Randy de Puniet est prêt pour ce week-end… Et ça épate Rossi !
Randy de Puniet est prêt pour ce week-end… Et ça épate Rossi !

C’est lui le plus blessé, mais il est arrivé dix bonnes minutes avant ses camarades Rossi, Lorenzo, Stoner et Dovizioso à la conférence de presse du Grand Prix de République tchèque, qui a lieu ce week-end.

C’est souriant mais boitillant que Randy est arrivé en conférence de presse : « J’ai eu le feu vert des médecins pour courir ce week-end. Quand ils m’ont vu arriver en marchant, sans les béquilles, ils ont halluciné : ils n’avaient jamais vu ça ! Mais ça fait 10 jours que je n’utilise plus les béquilles. Ça aide à renforcer la jambe, par contre, je suis obligé de boiter pour ne pas trop forcer sur la fracture et ne pas avoir trop mal. » Sur ce, Rossi et consorts arrivent et serrent la main à Randy en lui demandant si ça va. Ils sont tous visiblement impressionnés, à commencer par Rossi, qui lui glisse : « Je suis impressionné de te voir debout comme ça… » Quand on lui demande ce qu’il pense du retour aussi rapide de Randy, Rossi ne cache pas sa surprise : « ça me fait vraiment plaisir pour lui… Ma blessure était un peu différente car ma fracture était moindre, mais mon os a traversé la peau ! » Randy tempère : « Par rapport à ce que j’ai vécu l’an dernier ici avec ma cheville, je ne vais pas dire que c’est rien, mais c’est incomparable. L’an dernier, j’ai vraiment dégusté. Là, je pense sincèrement que je peux être rapide ce week-end. » Ce sera difficile de faire aussi bien que Rossi en Allemagne (4e) ou à Laguna Seca (3e) après son retour, mais Randy vise un top 6 : « C’est clair que je ne vais pas me battre pour un podium, mais j’espère bien arriver premier privé. »


Photo Copyright Sport-Bikes : Randy de Puniet aujourd'hui en conférence de presse, avec une jambe gauche dans un état remarquable 25 jours seulement après sa double fracture tibia péroné.