Top Twin : La couronne pour Todisco
DiversTop Twin : La couronne pour Todisco

Il débarquait à Albi en favori. Il devait composer avec l’expérience de Jean-Yves Mounier. La moindre erreur pouvait lui coûter le titre. Pourtant, Yani Todisco, cet ancien pilote de motocross, coiffe la couronne du Top Twin Unlimited 2010 dès sa toute première saison disputée en vitesse.

La finale du championnat de France Superbike se tenait ce week-end à Albi (81). Sous une météo hésitante mais finalement conciliante, les pilotes du Top Twin et du Challenge 848 se retrouvaient donc en piste pour la dernière fois de la saison 2010 sur le rapide circuit tarnais, tracé autour de la piste d’atterrissage de l’aérodrome du Séquestre.

Avec 20 points d’avance sur son adversaire le plus redoutable, Jean-Yves Mounier, Yani Todisco arrivait en terres tarnaises avec un avantage certain, mais aussi la pression de ne pas avoir le droit à l’erreur. Lionel Ancelin, évincé de la course au titre depuis le Mans, avait pour sa part décidé de ne pas faire le déplacement.

Lors de la première séance d’essais, Yani et sa Ducati 1098 R sont tenus en respect par trois pilotes survoltés : le local de l’étape, Michel Amalric, prend la pole position provisoire au guidon de sa KTM RC8 R, devant Adrien Protat, à qui le passage sur une Ducati 1098 depuis Le Mans, contre une 848 auparavant, réussit bien. Le 3e temps revient à un autre régional de l’étape : Guillaume Rigal, l’un des top-pilotes du championnat de France Supermotard, est venu faire une pige en Top Twin au guidon d’une Ducati 748 certes plus toute neuve, mais quelque peu survitaminée.

Yani Todisco remet les pendules à l’heure lors de la deuxième séance qualificative : il prend la pole position devant Guillaume Rigal, Stéphane Pagani (Ducati 1198 S) et Ludovic Baudry (KTM RC8 R). Michel Amalric, Adrien Protat, Jean-Yves Mounier (KTM RC8 R) et Stéphane Bovin (Ducati 998) forment la deuxième ligne sur une grille de départ composée de 23 pilotes.

Todisco continue sur sa lancée en course : parti en tête, il va rapidement creuser l’écart en première manche pour ne plus être inquiété par quiconque, et filer vers sa première victoire du week-end. Derrière lui, Mounier s’accroche à la 2e place. Mais à deux tours de l’arrivée, le très pressant Rigal trouve l’ouverture et passe la KTM n°3. Mounier ne parvient pas à répliquer, et doit se contenter d’une 3e place synonyme de titre compromis. Yani compte en effet 29 points d’avance sur Jean-Yves, et se voit donc sacré champion dès la fin de cette première manche.

Ceci fait, on aurait pu penser à une course sage de la part de Yani en deuxième manche. Mais c’était mal connaître le pilote marseillais. Parti en tête, il se fait déborder au 6e tour par Mounier et Rigal. Il pointe 4e derrière Baudry un tour plus tard. Rapidement, il se ressaisit, pour passer 3e, puis 2e, avant de partir en chasse d’un Rigal qui se démène en tête. Dans le dernier tour, Todisco fait le forcing, passe Rigal dans un trou de souris, et prend la victoire sur le fil pour 79 centièmes de secondes ! Mounier complète le podium, devant Baudry (5e/4e), Amalric (8e/5e), Protat (4e/6e) et Bovin (7e/7e).

Le nouveau champion Top Twin, Yani Todisco, devance Jean-Yves Mounier de 38 points. Stéphane Pagani monte sur la 3e marche du podium final, pour 3 petits points d’avance sur Lionel Ancelin, et 9 sur Michel Amalric, 5e.

En l’absence de Frédéric Bottoglieri, sacré vainqueur du Challenge 848 au Mans, Christophe Maubourguet s’est adjugé le doublé dans la catégorie. Il termine second du challenge, devant Romain Tarallo (6e/3e en 848) et Rodolphe Rochet (2e/DNF en 848).

Photo : Yani Todisco entouré de son équipe.