Promosport à Ledenon : Sotter en patron, Buffard prend les devants
NationalPromosport à Ledenon : Sotter en patron, Buffard prend les devants Retour en piste pour les Coupes de France Boxer Promosport à l’appel du Moto Club de Ledenon sur le circuit gardois. Ce troisième rendez vous de la saison marque la venue des Promosport dans le sud de la France après Le Mans et Carole.

Les Finales

La piste est complètement sèche pour le départ des Monobike. Cette première finale va montrer tout le talent et la maîtrise de deux pilotes : Jocelyn Henry et Bruno Destoop qui vont faire un véritable festival. A chaque tour ils sont roues dans roues, un coup l’un devant, un coup l’autre, parfois des écarts sur la ligne de moins de 1 centième. Le spectacle est total avec une arrivée sur le fil à 64 centièmes en faveur du pilote breton Jocelyn Henry. Pour la 3ème marche du podium, il faut attendre plus de 21 secondes pour voir Rémi Jourdan arriver juste devant Serge Pernet Coudrier.

Dernière finale de la journée avec les Promo 125 et les Conti Cup Pré GP 80. Le ciel est gris mais le tracé est bien sec. Très bon départ de Léo Bauta avec juste derrière lui Anthony Aliern et Thibaut Gourin. Le premier Conti, Marc Miralles, est 8ème. Dans le 3ème tour, Raymond Guillaume gagne 3 places et prend les rennes d’autorité à Bauta. Gourin est en embuscade et au 5ème tour passe. Très disputé, le podium se joue entre ces 3 garçons. Coté Conti Cup, on assiste à une belle lutte entre Miralles et Castillon Gioanni qui semble avoir trouvé un sérieux adversaire. Devant, Guillaume reprend l’avantage au 8ème tour et le conservera jusqu’à l’arrivée avec une petite seconde d’avance sur Gourin et Bauta. Coté Conti, Miralles a réussi à creuser l’écart et l’emporte devant Castillon Gioanni. Pablo Lamas est un pilote malchanceux, alors que sa 3ème place semblait assurée, la panne sèche l’immobilise à 4 virages de l’arrivée et fait les affaires de Yvan Laetzig.

Après une nuit très pluvieuse, le circuit est détrempé pour accueillir la première finale de la matinée, celle des Junior Cup / Race Bike Academy. La piste est fraiche et les conditions très piégeuses. Pellizotti prend les commandes et une grosse chute collective impliquant 5 pilotes dont Maxime Hertzberg a lieu dans le premier tour. La majorité repart et Pellizotti doit faire avec les attaques du jeune Martin Bellembois au guidon de sa 100cc. Au 5ème tour, le leader part à la faute et laisse le champ libre à Bellembois. Dans ce même tour, Hertzberg est remonté 6ème mais chute à nouveau. Mathis Rouchouse est décroché et esseulé en seconde place. Les places vont en rester là jusqu’au drapeau à damiers où on retrouve pour les Junior Cup Rouchouse, Rémi Navarro et Alexandre Rodrigues et en Race Bike Academy, Bellembois, Félix Peron et Hugo Cass.

La piste reste très humide lorsque les Promo 500 Cup prennent le départ. Meilleur départ pour Kévin Rambure suivi de près par Aurélien Chevallier et Cyril Fouché. Fouché prend les rennes avec Thomas Consoli dans le dosseret de selle. Consoli passe, Fouché repasse, et Rambure reste en spectateur très privilégié mais ne peut se mêler à la bagarre. Dans le 9ème tour, Fouché chute et entraine un drapeau rouge. Plus des trois quarts de la course sont effectués donc il n’y aura pas de nouveau départ. Comme le prévoit le règlement, Fouché ne peut être classé. La victoire est donc pour Consoli et la seconde place revient à Rambure. Jean Marc Boyer complète le podium.

Sans surprise, la consolante des 1000cc est remportée par Yann Sotter, Vincent Guillermin, Fernand Dos Santos et Jérôme Danton.

Le circuit est complètement sec pour le départ des Monobike. Grosse frayeur au départ pour Bruno Destoop dont la moto cale lors du passage au feu vert. Tout le plateau passe sans accrochage. Il peut ainsi redémarrer sa moto et repartir à l’assaut des points. Devant, Jocelyn Henry ne l’attend pas et mène la course. A l’issue du premier tour, Destoop est déjà remonté 14ème, au tour suivant il est 11ème et, plus les tours passent plus il se rapproche du solide leader Henry. A mi course il est virtuellement au pied du podium, puis, passe Olivier Collet puis, Rémi Jourdan pour être second. Cette folle remontée ne va pas lui permettre d’inquiéter Henry qui remporte cette course en cavalier seul.

Au classement provisoire, Destoop reste en tête avec 90 points devant Henry et ses 70 points. Rémi Jourdan est 3ème avec 65 points.

Après la pause déjeuner, les Junior Cup et les Race Bike Academy reviennent en piste pour leur seconde finale. Maxim Pellizotti fait un excellent départ juste devant Jean François Demoulin et Martin Bellembois. Accompagné dès le 3ème tour par Maxime Hertzberg, ces 3 garçons vont creuser un écart conséquent sur le reste du plateau. Les deux premiers se rendent coup pour coup et c’est finalement Pellizotti qui l’emporte pour 282 millièmes sur Demoulin tandis que Hertzberg s’impose dans le dernier tour sur Bellembois le premier Race Bike.

Au classement provisoire, Pellizotti (75 pts) reste leader devant Demoulin (56 pts) et le très régulier Hertzberg (55 pts) qui voit Navarro se rapprocher à 2 points.

En Race Bike, Bellembois signe le parcours parfait avec 4 victoires sur 4 possibles devant Joris Herfort et Félix Peron.

Seconde finale pour les 125cc et les Conti Cup pré GP 80. Très bon départ d’Anthony Aliern qui s’enflamme un peu dans le triple gauche et qui chute de façon spectaculaire mais sans blessure. Il parvient à repartir tandis que Thibaut Gourin qui était au coude à coude au départ prend les commandes. Au premier passage, Gourin mène devant Guillaume Raymond et Léo Bauta, le premier Conti est 5ème, il s’agit de Castillon Gioanni qui devance de quelques centimètres Marc Miralles. Accompagnés d’Alexandre Golly ils vont s’échapper du groupe mener par Pablo Lamas, un autre Conti. Devant, les places s’échangent et Bauta part à la faute. Raymond prend un petit avantage tandis que Gourin doit faire avec les attaques de Golly et de Miralles. Ces trois là se disputent le podium et c’est Gourin qui s’impose sur le fil (141 millièmes) devant Miralles alors que Golly est parti à la faute à la fin de l’avant dernier tour. C’est donc une seconde victoire pour Guillaume Raymond devant Gourin et un triplé de Conti : Miralles, Castilon Gioanni et Lamas. Hugo Clere complète le podium 125.

Au classement provisoire 125, Gourin (105 pts) prend la tête à Bauta (86 pts) qui se retrouve 3ème. La seconde place du classement revient à Raymond (88 pts).

En Conti Cup, Castillon Gioanni, avec 115 points, a une bonne avance sur Lamas, 76 points, et Laetzig, 71 points.

Le départ de la 500 Cup est donné sans Cyril Fouché qui, suite à sa chute le matin ne peut prendre le départ. Kévin Rambure poursuit sa lancée et réalise un bon départ et un beau cavalier seul où il ne sera jamais vraiment inquiété par la concurrence. Pour les autres places du podium, c’est différent : il faut attendre la mi course pour voir les prétendant se réduire et assister à une triangulaire entre Thomas Consoli, Aurélien Chevallier et Frédéric Besson. Dans les derniers tours, Chevallier marque un peu le pas tandis que Consoli résiste aux attaques de Besson. Lors du baisser du drapeau à damiers, Rambure est victorieux devant Consoli et Besson qui ne sont séparés que de 169 millièmes.

Au classement provisoire, Rambure enfonce un peu le clou avec 115 points devant Consoli et ses 97 points et Chevallier qui en possède 62.

Pour la finale des 1000cc, il faudra un exploit pour le leader du classement général, Yann Sotter, puisqu’il s’élance de la 9ème ligne en 33ème position. Feu vert et un bon départ du poleman, Kevin Hiernaux et Claude Lucas. Dans le 2ème tour, alors que Sotter est déjà revenu 14ème, une chute impliquant 3 pilotes oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge. Tout est à refaire.

Nouveau départ et Hiernaux refait le meilleur départ devant Claude Lucas et Cyril Bouffier. A la fin du premier tour, Sotter s’est hissé à la 17ème place. Tel un rouleau compresseur, Sotter va doubler un à un chacun de ses adversaires en s’imposant un rythme bien plus élevé que celui de Hiernaux qui est sous la pression de Bouffier et de Braun. A mi course, il n’accuse plus que 1,9 seconde de retard sur la tête et pointe en 6ème position. Bouffier puis Braun prennent la tête avant de devoir faire avec l’arrivée de Sotter qui, tel un ogre les dévore tout cru au 12ème tour. Sotter commence à partir mais Bouffier réagit et parvient à garder le pilote Honda en ligne de mire. Ce dernier gère sa fin de course  et remporte une magnifique victoire avec un peu plus d’une seconde sur le local Bouffier. Lionel Braun finit 3ème et monte sur son premier podium de la saison.

Avec un résultat sans faute, 3 victoires sur 3 possibles, Sotter (75 pts) mène logiquement la catégorie devant Claude Lucas (42 pts) et Lionel Braun (29 pts).

Dernière course de la journée avec les 600cc. Très bon départ de Mathieu Charpin avec dans son dosseret Jérémy Vallon et Mathias Chabany. Auteur d’une qualification houleuse, Sylvain Buffard partait de la 4ème ligne en 13ème position. En 3 tours il revient sur le trio de tête et vient se mêler à la gagne. Les 3 hommes sont roues dans roues et creusent un temps un écart sur un groupe mené par Charpin. Chabany et Vallon échangent souvent de position ce qui permet à un petit groupe de 3 de recoller : à 8 tours de l’arrivée, ils sont 6 à pouvoir prétendre à la victoire.

Dans les derniers tours, Thibaut Bertin passe en 3ème position tandis que Buffard prend les commandes devant Chabany. Dans le dernier tour, Si Buffard semble course gagnée, Bertin et Chabany se doublent et se redoublent. Au final, Chabany prend le meilleur sur son coéquipier pour 25 petits millièmes de seconde.

Avec cette victoire, Buffard en profite pour prendre la tête du classement provisoire avec 52 points devant Jérémy Vallon, 43 points, et Florent Manniez (timide 9ème ce week-end), 39 points.

Prochain rendez vous à Nogaro les 5 et 6 juin prochain.

Le Service Communication de la FFM