SBK : ''L'affaire Checa'' : la réponse de Ducati
SBK : ''L'affaire Checa'' : la réponse de Ducati Genesio Bevilacqua, le patron du team Althea champion du monde 2011 avec Carlos Checa, exprimait hier sa déception par rapport à l'absence d'aide de Ducati, en particulier sur le plan financier pour conserver Checa. Dans un souci d'équilibre, nous donnons la parole à Ducati, représenté par son responsable Superbike Ernesto Marinelli.  "La stratégie de Ducati a été annoncée clairement à la fin de l'année dernière. Nous nous sommes retirés officiellement du Superbike, en décidant d'y changer la forme de notre présence. Nous avons proposé notre soutien à des teams indépendants qui feraient confiance à Ducati. C'est ce que nous avons fait.

"Je pense que nous avons prouvé cette année que nous donnons le meilleur support possible. La moto est au top. Nos ingénieurs sont formés pour amener la meilleure assistance possible aux équipes. Cela nous permet de conserver le lien entre la course et la production, qui est très important pour Ducati. C'est donc la décision qui a été prise, suivie, et qui continuera d'être suivie ces prochaines années."

Que penses-tu de la situation actuelle avec Carlos et Althea ?

"C'est une situation difficile. Cette année, nous avons vécu un rêve. Un investisseur a fait fonctionner son team avec un bon pilote et une bonne moto, et il a gagné le championnat. Ce n'est pas le genre de chose à laquelle on s'attend. C'est quelque chose d'extraordinaire. Ce n'est possible que grâce aux compétences du dirigeant et à celles des personnes qui travaillent avec lui, en premier le pilote bien sûr.

"Le monde de la course ces derniers temps est devenu difficile, depuis environ deux ans. Les coûts sont encore élevés, alors que les sponsors sont plus compliqués à obtenir. Le coût de Carlos sera bien sûr plus élevé l'an prochain que celui de cette année, par exemple. Chaque entreprise est actuellement plus ou moins en crise en raison de la crise générale. Il est donc de plus en plus difficile de mettre en place un programme de course. 

"Bien sûr, Ducati veut proposer le meilleur matériel possible en Superbike. Et bien sûr, on veut Carlos sur la selle d'une Ducati l'année prochaine. On essaiera de trouver une solution."

Photo : Marinelli entre Haga et Fabrizio en 2009 (© Ducati)
(note humoristique : cette photo est devenue célèbre dans le paddock Superbike sous le titre "Jésus et les deux brigands")