Randy de Puniet : <i>« Mes crampes au ventre avaient disparu »</i>
Randy de Puniet : « Mes crampes au ventre avaient disparu » Huitième des essais de Losail avec son team LCR Honda, Randy dresse un bilan positif du dernier test avant le début de la saison 2010.

Les deux journées de tests de pré-saison organisées de nuit sur les 5.380 km du circuit de Losail au Qatar se sont conclues à minuit heure locale et l'Australien Casey Stoner aura été le plus véloce du jour en signant le meilleur chrono. Les dix-sept pilotes de la catégorie MotoGP ont donc pu poursuivre le travail de développement de leurs prototypes 800cc afin d’aborder dans les meilleures dispositions possibles le premier Grand Prix de la saison dans tout juste trois semaines.

Avec une température ambiante de 22°C à 18h00, les conditions climatiques étaient donc presque parfaites au moment où débutait cette seconde session d’essais au Qatar. Randy de Puniet, le pilote du LCR Honda, en aura ainsi profité pendant six heures pour concentrer l'essentiel de ses efforts sur les nouvelles options de cartographies moteur, destinées à accroître les performances de son quatre cylindre, et sur le travail de suspension de sa machine. Après avoir couvert un total de 66 tours, il aura réussi à améliorer son chrono de la veille pour descendre en 1’56.504 et placer sa RC212V aux couleurs GIVI deuxième Honda derrière Dovizioso, troisième.

Le Français a commenté : “Ce matin au réveil, lorsque je me suis levé, mes crampes au ventre avaient disparu et nous avons donc pu travailler sans contrainte avec l'équipe pour préparer le premier GP qui se déroulera ici même. On peut vraiment se satisfaire du travail accompli, notamment grâce aux progrès réalisés dans le domaine des suspensions et du rythme de course. La machine est beaucoup moins rétive qu'en Malaisie où elle se montrait parfois nerveuse.”

“On a également procédé à une simulation de course sur 20 tours, et j'ai signé mon meilleur temps dans le dernier passage, ce qui s'avère globalement positif. Je pense sincèrement que l'on aurait pu mieux figurer dans la hiérarchie, en terminant 4ème peut-être, mais Barbera s’est trouvé sur ma trajectoire dans le dernier virage. Nous avons cependant quelques petites difficultés pour faire travailler efficacement la suspension arrière afin de rendre la machine moins vive en courbe, mais le bilan et les enseignements tirés pendant ces deux journées sont enrichissants pour toute l'équipe.”

Communiqué de presse LCR Honda

Photo © LCR Honda MotoGP Team