SBK : Examen de passage réussi pour la nouvelle R1 et Melandri
SBK : Examen de passage réussi pour la nouvelle R1 et Melandri La seule moto vraiment repensée de A jusqu'à Z cette année est la Yamaha, pour lutter avec les nouvelles BMW S 1000 RR et Kawasaki ZX-10R. Les Japonaises étaient présentes au Portugal cette semaine, alors que l'Allemande s'entrainait seule à l'abri des regards en Australie. Il y avait bien des S 1000 RR présentes à Portimão pour BMW Italie, mais seulement les anciens modèles dont le team disposera pour Phillip Island, avant de recevoir les motos 2011 pour la deuxième course qui aura lieu à Donington.

Chez Yamaha, on s'est débarrassé des R1 d'usine 2010 en les donnant au team Swan Yamaha qui fait rouler en British Superbike Michael Laverty et Tommy Hill. Les motos officielles 2011 d'Eugene Laverty et Marco Melandri comportent un nombre énorme d'innovations, parmi lesquelles un moteur doté en fonction du nouveau règlement 2011 d'injecteurs, de pompe d'injection et de régulateur de carburant de série. Il fallait évaluer la nouvelle répartition des masses et l'influence sur celle-ci de la puissance légèrement augmentée. C'est pourquoi des réservoirs de carburant de différentes formes ont été essayés, pour constater l'évolution de la tenue de route en fonction de la diminution de la quantité d'essence. Malheureusement, deux jours d'intempérie n'ont pas vraiment aidé.

"Mais au moins s'il pleut lors de la première course à Phillip Island, nous serons prêts, ironisait Eugene Laverty. Ici, nous avons bien progressé au niveau de l'avant de la moto."

"Il était important de rouler avec la moto "full spécifications 2011", estimait le team manager Andrea Dosoli, et aussi de voir l'état de l'épaule de Marco Melandri. Il a bien roulé et fait du bon travail. Je suis sûr qu'il sera en forme et physiquement à 100% à Phillip Island."

"Je n'ai pas beaucoup attaqué, mais je me suis senti à l'aise malgré l'inconfort causé par mon épaule, expliquait Marco Melandri. Nous avons trouvé un bon set up pour la pluie très facilement et j'ai été surpris par la facilité d'adaptation pour rouler vite."

Photo : Marco Melandri à Portimão (photo Yamaha Racing)