SBK aux US : Mondial contre AMA, Pirelli contre Dunlop
SBK aux US : Mondial contre AMA, Pirelli contre Dunlop Pour la première fois dans l'histoire du Miller Motorsports Park, les Superbikes du championnat du monde font se retrouver face à face avec celles de l'AMA Pro Racing sur le même tracé. Ce sera l'occasion de comparer les performances de ces machines, ainsi que celles des Pirelli face aux Dunlop.
En 2006, pour l'épreuve inaugurale, Ben Spies, alors sur Suzuki, réalisait la pole position en 1'49.1 sur le circuit de 3,06 miles, soient 4,9 km.

En 2007, toujours en championnat américain, Spies s'emparait de nouveau du meilleur temps en 1'49.4.

En 2008, le championnat du monde arrivait. Pour éviter toute comparaison, le championnat AMA était déplacé sur le circuit de 4,4 miles, soient 7,2 km, alors que le mondial se voyait attribuer le plus classique 4,9 km. Carlos Checa, alors sur Honda Ten Kate, établissait la pole en 1'48.1, alors que la pole US sur le grand circuit revenait à… Ben Spies (en 2'45).

En 2009 et 2010, l'AMA ne faisait pas partie du programme de Miller. En WSBK, la pole revenait à Checa, désormais sur Ducati en 2010, en 1'47.081. C'est le record à battre.

Cette année, l'AMA fait son retour et les deux championnats se retrouvent sur le même circuit. On va donc pouvoir comparer directement les chronos et à ce petit jeu il y aura forcément un perdant. Sera-ce le mondial ou l'AMA ? Et qui de Dunlop ou de Pirelli se montrera le plus performant ? Prenez vos paris, réponse ce week-end.

Illustration : Pour le plaisir des yeux, voici une petite galerie consacrée à Ben Spies en championnat AMA.

Photos : Ben Spies sur 1000 GSX-R en 2008 aux Etats-Unis (images Suzuki)

Daytona (Ben est tout à gauche)




Spies avec Jamie Hacking (2e à droite) et Neil Hodgson