Spies : « Rookie de l’année, je m’en moque. »
Spies : « Rookie de l’année, je m’en moque. » Ben Spies a remporté le titre de « rookie de l’année » qui récompense le meilleur pilote débutant dans la catégorie, en l’occurrence le MotoGP pour l’Américain.

Le Texan avait roulé pour la première fois en Grand Prix en 2008 à Donington, terminant quatorzième du British GP sur une Suzuki, à moins d’une seconde de Randy de Puniet. Il améliorait ensuite nettement son score cette année-là avec la 8e place à Laguna Seca, puis la 6e à Indianapolis. Il n’effectuait qu’un GP en 2009, terminant 7e à Valencia. Cette année, Ben est monté deux fois sur le podium, 3e à Silverstone puis 2e à Indianapolis. Cela lui vaut d’occuper actuellement la 6e place du classement général provisoire, 16 points derrière Dovizioso et 11 devant Hayden. Spies est donc « rookie de l’année ».

« A vrai dire, je m’en moque, constate-t-il tranquillement. Je ne souhaite pas faire de vagues et je n’essaie pas d’avoir l’air arrogant, mais c’est quelque chose sur lequel je ne me suis pas concentré. Beaucoup de gens inventent ces petits championnats autonomes comme meilleur rookie ou meilleur privé ou meilleur Américain, tous ces petits classements différents. Pour moi, quand je fais les comptes le dimanche soir, si j’ai fini septième il faut que je comprenne pourquoi six gars m’ont battu. C’est ça mon travail, c’est ainsi que je progresse.

« On a fait beaucoup de bonnes choses cette année, mais “rookie de l’année” n’a jamais été un but que je m’étais fixé en début de saison. Mon objectif était simplement de m’améliorer tout au long de l’année pour être prêt pour 2011 et être aussi fort que possible. 

« Je pense qu’on a fait du bon travail cette année, l’équipe, tout le monde. C’est une bonne sensation de terminer sixième ou septième en course pour sa première saison complète. »

Kevin Schwantz, ancien conseiller de Ben, garde un peu de recul : « Il est toujours capable de se prendre la tête, du genre – « Je ne vais pas me bagarrer contre les gars de devant, ça va trop vite, bla bla bla » – Je pense qu’on doit prendre le départ de chaque course en pensant qu’on a trouvé quelque chose lors du warm up matinal et qu’on va être le meilleur de tout le plateau aujourd’hui. C’est l’approche mentale qu’il faut avoir. Mais Ben ira bien. »

Sources : merci à Dean Adams / superbikeplanet.com et gpone.com

Photo : Spies sur le podium d’Indianapolis (photo Marc Robinot © PSP Stand Perec)