Rossi teste dans un mois la Ducati, Yamaha est d’accord
Rossi teste dans un mois la Ducati, Yamaha est d’accord Après beaucoup d’hésitation, Yamaha aurait donné son accord pour que Valentino Rossi puisse rouler sur la Desmosedici au lendemain du Grand Prix de Valencia qui aura lieu le 7 novembre. 

C’est en tout cas ce qu’a déclaré le champion italien aux journalistes transalpins présents à Phillip Island. En général, les teams libèrent leurs pilotes après la dernière course, mais il y a parfois des exceptions comme quand Honda interdit fin 2003 à Rossi de tester sa future monte, la Yamaha.

« J’ai parlé à Furusawa ce matin, a expliqué Rossi aux média en Australie, et il m’a donné la permission de tester la Ducati à Valencia. Je pense que c’est un beau geste et que Yamaha apprécie ce que j’ai fait pour eux pendant des années. » Masao Furusawa est le directeur général de Yamaha Racing.

Il est évident qu’il est difficile à une marque de bloquer un pilote, signe de manque de sportivité qui n’est jamais favorable pour l’image d’un constructeur. Mais Rossi a-t-il réellement l’autorisation de Yamaha, ou essaie-t-il de forcer la main aux Japonais ? Il n’y a pour le moment aucune réaction officielle du constructeur.

Si l’autorisation est confirmée, dans ce cas Valentino sera obligé de courir les deux derniers Grands Prix et de remettre son opération de l’épaule à plus tard, au moins après les tests Ducati des 9 et 10 novembre. « Je ferai examiner mon épaule dés mon retour en Italie, a précisé Valentino. J’espère que tout ira bien car je voudrais participer aux deux dernières courses, ainsi qu’aux essais Ducati. Ce test est très important pour le travail de développement. Mon objectif est donc de me faire opérer immédiatement après ce test. »

Sources : MCN, crash.net, gpone, motosprint

Photo : Valentino Rossi / Mugello 2010 (photo Marc Robinot © PSP)