Promosport à Croix en Ternois
DiversPromosport à Croix en Ternois
C’est sous un soleil radieux que les concurrents des Coupes de France Promosport se sont retrouvés sur le circuit de Croix en Ternois (62) pour le week-end de la Pentecôte. Cette 5ème épreuve est organisée par l’ASM Croix en Ternois.
Les Courses Qualificatives :
Lorsqu'il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales, le règlement prévoit une course qualificative afin que les meilleurs aillent en finale et que les autres aillent en consolante.
Ce week-end, seuls les 500, les 600 et les 1000 sont concernés par ces courses qualificatives.

La première série des 500 Cup s’élance avec un très bon départ d’Amaury Guespin devant Grégory Pré, Thomas Bieganski et Eric Dieudonné. Guespin mène la course tambour battant. Les quatre premiers creusent un peu un écart avec le peloton, puis, Dieudonné lâche un peu du lest, puis c’est au tour de Bieganski de se faire décrocher. Guespin maintient la cadence et finit par creuser aussi un écart avec Pré. Jean-Marc Dugat et Sébastien Bonfils font une belle remontée et finissent par dépasser Dieudonné pour finir respectivement 4 et 5ème.
En seconde série, si Guillaume Oleron rate complètement son départ, Alexandre Mottet réussit très bien le sien. Il emmène avec lui Antoine Amar, Dominique Pénicaud et Olivier Gret. Pénicaud est très incisif et passe Amar puis, prend la tête dans le 5ème tour. Mottet ne se laisse pas faire et reprend les commandes. Le duel se poursuit pendant toute la durée de la course où, lors du baisser du drapeau à damiers un écart de seulement 0,095 seconde sépare Mottet de Pénicaud. Gret et Amar complètent le quatuor de tête.
Au cumul des séries, Guespin partira en pôle position devant Mottet, Pré et Pénicaud.

Le départ de la première série des 600cc va être un petit peu perturbé. Salchaud part en tête mais Mickael Varesco chute après 2 tours. Un drapeau rouge est sorti et, comme trois tours ne sont pas effectués, on repart à zéro avec un second départ. David Bouvier part en tête avec dans ses roues Nicolas Salchaud et Jérémy Vallon. Bouvier fait toute la course en tête sous la pression de Salchaud qui porte son attaque dans le dernier tour et franchit en vainqueur la ligne d’arrivée. Florent Manniez complète le podium après une belle course et un dépassement sur Vallon dans le dernier tour.
Pour la deuxième série, mois de turbulence avec un très bon départ pour Lucas Mahias (Yamaha) qui perd son avantage durant le premier tour au profit de Charles Geers. Mahias suit le rythme mais doit aussi résister aux attaques de Julien Bonnet (Suzuki) qui concrétise au 8ème tour. Geers en profite pour s’envoler vers la victoire tandis que Bonnet maintient sa position face à Mahias.
Au cumul des séries, Salchaud précède Geers, Bouvier et Bonnet.

En première série 1000cc, Claude Lucas donne le ton avec à ses trousses Kevin Hiernaux, Alexandre Perrault (Suzuki) et Yann Sotter. David Quaegebeur est tout près aussi et profite des déboires de Perrault qui doit abandonner pour recoller à Sotter. Sotter attaque Hiernaux dans le 5ème tour et passe. Lucas garde la tête mais avec Sotter, Hiernaux et Quaegebeur dans son dosseret de selle. Au fil des tours, seul Quaegebeur change de position quand, au 9ème tour, il double Hiernaux.
En seconde série, Chabosseau prend le meilleur départ. Richier est juste derrière avec Marc Pasquinucci (Suzuki) et Jérôme Danton (Kawasaki). Richier met la pression et passe au 9ème tour. Danton fait une bonne qualification puisque dès le 2ème tour il passe 3ème et restera à cette place jusqu’au baisser du drapeau à damiers.
Au cumul des séries, Lucas est devant Richier, Sotter et Chabosseau.

La journée se termine avec la Junior Cup. Maxime Batisse est le plus rapide avec un chrono en 1:13.242 soit 0,035 seconde de mieux que Jules Danilo. Mickael Chartier et Florian Bruel complètent la première de la grille de départ pour les courses de dimanche. Avec une chute dans la séance, Hamza Chavant n’a pu faire mieux que la 7ème position. Mais sa chute a engendré une blessure sérieuse qui l’empêchera de rouler demain.


Les Finales
Avec des températures douces et un ciel d’azur, les Junior Cup vont ouvrir le bal des finales.
Maxime Batisse prend un bon départ et boucle son premier tour en tête. Mais ils sont nombreux à vouloir sa place et Jules Danilo lui ravit le commandement dès le second tour. Simon Quere, Florian Bruel, Mickael Chartier et Morgan Dalbis sont en embuscade. Les chassés croisés entre les 6 pilotes ne manquent pas même si Danilo reste devant. Le podium va se jouer à 0,752 seconde à l’avantage de Danilo devant Bruel et Dalbis.

Les 125cc voient la domination de Camier se poursuivre. Meilleur départ, toute la course en tête, il semble vraiment difficilement touchable ! Un temps second, Jordan Levy part à la faute dans le 4ème tour, lassant à Bastien Chevallereau, Thomas Junique, Adrien Tranchant et Byron Belleton le soin de se disputer les deux dernières marches du podium. Les attaques fusent de toutes parts sur Chevallereau qui voit Camier creuser l’écart. Belleton parvient à ses fins au 10ème tour avant de redonner sa position, puis de la reprendre pour au final, passer la ligne d’arriver juste devant Chevallereau pour 0,25 seconde.

Alors que l’on s’attendait en Monobike à une grosse domination de Jocelyn Henry, la première finale voit Bruno Ezra accrocheur et accroché à sa roue pendant toute la course. Soit, Henry prend le meilleur départ et enchaîne les tours en tête, mais c’est bien Ezra qui le double dans le dernier virage du dernier tour et qui franchit la ligne d’arrivée avant lui pour 81 millièmes de seconde. Derrière eux, David Ribeiro a dû batailler ferme avec Luc Pecastaing en première partie de course avant de s’esseuler dans les derniers tours.

La fin de la matinée est consacrée aux consolantes. Pendant la pause déjeuner, les spectateurs arrivent en masse (plus de 5000 personnes) pour assister aux finales de l’après midi.

Les Junior Cup reprennent la piste avec un scénario différent de la course de ce matin. Jules Danilo réussi un bon départ et va imprimer un rythme de folie que ses adversaires ne pourront pas vraiment suivre : à la mi course il possède 3,5 secondes d’avance sur ses poursuivants. Un temps second, Morgan Dalbis chute dans le 11ème tour. Maxime Batisse et Simon Quere continue la lutte pour l’ordre sur le podium qui se traduit au final par une seconde place pour Batisse devant Quere.
Au classement provisoire, avec 5 victoires et 183 points, Jules Danilo prend un avantage sur Morgan Dalbis qui en a 143. Florian Bruel est 3ème avec 125 points, juste devant Hamza Chavant pour un point.

Pour la seconde manche des Monobike, Jocelyn Henry part en tête et ne sera jamais vraiment inquiété. Il enchaîne les tours rapides pour finir avec 3,622 secondes d’avances sur ses poursuivants. Pour monter sur le podium, David Ribeiro, Rémi Jourdan et Bruno Ezra se bagarrent comme il faut. Après plusieurs chassés croisés, Jourdan s’impose devant Ezra pour 0,156 seconde.
Au classement provisoire, Henry est logiquement en tête avec 95 points (sur 100 possibles…) devant Jourdan, 63 points et Ezra, 52 points.

Pour leur seconde finale, les 125cc voient leur leader, Samuel Camier faire une nouvelle course sans faute : un bon départ suivi de tous les tours en tête et d’une septième victoires consécutives!
Derrière, Junique et Belleton sont vraiment collés et se disputent le podium avec un avantage pour le Gardois, Junique, qui coiffe pour 0,229 seconde Belleton.
Le premier pilote Conti est 14ème, il s’agit de Clément Stoll.
Au classement provisoire, Camier s’envole avec 226 points devant Junique, 165 points et Jordan Levy, 154 points.

Départ des 600cc pour une finale qui va se dérouler en deux parties. Une première de 10 tours où David Bouvier emmène avec lui Nicolas Salchaud et Charles Geers après avoir décroché Florent Manniez et Lucas Mahias. Au 10ème tour, Salchaud passe Bouvier mais pour une courte durée puisque trois virages à près, sa moto se met en travers et se fait percuter par ses deux poursuivants, Bouvier et Geers. Les trois sont par terre et le drapeau rouge est sorti.
Le règlement prévoit qu’en cas de drapeau rouge, «seul les gens actifs dans la course peuvent repartir.»
Un nouveau départ est donc donné sans eux pour 14 tours. Manniez prend le meilleur départ et doit batailler avec Mahias pour garder les rennes de la course. Ils vont se partager le nombre de tours en tête mais les cinq derniers sont à mettre à l’actif du vainqueur sortant des 500 Cup : Florent Manniez. L’écart entre les deux hommes sur la ligne d’arrivée est de seulement 0,774.
A noter la magnifique remontée de Mickael Varesco qui part dernière ligne et qui finit 6ème.
Au cumul des deux parties, Manniez l’emporte devant Mahias et David Le Bail, fils du pilote Side Car évoluant en Championnat de France Superbike.
Côté classement général, les écarts se resserrent avec toujours en tête Bouvier (81 points), Salchaud (65 points), Geers (63points) et Manniez qui comble un peu de retard avec 55 points.

En 500 Cup, très bon départ de Mottet avec Guespin, Berciaud et Pénicaud. Guespin pressurise Mottet et passe deux tours après. Guespin mène la danse et seul Mottet peut suivre : ils sont les seuls à rouler en course sous la barre de la minute. Petit à petit, Guespin creuse l’écart et franchit la ligne d’arrivée avec plus de deux secondes et demie d’avance sur Mottet. Anthony Berciaud, un temps en bagarre avec Gret, Dugat et Pénicaud, parvient à s’extraire et monte sur la troisième marche du podium.
Au classement provisoire, après le rendez-vous en demie teinte de Ledenon, Amaury Guespin revient bien dans la course au titre avec un retard de 7 points seulement sur Alexandre Mottet qui en possède 132. Anthony Berciaud est troisième avec 105 points.

Dernière course de la journée avec les Promo 1000. Très bon départ de Claude Lucas qui emmène dans son sillage Kevin Hiernaux, Lionel Richier et Jérôme Danton sur un rythme très soutenu. Avec Frédéric Chabosseau, Yann Sotter et David Quaegebeur ils sont les seuls à rouler en 53 secondes. Au 13ème tour, Lucas est toujours en tête mais Hiernaux et Quaegebeur partent à la faute. Le premier repart 13ème et le second 21ème. Toutes chances de victoire sont parties pour eux malgré une belle fin de course, ils finissent 10 et 16ème.

Devant, Richier sent la menace Chabosseau et attaque Lucas dans le 17ème tour avec succès. Deux tours plus tard, Chabosseau l’imite et part à l’assaut de la victoire. Lucas ne peut suivre le rythme des deux pilotes Kawasaki et doit conjuguer avec Danton et Sotter qui aimeraient bien monter sur le podium aussi. Dans le dernier tour, avec le dépassement des attardés, Richier franchit l’arrivée avec 1,025 seconde d’avance sur Chabosseau. Dans le dernier virage, Danton attaque Lucas et parvient à lui prendre la place sur le podium pour 125 millièmes de secondes.
Au classement provisoire, Richier continue à creuser l’écart puisqu’il compte désormais 22 points d’avance sur Chabosseau et 47 points sur Sotter le 3ème.


Prochaine épreuve à Alès (30) les 26 & 27 juin prochain.


Le Service Communication FFM