Tests CRT : Gresini, Pirro et leur Honda-FTR forfaits
Tests CRT : Gresini, Pirro et leur Honda-FTR forfaits Le fabriquant de partie-cycle britannique FTR avait prévenu que ce serait très long. Il est occupé avec la Moto2 et il avait dit à Fausto Gresini que ses deux cadres CRT ne pourraient être livrés qu'en mars. L'ennui est qu'on est maintenant en mars et que les cadres ne sont pas arrivés, n'autorisant pas Michele Pirro à pouvoir rouler jeudi et vendredi en Aragon avec les autres CRT. L'Italien pour le moment n'a pu tourner que sur une Honda CBR 1000 RR en version plus ou moins Superbike, avec le moteur Ten Kate et des freins carbone, à Vallelunga. Pirro est franchement dépité, d'autant qu'il sait par expérience qu'il faut toujours réaliser de petites pièces et en ajuster d'autres quand on reçoit un cadre de ce genre.
 
Son premier roulage pourrait avoir lieu entre le 16 et le 18 mars à Imola, lors des essais groupés officiels du championnat d'Italie C.I.V. avant de rejoindre Jerez pour les essais IRTA du 23 au 25. Direction ensuite le Qatar où le premier Grand Prix de l'année aura lieu à Doha le 8 avril.
 
L'un des gros avantages de la Honda-FTR est son moteur Ten Kate, nettement plus solide par exemple que le bloc RSV4. Il devrait donc pouvoir conserver toute l'année les 220 chevaux dont il dispose en Superbike, alors qu'il n'est pas impossible que d'autres soient obligés de limiter la puissance de leurs moteurs issus de la série (Aprilia, mais aussi BMW) s'ils veulent éviter les problèmes de fiabilité.
 
Photo : Michele Pirro lors des tests de Jerez en mars 2011 (© Stan Perec)