Promosport à Lédenon
NationalPromosport à Lédenon
Alors que la France entière est arrosée par des pluies capricieuses, le Languedoc Roussillon, et plus particulièrement Ledenon, est sous le soleil. Cette quatrième manche des Coupes de France Promosport placée sous le signe du beau temps est organisée par le MC Ledenon.
Les essais qualificatifs :
Les Promo 500 Cup débutent la journée avec des températures douces (15°C) et un ciel bleu et ensoleillé. Les cinq premiers se tiennent en une seconde. Le plus rapide est Xavier Burato en 1:37.157 suivi d’Anthony Berciaud, Guillaume Oléron et Alexandre Mottet. Amaury Guespin est en 6ème position à 1,794 seconde.

Les Promo 600 prennent la suite avec, en première série, un Mickael Varesco (Kawasaki) remonté à bloc après sa déconvenue de Pau. Il devance Nicolas Salchaud (Yamaha) et Sylvain Buffard (Yamaha), ils sont les trois seuls à rouler en 1:27.
En deuxième série, Romain Maitre (Honda) crée la surprise en signant le meilleur chrono pour un petit millième de seconde devant Charles Geers (Kawasaki) et Cyril Brunet Lugardon (Suzuki).
Au cumul des séries, la première série a été plus rapide et on retrouve logiquement aux avants postes Varesco, Salchaud, Buffard et Bouvier (Yamaha).

Les 125cc voient la domination du local de l’étape Thomas Junique. Il devance de plus d’une seconde Byron Belleton et de plus d’une seconde et demie Samuel Camier, actuel leader du classement provisoire. Jordan Levy complète cette première ligne. Le premier pilote Conti est 11ème, il s’agit de Nelson Major.

En première série 1000cc, Lionel Richier (Kawasaki) poursuit son duel avec Yann Sotter (Honda) et gagne une nouvelle bataille pour 0,371 seconde en signant un temps en 1:27.126. Nouveau venu dans la catégorie ce week-end avec le local Etienne Dupuis passé de la 600 à la 1000cc (Honda) et qui vient se positionner juste devant Claude Lucas (Suzuki) en 3ème position.
En deuxième série, le frère jumeau d’Etienne, Julien Dupuis (Honda) crée la surprise en s’imposant de 0,035 seconde devant Frédéric Chabosseau (Kawasaki). Fabrice Holub et un autre local, Cyril Bouffier, placent leur Kawasaki dans la même demie seconde.
Au cumul des séries, Richier est devant Dupuis Julien, Chabosseau et Sotter, ils se tiennent en 0,37 seconde.


Les Courses Qualificatives :
Lorsqu'il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale et que les autres aillent en consolante.
Ce week-end, seuls les 600 et les 1000 sont concernés par ces courses qualificatives.


L’après midi débute avec la première série des 600cc. Sylvain Buffard prend un super départ aux côtés de Mickael Varesco. Buffard est en tête depuis 4 tours avant faire une erreur à la ré accélération et chute violement (fracture du pied). Il entraîne un drapeau rouge.
Nouveau départ sans Buffard qui laisse la part belle à Varescco qui va faire les 14 tours de cette seconde partie en tête et remporter la victoire. Derrière, la lutte entre Jérôme Ferrer (Yamaha), Stéphane Egea (Kawasaki) et Julien Pilot (Honda) est acharnée. La chute de Frédéric Gaillard va écourter la course d’un tour.
Si à la sortie de ce second drapeau rouge, Varesco, Ferrer, Egea et Pilot étaient dans cet ordre, au cumul des parties, Varesco l’emporte devant Ferrer, mais Pilot devance Egea pour 0,075 seconde.
La seconde série va être moins mouvementée. Nicolas Salchaud fait une course parfaite avec le meilleur départ, le meilleur temps en course et un cavalier seul qui, même si en gérant sa fin de course, David Bouvier est bien revenu sur lui, devrait mettre un petit coup au moral de ses adversaires. Derrière, après un beau duel entre Bouvier et Charles Geers, Bouvier prend l’avantage et remonte sur Salchaud. Geers se qualifie en troisième position loin devant le 4ème, Didier Vincent (Kawasaki) à plus de 12 secondes.
Au cumul des deux séries, on retrouve Salchaud, Varesco, Ferrer et Bouvier.


Pour la première série des 1000cc, un grand nombre des prétendants au titre se retrouve. Lionel Richier prend de suite les commandes avec Alexandre Perrault (Suzuki) et Kevin Hiernaux (Suzuki) dans son dosseret de selle. Très vite, un groupe de sept composé de Richier, Hiernaux, Perrault, Chabosseau, Lucas, Holub et De Laville (Kawasaki) se forme. Richier et Hiernaux se passent et repassent plusieurs fois mais au final, c’est Richier qui s’impose. Hiernaux est deuxième et Chabosseau profite d’une petite erreur d’Holub pour finir troisième devant Lucas, gêné par la manœuvre d’Holub, 5ème.

En seconde série, on retrouve une armada Honda avec Sotter, les frères Dupuis et Debray. Cyril Bouffier, Marc Pasquinucci (Suzuki) et Etienne Masson (Yamaha) se mêlent aux Honda pour le podium. Sotter fait une course très intelligente puisque après un bon départ, il se fait doubler par Bouffier dans le 2ème tour. Bouffier roule fort et Julien Dupuis est juste derrière Sotter. Marc Pasquinucci est tout prêt, en embuscade. Sotter observe son adversaire mais se fait dépasser par Julien Dupuis. Sotter produit alors son effort et double successivement Dupuis et Bouffier pour s’envoler vers la victoire. Bouffier suit le rythme et résiste à la pression de Dupuis qui doit se contenter de la 3ème place.

Au cumul des deux séries, Richier a la pôle position devant Sotter, Hiernaux et Bouffier.

La journée se finie avec les essais Chronométrés de la Junior Cup qui confirme le talent de Jules Danilo qui s’impose pour 0,268 seconde devant Morgan Dalbis. Christophe Rafael se glisse devant Mickael Chartier et Corentin Juillet. Hamza Chavant, le leader du provisoire est un peu loin à 1,937 seconde de la tête en 9ème position soit un départ en 3ème ligne pour lui.


Les Finales
La première finale de ce dimanche matin est pour les 125cc. Samuel Camier se porte directement aux commandes de la course suivi de très près par Byron Billon, Thomas Junique et Bastien Chevallereau. Un groupe de six va se former avec ces quatre pilotes rejoints par Jordan Levy et Gary Balandreaud. Pendant plusieurs tours, Camier, Junique et Balandreaud se doublent les uns les autres sous les yeux de Levy. Au 11è tour Camier semble prendre un avantage. Levy le voit, produit son effort et passe en seconde position à 1 seconde de Camier, il reste deux tours et Camier l’emporte devant Levy et Junique.

Les jeunes pousses de la Junior Cup prennent la suite avec un bon départ de Jules Danilo. Danilo se fait passer dans le premier virage, le triple gauche, par Morgan Dalbis qui s’installe en tête avec Mickael Chartier et Hamza Chavant derrière lui. Dalbis mène la danse pendant que Danilo revient sur Chartier après avoir dépassé Chavant. Dans le 7ème tour, Danilo attaque Chartier et le passe. Au tour suivant, Rémi Guyot par à la faute à la sortie du fer à cheval et oblige la sortie du drapeau rouge.
La course ne repartira pas (il restait que 2 tours) et les positions sont figées sur le 7ème tour et donne Dalbis, Danilo et Chartier.

Pour la première finale des Promo 500 Cup, le vent s’est levé et le ciel est mitigé entre soleil et nuages. Anthony Berciaud effectue le meilleur départ avec Guillaume Oléron dans ses roues. Au tour suivant, Oleron prend la tête mais pour une courte période puisqu’au tour suivant il part à la faute. Berciaud récupère le commandement avec Alexandre Mottet à ses trousses. Au 5ème tour Mottet passe en tête. Amaury Guespin rejoint le groupe de tête composé de Grégory Pré, Dominique Pénicaud et Xavier Burato. Les pilotes se disputent les places du podium pendant que Mottet grignote des dixièmes de seconde à chaque passage. Dans le dernier tour, Guespin chute et permet à Pré de monter sur la 3ème marche du podium derrière Mottet et Berciaud.

Après les consolantes qui permettent de finir la matinée et le renforcement du vent pendant la pause déjeuner, les 125cc sont prêts pour leur seconde finale. Samuel Camier réussit de nouveau un très bon départ avec dans ses roues Jordan Levy et Thomas Junique. Junique met bien la pression et passe Levy au 3ème tour. Byron Belleton est juste derrière et compte bien monter sur le podium. Les quatre hommes se détachent petit à petit des autres. Camier va réussir à creuser l’écart et à remporter la finale avec 6,385 secondes d’avance sur Junique. Ce pilote local, en tentant de suivre le rythme de Camier, va réussir à s’échapper des autres reléguant Jordan Levy, le 3ème, à presque 5 secondes.
A l’issue du contrôle technique, la mauvais nouvelle tombe, Gary Balandreaud est déclassé pour moto non conforme (il avait fait 4 et 5), c’est la mauvaise opération pour lui au classement général.
Pour Camier par contre, avec sa 5ème victoire consécutive, il s’installe confortablement en tête avec 176 points devant Jordan Levy qui n’est pas trop loin avec 143 points et Thomas Junique qui en a 134.

La finale 2 des Junior Cup va être un peu mouvementée. Avant les 3 tours réglementaires permettant de prendre en compte les positions pendant les tours parcourus, Romeo Pageot chute violement et entraîne un drapeau rouge. Un nouveau départ est donné, tout est à recommencer pour Danilo et Dalbis qui menaient les débats. Feu vert et Jules Danilo part devant Morgan Dalbis et Hamza Chavant. Ils sont nombreux à pouvoir prétendre au podium même si Danilo et Dalbis sont au dessus du lot et creusent un écart conséquent. Au 5ème tour, c’est l’accrochage entre Corentin Juillet et Mickael Chartier. Chartier reste au sol un petit moment et oblige la direction de course à sortir un nouveau drapeau rouge synonyme de fin de course. Chartier était juste choqué et se relèvera sans trop de bobo un peu après.
Au final, c’est donc Jules Danilo qui l’emporte de Morgan Dalbis et Johan Nigon.
Au classement provisoire, Danilo prend le commandement avec 133 points devant Dalbis, 127 points et son coéquipier Chavant 124 points.

Autre départ très mouvementé, celui des 1000cc. En effet, après un premier départ et seulement deux virages, Cyril De Laville se fait percuté et tombe au sol : Drapeau rouge, le pilote souffre d’un traumatisme crânien. Nouveau départ et presque au même endroit, mais après un tour de course, Fernand Dos Santos chute et s’ouvre le bras : nouveau drapeau rouge.

Le troisième départ est le bon mais les pilotes ne partent plus que pour 14 tours. Lionel Richier est de suite en tête avec dans ses roues Yann Sotter et Kevin Hiernaux. Bouffier a raté son départ et pointe que 10ème. Frédéric Chabosseau met la pression à Hiernaux et le passe au 4ème tour. Les quatre premiers se sont détachés et petit à petit Hiernaux est esseulé en 4ème position. Devant, la lutte entre Richier, Sotter et Chabosseau est formidable. La tension est forte et chacun essaye de contenir l’autre. Richier profite dans le dernier tour de l’attaque de Chabosseau sur Sotter pour franchir la ligne d’arrivée avec 1,475 seconde d’avance. L’attaque est passée et Chabosseau offre le doublé à Kawasaki tandis que Sotter ne peut se contenter que de la troisième place.

Au classement provisoire, Richier continue de creuser inexorablement l’écart avec 95 points soit 17 points d’avance sur Frédéric Chabosseau et 33 points sur Yann Sotter.


Finale 2 pour les 500 Cup avec une très belle course où un trio de tête composé d’Anthony Berciaud, Xavier Burato et Alexandre Mottet va animer toute la course. La lutte est très serrée et les positions défendues chèrement. Ces trois pilotes vont faire un dernier tour d’anthologie où le grand perdant est Mottet puisqu’il chute, repart et finit 7ème et le grand gagnant est Berciaud qui franchit la ligne d’arrivée avec 0,057 seconde d’avance sur Burato.
Amaury Guespin bénéficie de l’erreur de Mottet pour monter sur la 3ème marche du podium.
Au classement provisoire, Guespin rétrograde en seconde position avec 107 poins au bénéfice d’Alexandre Mottet qui en a 119. Anthony Berciaud est 3ème avec 89 points.


Dernière finale de la journée avec les 600cc. Là aussi, la course a été très disputée. David Bouvier prend un très bon départ devant Mickael Varesco et Nicolas Salchaud. Ces trois pilotes vont vite imprimer un rythme très soutenu que les autres ne pourront pas suivre, à part peut être Charles Geers mais, partit 10ème, il mettra trop de temps à remonter à la tête du groupe des poursuivants pour pouvoir les inquiéter.
Devant, Bouvier même la danse sous les yeux de Salchaud qui est passé 2ème au 4ème tour. Salchaud attend son heure et passe à l’attaque dans le 14ème tour. L’attaque passe et Varesco en profite pour passer dans le même virage Bouvier. Mais avant la fin de ce tour, un drapeau rouge est sorti suite à un accrochage entre deux pilotes. Les pilotes ne repartiront pas et c’est le tour d’avant qui est gardé pour le classement final soit Bouvier, Salchaud et Varesco.

Au classement général provisoire, Bouvier en profite pour prendre un peu d’avance avec 81 points devant Salchaud, 65 points et Geers, 63 points.


Prochain rendez vous le 30 mai et 31 mai à Croix en Ternois.


Le Service Communication FFM