Superbike France à Nogaro : doublé historique BMW / Michelin
NationalSuperbike France à Nogaro : doublé historique BMW / Michelin

 

Juste après les 24 heures du Mans Moto où de nombreux pilotes se sont illustrés, l’ensemble des acteurs du Championnat de France Superbike avait rendez vous sur le circuit Paul Armagnac de Nogaro (32) pour leur seconde épreuve et pour fêter, avec l’ASM Armagnac Bigorre, les 50 ans du célèbre circuit.   
Dimanche matin, le soleil annoncé peine à venir et c’est avec une petite brume et une dizaine de degré que le départ de la première manche Supersport est donné. Grégory Leblanc part vite mais se fait passer dans le second tour par Mathieu Ginès et julien Enjolras. Avec Peter Polesso (Yamaha, team Pro Boost), ils vont creuser un écart de plus en plus significatif sur leurs poursuivants. A mi course, Polesso est décroché et Enjolras se fait doubler par Leblanc. Le rythme est très rapide mais Ginès ne parvient pas à se défaire de Leblanc qui reste très menaçant. Dans les derniers tours, Leblanc va tout tenter pour gagner la course mais Ginès résiste bien, il réplique chaque fois que nécessaire et s’impose pour 26 millièmes de seconde sur la ligne d’arrivée. Enjolras décroché dans les derniers tours assure sa place sur le podium.

Toujours dans la fraicheur, la première manche Superbike va partir sous les yeux de Jean François Baldé, ancien vice champion du monde en GP 250 et multiple champion de France. Excellent départ de Vincent Philippe qui fait un début de course remarquable. Plus prudent, Gimbert semble un peu décroché tandis que son coéquipier, Erwan Nigon, tente de revenir aux avant-postes après un départ raté. A la mi course, l’avance de Vincent Philippe n’est plus et Nigon a fait un festival de dépassement pour se retrouver à l’attaque de l’officiel Suzuki. Le suspense ne dure pas longtemps et Nigon prend les commandes avec Gimbert juste derrière lui.

Les derniers tours de course vont être l’illustration de tout le talent de ces deux pilotes qui se livrent à une bataille dure, serrée, mais propre où le risque d’emmener son coéquipier au tapis est quasi nul. A l’arrivée, avec le jeu des dépassements des attardés, Nigon l’emporte avec plus d’une seconde et demie d’avance sur Gimbert. Derrière, après une belle bagarre, Julien Da Costa s’impose face à Loïc Napoleone (BMW, ERT). Vincent Philippe finit 5ème devant ses deux coéquipiers et Olivier four qui s’intercale entre eux.

Avec cette victoire, Nigon passe en tête du classement provisoire.

En Top Twin, malgré un très bon départ, Thierry Mulot ne peut rien faire face au rythme de Yani Todisco et Jean Yves Mounier qui le doublent et le laissent en observateur éloigné. Le duel est serré et lorsqu’à 5 tours de l’arrivée Mounier passe en tête, on se dit que le multiple champion de France a fait le principal, mais c’est sans compter sur les ressources du pilote Ducati qui réplique un peu après et finit par l’emporter avec 7 millièmes d’avance. Mulot complète le podium et Bottoglieri finit 14ème et premier 848.

La première partie de la manche Side Car clôture la matinée. Si les bretons sociétaires de l’ASM Armagnac Bigorre, Le Bail / Chaigneau, effectuent le meilleur départ, ils se font vite dépasser par deux équipages : Ducouret / Hermann et Barbier / Debroise. Les 3 Sides creusent l’écart et livrent une bataille serrée. Décrochés et esseulés, les bretons devront se contenter de la 3ème place. En fin de course, Barbier / Debroise prennent le meilleur sur les champions de France 2009 et s’imposent.

En F2, belle performance de Guignard / Poux qui finissent 5ème au général.

Pause déjeuner avec l’arrivée du soleil, des degrés et des spectateurs. Venus très nombreux (plus de 10 000 personnes sur la journée du dimanche) le public a pu faire une visite des stands riche en animations, gagner des baptêmes de piste avec notamment, Sergeï Nuques, le fameux Chevalier Grolandais.

L’après midi démarre avec les jeunes de la Catégorie Pirelli 600. Lucas Mahias semble vraiment intouchable, malgré sa blessure, il imprime un rythme qui laisse ses concurrents au rang d’observateurs. Randy Pagaud et Rémy Echard tente bien de rester au contact dans les premiers tours mais ne peuvent que s’incliner face à la domination de Mahias. Pagaud est le premier pilote junior.

Au classement provisoire, Mahias signe le sans faute devant Echard et ses 36 points et Pagaud et ses 29 points. En junior, Pagaud et Martinez ne sont distants que d’un point au bénéfice du premier.

 

Seconde manche pour les Supersport et nouveau bon départ pour Grégory Leblanc qui emmène dans sa roue Mathieu Ginès et Julien Enjolras qui doit faire avec les attaques de Clément Dunikowski. Ginès prend les commandes et imprime le rythme. Dunikowsky par à la faute, les trois premiers se détachent et commencent à avoir une petite avance. David Perret est en tête du groupe de chasse. Le duel Ginès Leblanc bat son plein et Enjolras commence à marquer le pas. Perret 4ème ne semble pas en mesure de revenir sur lui. Deux tours avant la fin, c’est le tout droit pour le pilote Triumph qui repart mais derrière Perret. Leblanc cherche la faille, met la pression mais le pilote Dark Dog résiste et franchit la ligne d’arrivée avec 102 millièmes de seconde d’avance.

Au classement provisoire, Grégory Leblanc mène avec 76 points devant Ginès, 68 points et Enjolras 67 points.

Départ des 125cc sous l’œil de Jacky Hutteau, ancien champion de France 50cc et pilote de GP 125 Europe, et course magistrale de Grégory Di Carlo au guidon de sa Honda du Challenge de l’Avenir FFM. Malgré un mauvais départ, Jimmy Petit parvient à revenir à une demie seconde de Di Carlo mais ce dernier bien panneauté gère bien son effort et maintient cet écart jusqu’à la ligne d’arrivée. Autre pilote du Challenge de l’Avenir, Kévin Szalai s’impose face à la KTM de Pierre Ginieys pour monter sur le podium.

Au classement provisoire, Di Carlo passe devant Petit pour un point seulement. Szalai est 3ème à 14 points de son chef de file.

Seconde finale pour les Superbike et, comme ce matin, Vincent Philippe effectue un bon départ devant son coéquipier Freddy Foray et Erwan Nigon. Très à l’aise sur le tracé gersois, Nigon met trois tours pour prendre les commandes et enchaîner des chronos de folie. Très vite, Gimbert veut réagir mais doit attendre le 9ème tour pour passer Philippe. L’écart est important, trop pour espérer revenir. Il maintient un rythme élevé pour se mettre à l’abri d’un retour éventuel. Pour la 3ème marche du podium, la bagarre fait rage entre Julien Da Costa et Freddy Foray. Le duel tourne à l’avantage du pilote Kawasaki qui, comme ce matin, monte sur le podium. La course se finit donc sur un nouveau doublé BMW et un Erwan Nigon intouchable.

Au classement provisoire, Il prend la tête avec 87 points devant Gimbert qui en compte 71 et Julien Da Costa, 68 points. Avec ses deux 5ème place, Vincent Philippe perd trois places et compte 60 points.

Début de course un peu similaire en Top Twin : Meilleur départ pour Thierry Mulot, dépassé par Yani Todisco et Jean Yves Mounier et échappée des deux premiers. Là où le scénario diffère c’est pour la gestion de la pression. Mounier redouble d’effort pour s’imposer et, sous la pression, Todisco par à la faute. Contraint d’abandonner le pilote Ducati perd de gros points au championnat mais fait les affaires de Mounier. Avec deux victoires et deux secondes places, il est le leader naturel de cette coupe devant Lionel Ancelin (3ème de cette manche) et Yoni Todisco.

 

Le superbe week-end se clôture avec les Side Car sous les yeux d’Alain Michel, le pilote Français le plus titré avec notamment un titre de champion du monde et 9 titres de Champion de France Side Car.

Bon départ pour Ducouret / Hermann devant Barbier / Debroise. Comme ce matin ils creusent assez rapidement l’écart et jouent la victoire en duel. Un temps en bagarre, Le Bail / Chaigneau se libèrent de la pression de Beneteau / Bajus pour s’assurer la 3ème place. Si les champions de France 2009 s’étaient inclinés ce matin, ce sont bien eux qui s’imposent ce soir après avoir creuser un écart conséquent en fin de course de plus de 9 secondes.

En F2 nouvelle victoire de Guignard / Poux, ils sont 7ème au général.

Au cumul de la journée, Ducouret Herman l’emportent devant Barbier / Debroise et Le Bail / Chaigneau. En F2 Guignard / Poux s’imposent.

Au classement provisoire, Barbier / Debroise comptent 1,5 points d’avance sur Le Bail / Chaigneau. En F2, Guignard / Poux se rapprochent à 4 longueurs des leaders Leguen / Dury.

Prochain rendez vous, les 15 et 16 mai prochains au Vigeant (86)

Le Service Communication de la FFM