SBK : Interview de Loris Baz, nouveau pilote officiel Kawasaki en Superbike
SBK : Interview de Loris Baz, nouveau pilote officiel Kawasaki en Superbike Après avoir débuté la saison 2012 en Coupe FIM Superstock 1000 chez Adrien Morillas (team MRS) sur Kawasaki, Loris vient d'être nommé aujourd'hui officiellement coéquipier de Tom Sykes. Il pilotera donc dès demain vendredi une ZX-10R d'usine en mondial Superbike à Donington. Quelle est ta situation actuelle ?
 
"Je viens d'arriver à Donington pour le Superbike. Suite à la blessure de Joan, il fallait un pilote remplaçant et une séance d'essai a été organisée pour tester un pilote, mais celui-ci (ndlr : David Salom) n'a pas voulu venir au dernier moment. Fabien Raulo et Pere Riba ont alors proposé que j'essaie la moto pour l'avenir, pour me faire plaisir et pour voir mon ressenti. Je suis donc parti aussitôt après Assen à Alcarras en Espagne et j'y ai essayé la moto. Ça s'est super bien passé, tellement bien en fait qu'ils ont voulu me garder. Ce n'était pas si simple que ça car j'avais un contrat avec Adrien (Morillas) et Kawasaki pour le Stock. Ils ont trouvé des arrangements mais ça n'a pas été facile. Ce n'était pas gagné, mais avec la bonne volonté de tout le monde, l'aide de la Fédération Française de Moto et d'Adrien, au final ça s'est fait.
 
Ton accord porte seulement sur Donington, ou le reste de la saison ?
 
"C'est pour le reste de la saison.
 
Tu as fait des essais avec la Superbike à Alcarras en Espagne, avec de bons chronos, puisque tu as réalisé le record officieux en 1'33"8 ?
 
"J'ai fait le record de la piste. Ça s'est bien passé, j'avais un super feeling avec la moto. J'ai toujours aimé les slicks. Ce sont des pneus qui m'ont toujours mieux convenu que ceux qu'on utilise en Stock. J'arrive à rouler comme je veux avec. Ça s'est super bien passé et c'est d'ailleurs pour ça qu'ils ont voulu me garder.
 
Tu arrives au bon moment chez Kawasaki, après que Tom Sykes ait pulvérisé tout le monde à Monza…
 
"Je pense que j'arrive au bon moment, comme je suis arrivé au bon moment aussi au début d'année en Stock. La moto se met à être très bonne. Il y a longtemps qu'il n'y a pas eu de moto capable de gagner chez Kawasaki, et là ils ont de bonnes motos en Superbike, en Supersport, ainsi qu'en Superstock 1000 et 600. La moto a une base fantastique et Tom est le pilote le plus vite cette année sur un tour, on le voit. Cette moto, il n'y a pas mieux.
 
Tu es le premier pilote de moins de 20 ans à disposer d'une moto officielle en championnat du monde Superbike. C'est important pour toi ?
 
"Oui, c'est important, ça me fait plaisir. J'ai souvent été le plus jeune dans les catégories où j'ai couru. Maintenant c'est à moi de travailler pour garder cette moto. On ne va pas me la donner. Mais je pense que ça va bien se passer. Adrien est encore là pour continuer à m'aider, donc il y a tout pour que ça marche.
 
Justement, comment ça se passe avec Adrien Morillas ?
 
"Adrien continue à venir sur les circuits, à me coacher et à me donner des conseils, et ça va me permettre de progresser rapidement.
 
Ton expérience de l'an dernier en British Superbike t'est-elle utile pour courir en mondial ?
 
"Elle m'est utile car elle m'a permis de découvrir l'électronique, ainsi que les longues courses. Cette expérience est un énorme plus.
 
Commencer par Donington (où Lascorz avec la même moto a terminé cinquième en 2011) est une bonne chose pour toi ?
 
"Je ne pense pas qu'il soit particulièrement important de commencer sur ce circuit. Commencer ici, à Miller, à Monza, à Misano, c'est pareil. Ça ne change pas grand-chose.
 
Ensuite direction les Etats-Unis avec le Miller Motorsport Park. Tu es content d'aller courir aux USA ?
 
"Bien sûr. C'est un peu un premier rêve qui se réalise, et c'est sûr que d'aller courir là-bas ça va être super."
 
Photo : Loris Baz (© PSP Stan Perec)
 
Pour ceux qui ne connaissent pas le circuit d'Alcarras, voici à quoi il ressemble (merci à "Blade 711") :