SBK : Quelques modifications réglementaires
SBK : Quelques modifications réglementaires La Commission Superbike, composée de Paolo Flammini (PDG IMS), Ignacio Verneda (FIM), Giulio Bardi (représentant des équipes), avec Paolo Ciabatti (Directeur Général IMS), Charles Hennekam (FIM) et Paul Duparc (FIM) a décidé des modifications suivantes :  • Il sera interdit aux pilotes et équipes participant au championnat FIM World Superbike de procéder à des essais du 1er décembre au 15 janvier.

A compter du 1er janvier 2012, la date de naissance de tous les pilotes Superstock devra être comprise entre le 1er janvier 1986 et le 29 mars 1996.

Une seule moto par pilote sera autorisée lors de chaque weekend de course en Superbike, Supersport et Superstock en 2012. Chaque pilote aura seulement huit moteurs à disposition pour l'intégralité de la saison en Supersport. Une limite de trois moteurs sera imposée en Superstock pour les pilotes durant la saison.

De nouveaux détails seront officialisés dans le futur concernant les règles d'équilibrage des motos. Le nouveau poids minimum des deux cylindres 1200cc est amené à 171 kg (six kilos de plus qu'au début de la saison 2011). Les quatre cylindres demeurent fixés à 165 kg, et aucune tolérance concernant le poids ne sera admise pour quelque type de machine que ce soit.

Tous les essais précédant la Superpole et les qualifications en Superbike dureront 45 minutes. La Superpole se disputera de son côté selon une chronologie différente.

En cas de séance de Superpole disputée sur le sec, les 16 premiers pilotes se qualifieront pour la Superpole 1. Les 12 premiers pilotes de la Superpole 1 passeront en Superpole 2. Seuls les huit premiers pilotes de la Superpole 2 auront accès à la dernière étape de la Superpole 3. En cas de séance sur le mouillé, les 16 premiers pilotes participeront à la Superpole 1, qui durera 20 minutes. Les huit pilotes les plus rapides accèderont ensuite à la Superpole 2, qui durera elle aussi 20 minutes.

Course sèche : Si le Directeur de Course considère qu'une course devient trop mouillée en Superbike, il aura la possibilité d'interrompre celle-ci pour permettre aux pilotes de changer de pneumatiques. Les courses sur le mouillé ne seront pas interrompues pour raisons climatiques. 
Course humide : Elle ne sera pas interrompue pour raisons climatiques. Dans tous les cas, si une course doit être arrêtée en raison des conditions climatiques, le nouveau départ sera automatiquement donné en tant que course humide.

Tous les pilotes prenant part à une course au moment où le drapeau rouge est agité pourront repartir s'ils sont prêts pour le nouveau départ.

De nouvelles pénalités pourront être infligées aux pilotes, comme des changements de positions, et des pertes de places sur la grille de la course suivante, ainsi que d'autres pénalités existantes.

Les réglementations définitives seront publiées prochainement.

Photo © PSP Stan Perec