Rossi et Stoner reviennent sur leur chute
Rossi et Stoner reviennent sur leur chute Casey Stoner n'a jamais eu beaucoup de chance en Grand Prix à Jerez et l'édition 2011 du GP d'Espagne ne restera pas comme une exception dans la carrière de l'Australien. Valentino Rossi a plongé à l'intérieur de Stoner, perdu l'avant et les deux ont chuté. 
"C'était, a dit Casey, un incident de course". Ce dont il était plus mécontent, c'était de la réaction de commissaires de piste espagnols. La Honda n'a pas été endommagée, mais il avait utilisé le coupe-circuit pour arrêter le moteur et avait besoin qu'on le pousse pour redémarrer. Seul un commissaire a essayé de l'aider, le reste retournant à son poste après que Rossi (dont le moteur n'avait pas calé) soit reparti. L'embrayage de la Honda, pour une raison quelconque, exige une poussée pour le démarrage de deux personnes. HRC le sait, mais il y a évidemment des avantages compensatoires. Casey a dit que si on l'avait poussé, le moteur serait reparti, et il y avait beaucoup de points à prendre.

C'est la base de la plainte de Casey, et il a un argument : "C'est quelque chose que les pilotes qui courent contre Valentino ont à supporter." Casey a élargi son point de vue pour y inclure la Commission de Sécurité et la Direction de Course. L'Australien, très méfiant, les voit comme un groupe de vieillards qui se connaissent depuis longtemps et qui, à ses yeux, favorisent certains coureurs. Pour ce qui est de la Commission de la sécurité, composée de pilotes, il ne va même plus à ses réunions. Il s'agit plus d'une attaque directe destinée à Valentino qu'il estime avoir une trop lourde domination sur le reste de la grille MotoGP. "Pourquoi ont-ils parlé de limites de poids ce week-end ? C'est une question de sécurité ?"

“Lors du GP, j'avais pris un bon départ, je savais que les pneus n’étaient pas très bons et qu’ils avaient tendance à patiner, j'ai donc  choisi de rester un peu en retrait,” a expliqué Stoner. “Puis Rossi est arrivé à l’intérieur, il n’a pas pu rester sur sa moto et il m’a percuté. Ce n’était vraiment pas mon jour. Je suis très déçu que ça se termine comme ça. Je pense que j'aurais pu être devant parce que la course était longue, que beaucoup de gens ont chuté et que j’étais parti calmement.”

Après la fin de la course, Rossi est venu dans le stand HRC présenter ses excuses à Stoner. “J’aurais préféré que Valentino le fasse loin des caméras pour parler calmement, sans le faire devant tout le monde comme pour avoir une preuve,” a commenté Stoner. “Valentino ne l’a sûrement pas fait parce qu’il le souhaitait, mais plutôt pour montrer à tout le monde qu’il s’était excusé. Oui c’est un beau geste, c’est très bien, mais ça ne chance rien à ce qui s’est passé aujourd’hui.”

Rossi s'est excusé, et s'est montré satisfait par ailleurs de sa cinquième place finale : “C’était une course folle. Les conditions étaient très difficiles et tout le monde était à la limite sur les pneus tendres. J’étais très rapide en début de course mais j’ai fait une erreur au freinage et j’ai chuté. Malheureusement j’ai aussi emporté Stoner dans ma chute. Je suis allé le voir pour m’excuser. Aujourd’hui j'avais le potentiel pour viser la victoire ou le podium, et au final mon résultat n’est pas si mauvais. Je suis remonté à la cinquième place et ce sont des points importants pour le championnat.”

Photo Juan Carlos Toro del Rio pour motogp.com