc.... et autres pilotes tricolores tels les De Puniet , Di Meglio, que du bonheur qu'il faut déguster sans modération, et apprécier à sa juste valeur. Au final, c'est bien une histoire d'hommes, avec des hommes de paroles, qui ont fait revenir sur sa parole, celui qui pensait n'avoir qu'une parole, prouvant une fois de plus qu'il ne faut jamais dire jamais......

Christian HAMEL