SBK : Le point sur les homologations
SBK : Le point sur les homologations

Nouveaux constructeurs en Europe et suspension temporaire de la production au Japon ont fait planer des incertitudes. Faisons le point.
Pour être homologuée en mondial Superbike, une moto doit être fabriquée à un minimum de 1000 exemplaires (ce sera 3000 à partir de l’an prochain).
 
Pour le championnat américain, « Les motos Superbike doivent être certifiées pour une utilisation routière et disponibles chez les concessionnaires US au moment de la compétition. La quantité proposée doit être suffisante pour que toute personne souhaitant en acheter une puisse le faire dans un délai raisonnable. »
 
Le Championnat du Monde Superbike a une tradition d’homologation assez souple. On se rappelle notamment des Bimota, Mondial et autres Benelli. Il paraitrait même que la présence d’MV Agusta cette année en Superstock 1000 amènerait un sourire entendu sur certains visages.
 
Pour ce qui est des sept marques présentes en 2009 en Superbike, faisons le point : Honda, Kawasaki et Ducati courent avec des modèles 2008, donc déjà homologués.
 
Pour Yamaha, qui engage ses nouvelles R1 cross-plane, « Il n’y a pas de problème, précise José Leloir, responsable de la compétition de Yamaha Motor France. Tout est en place pour le championnat du monde et pour la France nous homologuons la R1 auprès de la FFM à partir du 11 mars comme prévu. »
 
Chez Suzuki, les GSX-R 1000 K9 ne seront pas présentes à Daytona début mars, ni peut-être à Fontana le 22 mars. En Championnat du Monde Superbike, la K9 est homologuée.
 
Pour BMW, c’est le cas également.
 
Chez Aprilia, la présence de la RSV4 aux 24 Heures du Mans (18 et 19 avril) a été annulée car les motos ne seront pas prêtes. Toutefois il n’y a pas de retard pour l'homologation en mondial Superbike, une première visite ayant contrôlé les 250 exemplaires initiaux nécessaires.
 
Pour mémoire, voici les procédures FIM :
La première est pour un constructeur demandant une homologation en Superbike pour la toute première fois de son existence (donc ici BMW) :
• Le constructeur doit avoir produit au moins une quantité de 125 motos avant l’inspection pour homologation. La moto doit être en vente au public à ce moment-là.
• La quantité minimum de 500 unités doit être atteinte à la fin du mois de septembre de l’année en cours.
• La quantité minimum de 1000 unités doit être atteinte dès la fin du mois de décembre de l’année en cours.
 
La deuxième est pour tous les autres constructeurs :
• Le constructeur doit avoir produit une quantité d’au moins 250 motos avant l’inspection pour homologation. La moto doit être en vente au public à ce moment-là.
• La quantité minimum de 1000 unités doit être atteinte à la fin juin de l’année en cours.
 
Pour plus de détail : http://www.fim.ch/fr/rules/Sportifs/ccr/2009/SBK_homolog_fr.pdf