SBK : Laverty, devant Biaggi, crée la surprise en Australie
SBK : Laverty, devant Biaggi, crée la surprise en Australie Depuis le début des essais hivernaux, Eugene Laverty démontre une très rapide adaptation à la Yamaha R1. Devançant régulièrement son nouveau coéquipier Marco Melandri, transfuge du MotoGP, le vice-champion du monde Supersport 2010 derrière Kenan Sofuoglu vient de mettre Max Biaggi à son tableau de chasse. Laverty a réalisé son excellent chrono en pneus tendres, comme avec la configuration utilisée en Superpole. Les autres avaient le droit de le faire aussi, mais n’ont pas essayé car il y avait, selon eux, trop peu de temps disponible. En fait il a plu le matin, donnant l’occasion à Marco Melandri d’essayer les Pirelli pluie pour la première fois. Puis la piste a totalement séché et c’est alors que Laverty a réalisé son chrono. La pluie s’est de nouveau invitée en fin d’après-midi, clôturant définitivement les trois jours de ce test austral.

Il est à noter qu’en pneus course, Laverty a réalisé exactement le même chrono que Biaggi. Lors d’une simulation de course, le pilote d’Irlande du Nord a tourné assez vite mais à dû baisser de rythme à la fin, tournant en 1’34. 

Marco Melandri a continué à s’habituer à sa nouvelle monture, alors que Leon Camier, percuté violemment hier par une mouette, a réalisé le même chrono que l’Italien. Laverty a tourné essentiellement (mais pas seulement) sur la R1 2010 alors que Melandri a préféré se concentrer uniquement sur la 2011. Ce modèle 2011 comprenait une modification de la répartition des poids, la nouvelle fourche Öhlins TRVP 25, quelques pièces moteur différentes, une selle et un réservoir d'essence redessinés, ainsi que des injecteurs et une pompe d'injection de série en accord avec le réglement technique 2011.

Eugene Laverty : « Je suis satisfait de ce test. En trois jours nous avons beaucoup tourné. Les temps de la moto 2011 sont très proches de ceux de la 2010, donc nous développons dans la bonne direction. J’apprends toujours la moto, donc on la règle au fur et à mesure. »
 
Marco Melandri : « Les différences entre une machine de MotoGP et une Superbike ici sont énormes. La R1 bouge beaucoup plus, surtout dans les virages rapides. On a bien roulé ici sur ce circuit difficile et je pense qu’on sera très fort lors de la première course l’an prochain. »
 
Francesco Guidotti, team manager d’Aprilia, interrogé par gpone.com : « Nous aurions aimé rouler en pneus tendres – même si ce n’était pas nécessaire car ce chrono (de Laverty) était facilement à notre portée – mais nous avons préféré utiliser tout le temps disponible. On peut rentrer satisfait à la maison et commencer à analyser les données enregistrées. Toutes les améliorations que nous avons essayées, tant pour la partie-cycle que pour le moteur, ont donné des résultats positifs. »

Meilleurs temps des 3 jours :
1- Eugene Laverty – Yamaha World Superbike Team (Yamaha YZF R1) 1’31.5 en pneus tendres, 1’32.1 en pneus course
2- Max Biaggi – Aprilia Alitalia Racing (Aprilia RSV4 Factory) 1’32.1
3- Marco Melandri – Yamaha World Superbike Team (Yamaha YZF R1) et Leon Camier – Aprilia Alitalia Racing (Aprilia RSV4 Factory) 1’32.4

Records du circuit de Phillip Island en catégorie Superbike :
Essais : 1’31.050 / Régis Laconi / Ducati DFX / Superpole 2 / 28 février 2009
Course : 1’31.826 / Troy Corser / Yamaha Motor Italia / 4 mars 2007

Photo : Eugene Laverty (© worldsbk.com)