Promosport à Ledenon : Claude Lucas titré en 1000
NationalPromosport à Ledenon : Claude Lucas titré en 1000 Les pilotes des Coupes de France Promosport avaient rendez vous ce week-end avec le MC Ledenon pour l’avant dernière manche de la saison. C’est la seconde fois cette année (la première était en avril) que les Promosport viennent poser leurs valises sur le tracé vallonné et technique de Ledenon. Pratiquement tous les titres sont encore à attribuer.
Les Essais Chronométrés
C’est sous le soleil méditerranéen que s’élancent les Promo 500 Cup. Arrivé en tête du classement provisoire, Frédéric Besson montre qu’il est le patron en signant la pole en 1:35.800 soit plus d’une seconde de mieux qu’Aurélien Chevallier le 2ème. Juste derrière, à quelques millièmes, on retrouve Thibaud Doutre et Patrice Di Gregorio. Le trio de tête au provisoire se qualifie donc aux 3 premières places.
 
Les Promo 1000 prennent la suite avec une première série menée de main de maitre par Claude Lucas (Kawasaki), le mieux placé à la course au titre. Avec un chrono en 1:26.325, il devance de plus d’une demie seconde Cyril De Laville (Kawasaki) le seul autre pilote à rouler en dessous des 1:27. Nicolas Salchaud (Kawasaki) et Nicolas Guichette Debord (Kawasaki) complètent le top 4. 
En seconde série, après plusieurs tentatives, Charles Geers (BMW) parvient à glisser sous les 1:27 avec pour temps de référence 1:26.949. Venu faire une pige, Kevin Hiernaux (Kawasaki) montre qu’après un an d’absence, il a encore son mot à dire et signe son meilleur temps en 1:27. 247. Vincent Guillermin (Kawasaki), Noel Roussange (Honda), Xavier Deletrez (Kawasaki) et Jérémy Cramer (Honda) complètent le groupe de pilotes roulant en 1:27.
Au cumul des séries, Lucas signe le meilleur temps devant De Laville, Geers et Salchaud.
 
Au tour des Promo 600 de partir à la chasse au chrono. A peine descendu de son podium en Trophée Pirelli la semaine dernière sur ce même circuit, Thibaut Bertin (Yamaha) frappe fort et réalise son meilleur tour en 1:26.536. Maxime Bourdon (Kawasaki) et Julien Pilot (Yamaha) sont relégués à plus de 9 dixièmes. Erwan Quellet (Kawasaki) complète la première ligne juste devant Kevin Longearet (Yamaha) le 3ème au classement provisoire.
 
En Promo Découverte, c’est un local qui commence à bien connaître cette catégorie puisqu’il fait parti des quelques pilotes ayant participés à toutes les épreuves. Fabien Assemat en profite pour placer sa Kawasaki en haut de la feuille des temps devant Jannis Van Der Slikke (Triumph) un autre pilote remarqué cette année. Ces derniers devraient rouler en Promosport 600 ou 1000 dès l’année prochaine. Derrière eux, Stéphane Chabert (Suzuki) et Stéphane Rameil (Yamaha) complètent le top 4, plaçant ainsi 4 constructeurs différents sur la première ligne de départ
 
La matinée se termine avec les essais libres des 125 Promo & Pré GP. Particularité de ce week-end, la présence d’une Moto 3 Pré GP avec à son guidon, Marcos Ramirez, un jeune espagnol roulant au CEV (Championnat Espagnol de Vitesse). Ce dernier conclut la séance avec le meilleur temps en 1:37.241. Derrière, 4 pilotes Pré GP (Marc Miralles, Johan Rousseau, Hugo Casadesus et David Bouvier) devancent Alexandre Golly et Ken Suire, le duo en bagarre pour le titre Promo 125.
 
Les Demi-Finales
L’après midi voit la première demi-finales des Promo 1000. Claude Lucas effectue un bon départ tandis que Charles Geers le rate un peu. Ce dernier se reprend et recolle à Lucas dès le triple gauche passé. A l’issue du premier tour, seul Geers suit le rythme du leader et pour eux, la course va se résumer à une guerre d’usure : pendant 10 tours Geers reste à quelques millièmes mais sans jamais vraiment pouvoir porter une attaque décisive. Lucas maintient le rythme et décroche son poursuivant dans le dernier tiers de la course. Derrière eux, ils sont 4 à se battre pour avoir le point de la 3ème place : Noel Roussange, Kevin Hiernaux, Xavier Deletrez et Arnaud Duvigneau. Après 10 tours aux commandes, Roussange s’incline face à la pression de Hiernaux, mais ce dernier se fait passer au tour suivant par Duvigneau. Deletrez s’engouffre dans la brèche et double Hiernaux également. Les derniers tours assoient la suprématie de Lucas qui l’emporte sur Geers. Duvigneau récupère le point de la 3ème place devant Deletrez et Hiernaux.
En seconde demi-finale, le poleman Cyril De Laville conserve tout le bénéfice de sa position pour virer en tête dès la sortie du premier virage. Vincent Guillermin prend la suite devant Nicolas Salchaud, Nicolas Guichette Debord et Jérémy Cramer. De Laville mène la danse et creuse l’écart. Derrière, ils sont 6 à batailler pour accrocher les points du podium. Dans le 5ème tour, Cramer produit son effort et prend la seconde place en moins de 3 tours. Il tente de remonter sur De Laville mais l’écart est trop important (3 secondes) pour pouvoir le déloger. Dans la manœuvre, il distance Guillermin qui a fort à faire avec Salchaud, Guichette Debord, Aubry et Julien Mathon (Kawasaki) qui veulent tous monter sur le podium. Dans le dernier tour, Salchaud porte une attaque décisive et arrache le point de la 3ème place.
Pour la finale de demain, Lucas partira en pole devant De Laville, Geers et Cramer.
 
Les Finales
Première finale du week-end pour les 600 Promo. Thibaut Bertin signe le meilleur départ juste devant Julien Pilot, Maxime Bourdon et Erwan Quellet. Bertin est pressurisé par Pilot tandis que Quellet chute dans le second tour. Au fil des tours, le duo de tête s’échappe. Mal parti, Frédéric Zaragoza remonte comme une flèche vers le podium puisqu’au 6ème tour, il est 4ème devant  Didier Vincent, Samuel Camier et Kevin Longearet. Esseulé, Bourdon tente de garder le bon rythme pour ne pas se faire rattraper. Devant, Bertin maintient le cap et, dans le 9ème tour, Pilot part à la faute. La chute n’a pas trop endommagé la moto et il peut repartir, il est descendu 9ème. Dans les 6 derniers tours, Bertin assure sa première victoire de la saison, Bourdon gère la remontée de Zaragoza qui grappille mètre par mètre et qui a lâché ses poursuivants. A l’arrivée, c’est un doublé pour le team Pro Boost avec Bertin sur la plus haute marche et Zaragoza sur la 3ème marche. Maxime Bourdon prend la seconde marche. Julien Pilot a bien limité la casse en finissant à la 6ème place juste devant Longearet.
 
Les pilotes des Promo 500 Cup se positionnent pour le départ de leur première finale. Besson prend les commandes dès le passage des feux au vert. Il est suivi d’Aurélien Chevallier et de Thibaud Doutre. Le trio de tête va prendre une nouvelle fois la finale à son compte et oublier les autres adversaires menés par Patrice Di Gregorio puis par Vincent Zaragoza. Devant la bataille fait rage, un coup c’est Besson, un coup c’est Chevallier, un autre, c’est Doutre, les changements de leader et de position interviennent plusieurs fois par tour. Les écarts entre eux sont de l’ordre de quelques dixièmes, voire quelques millièmes. Jusque dans le dernier tour, l’ordre du podium est incertain. Thibaud Doutre remporte la course alors que Besson coiffe sur le fil Chevallier pour la seconde marche du podium.
 
La Journée se termine avec la séance qualificative des 125 Promo / Pré GP. Passé sur une Conti 125cc (il était sur une 80cc à Alès), Marc Miralles est le seul pilote Pré GP a réussir à donner la réplique à Marcos Ramirez, sa Moto 3 Pré GP et son chrono en 1:36.763. Hugo Casadesus, le vainqueur 2011 se place en 3ème position à plus de 2,7 secondes. En 125 Promo, Ken Suire prend un petit avantage en signant le 6ème temps absolu et le premier de sa catégorie. Alexandre Rodrigues et Charly Halope s’intercalent entre lui et Alexandre Golly qui partira donc un ligne plus loin alors qu’il n’a que 3 dixièmes d’écart.
 
Le dimanche sous la brume matinale, on retrouve les pilotes 125cc Promo & Pré GP pour leur première finale. Dominateur aux essais, Marcos Ramirez prend le meilleur départ avec dans sa roue Hugo Casadesus et Marc Miralles. Au second tour Ramirez possède déjà une bonne avance et Casadesus cède aux attaques de Miralles. Côté 125 Promo, alors que Ken Suire est le mieux placé au terme du premier tour, il se fait doubler par Charly Halope et se retrouve sous la menace d’Alexandre Golly. Devant, Ramirez est intouchable même si Miralles force pour essayer de revenir. Au 5ème tour, le pilote Conti chute et entraine un drapeau rouge.
Un nouveau départ est donné avec la grille de départ dans l’ordre établi au moment de ce fameux drapeau rouge. Ramirez réitère son excellent départ et emmène ce coup ci Johan Rousseau et Casadesus. Ramirez file en solo vers l’arrivée tandis que Rousseau et Casadesus s’accrochent et chutent. Golly en profite pour faire le hold up en pointant 4ème scratch. Il est talonné par Charly Halope, Ken Suire est un peu plus loin mais reste 3ème 125 Promo. Si les positions se figent pour les 4 premiers, Halope double Golly dans les derniers virages.
Au cumul des parties, Ramirez remporte la catégorie Pré GP devant Loison et Bouvier tandis que Halope empoche la victoire des 125 Promo devant Golly et Suire.
 
Entrée en piste des Promo Découverte pour leur première finale sous un ciel nuageux où le soleil aimerait bien percer. Fabien Assemat, en local d’étape, prend un départ canon et se met dès le premier tour à l’abri de ses poursuivants. Il gère parfaitement sa course et ne commet pas de faute. Derrière, Jannis Van Der Slikke tente de suivre mais doit se contenter de le faire à distance. Christian Cornelis essaye de rester à son contact mais doit aussi repousser les attaques de Stéphane Chabert. Au 4ème tour, les deux premiers sont esseulés, Cornelis part à la faute et Chabert mène un groupe de 4 pilotes en quête de podium. 5 tours plus loin, Rameil trouve la faille et prend la 3ème place. Les derniers tours figent les positions et donnent à l’arrivée Assemat, Van Der Slikke et Rameil.
 
Seconde finale du week-end pour les Promo 500 Cup et un très bon départ pour Aurélien Chevallier devant Thibaud Doutre et Frédéric Besson. Besson attaque et passe second avant même la fin du premier tour. Au tour suivant, il est en tête et emmène avec lui les deux autres grands acteurs de la catégorie qui sont aussi les seuls à pouvoir se disputer le titre. Durant 9 tours, Besson tente de se débarrasser de ses poursuivants, mais en vain. Au 9ème tour, Doutre passe Chevallier puis revient sur Besson. Au passage suivant, il y a un changement de leader. Doutre en profite pour mettre un seconde d’écart à Chevallier qui double dans le tour suivant Besson. A l’arrivée Doutre l’emporte avec 2 dixièmes d’avance devant Chevallier qui devance Besson de 1 dixième et offre un podium 100% Challenge K&N Filters (challenge interne où les pilotes inscrits touchent des primes supplémentaires).
Au classement provisoire, Besson possède une avance confortable de 35 points qui lui permet d’aborder la finale sereinement. Doutre a pris la seconde place à Chevallier ; ils sont séparés de 9 points.
 
Après la pause déjeuner, les 125 Promo & Pré GP se repositionnent pour leur seconde finale. Comme ce matin, Marcos Ramirez est le plus prompt à s’extraire de la grille. Marc Miralles le colle comme son ombre et parvient à suivre le rythme de son compatriote. Derrière, on retrouve un groupe de 6 autres Pré GP puis 6 pilotes 125 Promo mené par Charly Halope. A la mi-course, Miralles trouve la faille et passe en tête. Charly Halope mène toujours les 125 Promo avec une petite avance sur Golly et Suire qui s’en donnent à cœur joie : exploitant au maximum leurs pneus Dunlop ils assurent un festival de dépassements les uns plus osés que les autres, pratiquement tous les virages sont une occasion de doubler. Ramirez reprend les rênes mais ne parvient à se détacher de Miralles que dans le dernier tour où le jeune pilote commence à faiblir physiquement. 
Pour le podium Pré GP, on retrouve donc Ramirez devant Miralles, et c’est Johan Rousseau qui monte sur la 3ème marche du podium. En 125 Promo, Halope signe le doublé devant Suire et Golly.
Au classement provisoire, les Pré GP connaissent les deux premiers qui ne peuvent plus être délogés : Hugo Casadesus et Julian Loison. Pour compléter le podium final, Pierre Langlois est le mieux placé mais ils sont nombreux à pouvoir lui ravir cette place.
En 125 Promo, c’est le statut quo, Suire et Golly se sont neutralisés en marquant le même nombre de points et sont donc toujours séparés de 11 points. Corentin Brenon est 3ème à 108 points. 
 
Les Promo Découverte reprennent la piste pour leur seconde finale. Comme ce matin, Fabien Assemat signe le holeshot. Par contre, c’est Stéphane Chabert qui lui emboite le pas devant Jannis Van Der Slikke et Stéphane Rameil. Assemat est vraiment intouchable aujourd’hui et se lance dans une course en solitaire où personne ne peut rien pour l’empêcher de réaliser le doublé. Derrière, Van Der Slikke met 3 tours pour doubler Chabert. A peine descendu d’une place, il subit les assauts de Rameil qui trouve l’ouverture au tour suivant. Chabert ne parvient pas à garder le contact tandis que Rameil remonte sur Van Der Slikke. A la moitié de la course, il a recollé et commence à mettre un maximum de pression sur le pilote de la Triumph. Au fil des tours, les écarts sont faibles mais Van Der Slikke parvient à contenir son adversaire jusqu’au baisser du drapeau à damiers.
Au classement journée, Assemat l’emporte logiquement devant Van Der Slikke et Rameil.
 
Départ de la seconde finale des 600 Promo et Thibaut Bertin emmène avec lui Julien Pilot et Maxime Bourdon. Rapidement, Bertin montre qu’il est un cran au dessus tandis que Pilot doit avoir une pensée pour le titre et ne prend pas tous les risques. Les écarts s’agrandissent et Bertin file vers un doublé. Derrière, Pilot reste sous la menace de Bourdon. Jusqu’à la mi-course, la menace est bien présente mais après, elle s ‘éloigne de plus en plus. Mal parti, Frédéric Zaragoza refait le coup de la remontée fantastique : 11ème au premier passage, il est 6ème au 4ème tour. Il met du temps à revenir sur Erwan Quellet puis à le doubler. Deux tour après, il passe Samuel Camier pour le gain de la 4ème place. Il est trop loin de Bourdon (4 secondes) pour espérer remonter sur le podium. A l’arrivée, Bertin n’a pas tremblé et l’emporte donc devant Pilot et Bourdon.
Au classement Provisoire, Julien Pilot devra attendre la finale à Carole pour réclamer son titre puisqu’avec 47 points d’avance sur Bertin, il n’a que 3 points à marquer pour être titré. A la 3ème place, Maxime Bourdon est ex æquo avec Kevin Longearet qui était absent de la seconde finale.
 
Dernière finale de la journée avec les Promo 1000. Claude Lucas réussit bien son départ alors que Charles Geers, son principal adversaire pour le titre le rate un peu et se retrouve 4ème derrière Nicolas Salchaud et Cyril De Laville. Salchaud s’accroche à la roue de Lucas. Geers passe De Laville mais ce dernier réplique et se lance à la poursuite du duo de tête. Geers ne semble pas en mesure de suivre l’accélération de celui ci ; pire il semble perdre le terrain qu’il avait gagné en quelques tours sur ses poursuivants. Devant, au 5ème tour, De Laville est survolté et signe le meilleur tour en course en 1:26.511. Au tour suivant il est dans le dos de Salchaud et l’avale tel un ogre. Il vient se caller dans la roue de Lucas. Les places d’honneur sont extrêmement bataillées avec notamment un groupe de 5 pilotes menés un temps par Jérémy Cramer puis au 7ème tour, par Arnaud Duvigneau, puis, lorsque ce dernier chute, par Cramer qui récupère la place. Mais il doit la laisser à Kevin Hiernaux pour les deux derniers tours. Devant, C’est un festival de maitrise : Lucas mène la danse et De Laville reste derrière à quelques centimètres de sa moto. Salchaud est décroché et esseulé tandis que Geers est contraint à l’abandon suite à un mauvais choix de pneus.
Entre sa victoire, l’abandon de Charles Geers et la 3ème place de Salchaud, Claude Lucas est sacré vainqueur 2011des Coupes de France Promosport 1000. Geers conserve sa seconde place pour le moment mais doit se méfier du retour de Salchaud qui n’a plus que 5 points de retard.
 
Prochain rendez vous, la finale à Carole (93) les 8 et 9 octobre prochains.
 
Le Service Communication FFM
 
Photo : Claude Lucas (Photopress pour la FFM)