Promosport à Carole : Les favoris confirmés
NationalPromosport à Carole : Les favoris confirmés La finale des Coupes de France se tenait ce week-end sur le circuit Carole (93) en région parisienne. C’est l’occasion pour le MC Motors Events d’organiser la 9ème épreuve qui va attribuer les derniers titres encore en lices : 600 Promosport, 500 Promo Cup et 125 Promosport. Côté prévisions météorologiques, le week-end n’est pas placé sous les meilleurs auspices : le samedi est annoncé sec avec des risques d’averses localisées et le dimanche devrait être humide.

Essais Chronométrés
Les premiers à s’élancer sont les Promo Découverte. Le ciel est bien sombre avec une fraicheur automnale particulièrement saisissante (10°C). Remarqué lors de l’épreuve de Magny Cours, Grégory Ortiz (Suzuki) est très à l’aise à domicile et signe le meilleur temps de sa séance devant Loïc Blervaque (Suzuki), Yannick Bied (Yamaha) et Julien Skardarka (Yamaha).
En seconde série, c’est Arnaud Aurélien au guidon de sa Kawasaki qui se distingue et exploite au mieux ses pneus Dunlop. Florian Pichon (Suzuki) déjà aperçu plusieurs fois cette saison le talonne devant Kevin George (Yamaha) et Yannis Milangue (Suzuki).
Au cumul des séries, Ortiz signe la pole devant Aurélien, Pichon et George.

Les Promo 500 Cup entrent ensuite sur le tracé francilien. Un temps en tête de la feuille des temps, Julien Gillet est doublé par Frédéric Besson, le leader de la catégorie, et Thibaud Doutre son dauphin. Ces derniers sont extrêmement serrés avec seulement deux centièmes de seconde d’écart. Aurélien Chevallier prend la quatrième place et offre une première ligne extrêmement compacte puisque entre Besson et Chevallier, l’écart est de seulement 155 millièmes.

La série des 600 Promo démarre bien pour Maxime Bourdon (Kawasaki) qui est le seul à rouler en 1:03 (1:03.45). Samuel Camier (Yamaha) est relégué à presque 6 dixièmes. Julien Pilot (Yamaha) n’a plus la pression du titre puisqu’il a mis ce dernier dans sa musette : le nombre d’engagés ce week-end implique pour cette catégorie des demi-finales et une finale soit 30 points maximum à marquer (contre 50 si il y avait eu deux finales). Malgré cette bonne nouvelle pour le pilote, il est 3ème mais à plus d’1,2 seconde de la pole. Quentin Levrier (Suzuki) complète le top 4 à 69 millièmes. 
En seconde série, Thibaut Bertin (Yamaha) se place devant Marius Tabaries (Yamaha) un des nombreux pilote locaux avec un chrono très rapide : 1:03.45. Mathieu D’Helft (Yamaha) signe le 3ème temps juste devant Kevin Longearet (Yamaha). Les quatre pilotes se tiennent en une seconde.
Au cumul des deux séries, Bertin et Bourdon sont à égalité parfaite. Dans ces cas là, le pilote ayant réalisé la performance en premier prend la première place. Ici, l’avantage est à Bertin. Tabaries et Camier complètent le top 4.

Si le titre 1000 Promosport est joué et attribué à Claude Lucas (Kawasaki), la place de dauphin est encore largement convoitée. Lucas démontre que son titre est mérité et qu’il veut finir en fanfare : il réalise son meilleur tour chrono en 1:02.512, soit plus d’une demie seconde plus vite que Xavier Deletrez (Kawasaki). Charles Geers (BMW) actuel second est devancé pour 12 centièmes devant Cyril De Laville (Kawasaki) qui n’est qu’à 12 millièmes de lui.

Seule catégorie à avoir une séance d’essais libres (beaucoup d’écoliers ne devant pas manquer la classe), les petits jeunes des 125cc Pré GP & Promosport se mettent en jambe pour leur ultime week-end. Alors qu’il est en tête du classement provisoire, Ken Suire est le plus rapide et devance de plus d’une seconde son dauphin et unique adversaire pour le titre, Alexandre Golly. Charly Halope s’intercale et prend le 2ème temps.

Les Demi-finales
Ce week-end, seul les 600 Promosport ont un nombre d’engagés supérieur à la capacité de la piste. Ils ont donc deux demi-finales et une finale à leur programme. 
Le ciel est toujours très gris pour le départ de la première série. Thibaut Bertin entre le premier dans le premier virage avec derrière lui Marius Tabaries et Julien Pilot. Le tout nouveau vainqueur de la catégorie prend la seconde place avant la fin du premier tour. Petit à petit, Bertin prend le large et laisse ses poursuivants s’expliquer entre eux. Intouchable il remporte la victoire synonyme 5 points et de première ligne demain à la finale. Entre Pilot et Tabaries, la tendance est inversée au 10ème tour. Tabaries se retrouve en chasseur chassé. Pilot lui met la pression et trouve la faille dans le dernier tour et se qualifie ainsi pour la première ligne de la finale. Tabaries et Quellet partiront de la seconde ligne pour demain.
Une petite pluie fine accompagne la seconde série. Même si l’averse dure que peu de temps (3 minutes), le circuit est détrempé. Maxime Bourdon prend le meilleur départ talonné par Ulrich Honore qui réalise une envolée extraordinaire de la 10ème place, et Kevin Longearet. Honore prend les commandes au tour suivant et les garde pendant 5 tours, tandis que Longearet chute et repart avant-dernier. Au 6ème tour, la pluie refait son apparition et accentue le côté piégeux de la piste. Après une petite erreur, Bourdon perd 3 places, Alexandre Mottet qui était en embuscade passe en tête suivit de Frédéric Zaragoza (Yamaha). Ce dernier porte une attaque et s’empare du commandement pour 4 tours. Bien revenu, Bourdon reprend les rênes dans le 12ème tour et les conserve jusqu’au baisser du drapeau à damiers. Zaragoza prend les points de la 2ème place alors qu’Eric Courbet (Yamaha) prend celui de la 3ème place. 
Pour la finale de demain, Bertin partira en pole devant Bourdon, Pilot et Zaragoza.

Les Finales
Les Promo 500 Cup prennent place pour leur première finale. La piste est redevenue sèche. Aurélien Chevallier semble décidé à reprendre la seconde place du classement provisoire puisqu’il ne laisse que des miettes à ses adversaires : meilleur départ, meilleur tour en course et course menée de bout en bout. Frédéric besson va bien tenter de rester au contact mais il a gardé dans un coin de son esprit que le titre est à portée de bras et ne prend pas de risque inutile. N’ayant rien à perdre, Julien Gillet fait toute la course derrière lui et tente de trouver une faille, en vain. En proie à un manque de sensation sur la piste parisienne, Thibaud Doutre arrive à contenir Dominique Pénicaud puis Fabien Viaud pour le gain des points de la 5ème place. Patrice Di Gregorio est trop loin devant lui pour espérer prendre une place de mieux. Impérial, Chevallier remporte sa 5ème victoire de la saison devant Besson qui empoche le titre au passage et Gillet qui monte pour la première fois de l’année sur le podium.

Au départ des 1000 Promosport, les fortunes sont diverses : Claude Lucas conserve le bénéfice de la pole et passe en tête au premier virage, Xavier Deletrez loupe son départ et ne pointe qu’à la 7ème position, Nicolas Salchaud fait un excellent départ et gagne 5 places pour se retrouver juste derrière Lucas et devant Cyril De Laville. Rapidement le trio de tête s’échappe. Lucas creuse un léger écart sur Salchaud qui résiste aux attaques de De Laville. Après un tiers de la course, Lucas mène avec presque 2 secondes d’avance sur le duo Salchaud / De Laville qui a 3,2 secondes d’avance sur Geers et Deletrez. Deux tours après, Deletrez prend les commandes du groupe de chasse et commence une remontée fulgurante. En proie à des soucis de motricité, De Laville perd le contact et se fait dépasser au 14ème tour par le rouleau compresseur du Nord : Deletrez. 4 tours plus tard, il a recollé Salchaud, et s’attache à revenir sur Lucas. Ce dernier est tout de même à l’abri avec 6 secondes d’avance et boucle les 2 derniers tours sans trop de pression. Deletrez reste sur son rythme, décroche Salchaud d’une bonne seconde et se prend à rêver d’une seconde place au général. Esseulé, Geers franchit la ligne d’arrivée en 4ème position tandis que De Laville limite la casse avec une 5ème place.

Les 125cc Pré GP et Promosport concluent cette journée par leurs essais chronométrés. L’absence d’un grand nombre de pilote PréGP offre la possibilité aux 125 Promo de prendre d’assaut la première ligne : Alexandre Golly, Ken Suire, Benoit Kevin et Alexandre Rodrigues, soit une première ligne 100% Promo (la première fois de l’année). Pierre Langlois prend la 5ème place avec sa Métrakit Pré GP où il est rejoint en seconde ligne par Jeff Chapelle (Promo), Karl Lacroix (Pré GP) et Blaise Huchet (Pré GP).

Le paddock se réveille le dimanche matin sous la pluie. Une pluie fine, pénétrante mais, point positif, il fait moins froid qu’hier (15°C). La piste est donc détrempée et piégeuse pour le départ du groupe B des Promo Découverte. Si Yvann Brossard (Suzuki) est le plus rapide à s’extraire de la ligne de départ, Florian Tabbone (Kawasaki) et Adrien Deret (Honda) le doublent dans les premiers virages pour boucler le premier tour en tête. Malgré ces conditions particulièrement difficiles, seule une chute (sans gravité) est à déplorer lors des 12 tours de cette finale. Rapidement, le trio de tête s’étire et les possibilités d’attaque se réduisent à néant. Chacun fait bien attention de ne pas prendre trop de risque afin de ne pas être pénalisé avec de la mécanique à faire avant la seconde finale prévue cet après midi. Particulièrement à l’aise, Florian Tabbone signe une belle victoire avec une ligne droite d’avance sur Adrien Deret, deuxième. John Ross Billega (Yamaha) parvient à doubler dans le dernier tour Yvann Brossard et accède au podium.

Le titre 125 Promo est le dernier encore en attente de propriétaire pour la saison 2011. Alexandre Golly boucle le premier tour en tête devant Karl Croix, le premier Pré GP et Ken Suire. Au 4ème tour, Suire double Croix pour aller attaquer son dauphin. Au tour suivant, Suire arrive à ses fins mais doit aussi conjuguer avec le retour de Pierre Langlois (Pré GP) qui prend les commandes au 7ème tour. Golly et Croix sont à la lutte et sont rejoints par Alexandre Rodrigues. Pour Langlois, avant la fin du 7ème tour, c’est la désillusion avec une chute. Suire récupère la tête mais avec la menace Croix juste derrière lui. Rodrigues en profite pour attaquer Golly et le passe. Golly réplique, mais cède à nouveau un tour après. Croix passe en tête et franchit la ligne d’arrivée avec 3 dixièmes d’avance sur Suire qui conforte sa position de leader au classement provisoire. Rodrigues prend la 3ème place (2ème Promosport) alors que Golly doit se contenter de la 3ème marche du podium qui est synonyme de pression pour l’ultime finale où la gagne est obligatoire avec une erreur de son adversaire pour espérer la couronne. Le podium Pré GP est complété par Grégoire Leuck et William Wallart qui ont su rester sur leurs roues malgré les conditions précaires.

La piste est toujours aussi détrempée pour le départ du groupe A des Promo Découverte. Grégory Ortiz prend le meilleur départ devant Kevin George et Yannick Bied (Yamaha) qui partait de la 8ème place. Ortiz et George impriment un rythme supérieur aux autres mais tout le monde reste sur ses roues. Les pilotes découvrent ainsi qu’avec leurs pneus pluie Dunlop l’adhérence reste plus que correcte sur un tracé réputé glissant sous la pluie. Arnaud Aurélien prend la 3ème place aux dépends de Yannick Bied. A mi-course Kévin George  trouve la faille sur Ortiz. Ce dernier s’accroche jusque dans le dernier tour où il n’est pas récompensé de ses efforts puisqu’il chute. Derrière, Aurélien est esseulé. La chute d’Ortiz fait les affaires de Mathieu Lecarpentier (Kawasaki) qui s’impose pour 89 millièmes sur Kevin Bied (Yamaha et fils de Yannick) et s’offre le podium.

Après la pause déjeuner, les finales reprennent avec notamment celle des 125 Promo & Pré GP. Si il ne pleut plus et que le ciel reste très menaçant, la piste est malgré tout trempée. Ken Suire prend le meilleur départ devant Karl Croix et Alexandre Rodrigues. Les premiers tours sont le théâtre de plusieurs chutes dans les hommes de tête avec notamment celles de Langlois, Halope qui emmène avec lui Croix et celle de Klein. Devant Suire et Golly sont à la lutte, un peu à l’image de ce qu’il s’est produit toute la saison. Suire creuse l’écart (+2,8 au T3) mais commet une petite erreur avec le retour de la pluie sur le tracé francilien. Romain Mansart en profite pour doubler successivement Jeff Chapelle puis Golly et prendre les commandes au 8ème tour. Rodrigues est intercalé entre Suire et Golly et tente sa chance sur le leader. Attaque réussie alors que Suire semble en difficulté et perd du terrain en se retrouvant à la 6ème place à 2 tours de l’arrivée. Golly est encore 3ème mais le dernier tour aura raison de lui puisque Jeff Chapelle et Corentin Brenon le doublent  et le relèguent à la 5ème place juste devant Suire qui remporte son premier titre en 125 Promosport. Peu à l’aise dans ces conditions, les pilotes Pré GP ferment la marche avec en chef de file Blaise Huchet.
Au classement final 125 Promosport, Suire l’emporte donc devant Golly, et Rodrigues. Côté Pré GP, pas de changement pour Casadesus et Loison qui sont 1 et 2, par contre, William Wallart prend la 3ème place devant Karl Croix et Pierre Langlois.

Pour les 600 Promosport, même si la pluie a cessé, la piste est encore détrempée. Julien Pilot veut finir avec panache et prend les rênes dès le début de la course devant Samuel Camier et Thibaut Bertin. L’exploit pour le départ est à mettre au crédit de Kevin Longearet qui, malgré une qualification en finale via la consolante et un départ de la 21ème position est 6ème à l’issue du premier tour et double successivement Bertin et Camier pour se retrouver en seconde position lors de son 3ème passage. Pilot ne l’a pas pour autant attendu et compte déjà 5,6 secondes d’avance au 3ème tour. Les positions se figent pour le top 5 (complété par Maxime Bourdon). Au 10ème tour, Pilot compte 8,6 secondes d’avance sur Longearet qui à 10 secondes d’avance sur Camier. La grosse chute de Thomas Pellous entraine un arrêt de la course. Le temps que les commissaires de piste remettent tout en ordre, une nouvelle grille de départ est établi sur le classement du 9ème tour. Cela implique qu’il va y avoir un cumul des deux parties de course avec prisent en compte des écarts : au 9ème tour, Pilot a 6,7 secondes d’avance sur Longearet qui en a 9,5 sur Camier.
Nouveau départ et prise de pouvoir d’autorité par Thibaut Bertin devant Longearet et Camier. Au tour suivant, Longearet prend les commandes. Pilot passe 3ème et force pour revenir. Au 3ème tour il est second avec Longearet à plus de 2,8 secondes de lui. C’est le moment qu’il choisit pour effectuer un tout droit dans le dernier virage du circuit. Après son passage dans le bac à gravier il n’est plus que 9ème. Le 6ème tour est le tournant de la finale avec tout d’abord la chute de Longearet avant la parabolique puis la chute de Bertin dans le virage « Golf ». Samuel Camier hérite ainsi de la tête devant Bourdon et William Herbillon (Yamaha). Pilot remonte comme une fusée et finit 3ème au dépends de Maxence Fiszer (Yamaha) qui avait pris le meilleur sur Herbillon.
Au cumul des parties, grâce à sa première partie de course, Julien Pilot remporte sa 7ème victoire de la saison sur 9 possibles. Samuel Camier conjure le sort et prend la seconde place devant Maxime Bourdon et William Herbillon.
Au classement final, Pilot est titré avec 70 points d’avance sur Bertin, second et 101 points sur Bourdon qui déloge Longearet du podium final.

Pour la seconde finale du groupe B des Promo Découverte, Yann Brossard profite de sa pole position pour virer en tête au premier virage. Parti de loin, Florian Tabbone gagne 6 places et se retrouve à la 5ème position. Au 5ème tour, John Ross Billega trouve la faille sur Brossard. Au tour suivant, Tabbone l’imite et se retrouve à moins d’une demie seconde du leader. Billega résiste 3 tours avant de céder aux attaques de Tabbone qui en profite pour s’envoler vers une seconde victoire aujourd’hui. Billega et Brossard on réussit à conserver leurs places sur le podium dans cet ordre malgré le retour de Brossard. Encore beaucoup de plaisir vu sur les visages de ces « apprentis » pilotes qui découvraient le monde de la compétition et seulement une chute – sans gravité - à déplorer.
Au classement de la journée, Tabbone l’emporte devant Billega et Deret.

Les Promo 1000 prennent le départ pour leur seconde finale sous un ciel gris et sur une piste détrempée. Cyril De Laville prend le meilleur départ devant Noel Roussange (Honda) qui partait pourtant de la 2ème ligne (6ème place). Le départ est perturbé par l’accrochage de Nicolas Salchaud avec Xavier Deletrez qui rate une nouvelle fois son départ. Deletrez reste sur ses roues, mais Salchaud chute et entraine Jérôme Danton avec lui. Pour Roussange, la joie est de courte durée puisqu’il chute à l’entame de son 3ème tour juste devant Claude Lucas qui perd beaucoup de temps en l’évitant. Devant, Deletrez double Jean Edouard Aubry (Kawasaki) et De Laville. Il entame une course parfaite avec à la clé le meilleur tour en course. Aubry en profite pour passer second mais chute dans le 7ème tour. De Laville récupère la 2ème place mais avec plus de 11 seconde de retard sur l’intouchable Deletrez. Victime d’un mauvais réglage d’amortisseur, Charles Geers n’est pas en mesure de se battre correctement pour défendre sa place de dauphin. Au fur et à mesure des tours, il dégringole au classement pour finir 14ème et ne marquer que 2 petits points.  Devant, Deletrez et De Laville confirme leur position sous le drapeau à damiers. Auteur d’une incroyable course (départ de la 15ème place), Emilien Jaillet (Kawasaki) prend la 3ème place au 8ème tour et la conserve jusqu’à l’arrivée du 21ème tour où il devance Jérémy Cramer (Honda) et Rémi Vivier (Kawasaki). Claude Lucas finit 6ème.
Au classement final, Claude Lucas titré à Ledenon est donc premier avec 245 points. Derrière, les belles courses de Xavier Deletrez lui offrent la seconde place aux détriments de Charles Geers qui se retrouve à 7 points de son collègue du Nord et à 95 points de Lucas. Nicolas Salchaud et Cyril De Laville complètent le top 5.

Ultime départ pour les Promo 500 Cup qui doivent encore départager Chevallier et Doutre pour la 2ème et 3ème place finale. La piste est encore mouillée même si le ciel commence à se dégager un peu. Ils effectuent le meilleur départ se retrouvent côte à côte au premier virage. Julien Gillet compte bien jouer son va-tout et s’intercale avant la fin du premier tour. Besson a raté son départ et n’est que 9ème. Au 3ème tour Franck Desperrier passe Doutre qui ne semble pas très à l’aise dans ces conditions. Au tour suivant, il perd encore une place au profit de Patrice Di Gregorio. Au 6ème tour, Chevallier mène toujours les débats  devant Gillet qui le talonne à quelques millièmes. Les quatre premiers sont très serrés alors que Doutre est décroché à plus de 2 secondes. Coup de théâtre au tour suivant puisque Di Gregorio double tout le monde et prend les commandes. Chevallier s’accroche quelques tours avant de se résigner. Son poursuivant direct, Julien Gillet, est esseulé à plus de 8 secondes à 3 tours de l’arrivée. Doutre reste un solide 4ème tandis que Besson reste scotché à la 9ème place. Avec 6,4 secondes d’avance, Patrice Di Gregorio signe sa seconde victoire cette année (après celle de Ledenon 1) et confirme sa 4ème place au général. Chevallier et Gillet complètent le podium.
Au classement final, Besson l’emporte donc mais c’est Aurélien Chevallier qui est second devant Thibaud Doutre qui paie ses résultats moyen du week-end.

La dernière finale de l’année est pour le groupe A des Promo Découverte sur une piste toujours mouillée. Les feux passent au vert avec un bon envol de Grégory Ortiz devant Kevin George et Arnaud Aurélien. Malheureusement après seulement un tour de course, les feux retournent au rouge suite à la chute collective de 3 pilotes (sans dommages pour eux). Tout est à refaire (il faut au moins 3 tours pour qu’une course soit prise en compte). Ortiz réitère son bon départ devant les deux même. Ortiz est survolté et porte tout de suite un écart de plus de 3 secondes sur ses poursuivants. Derrière, George et Aurélien se livrent à une belle baston qui tourne à l’avantage d’Aurélien dans le 5ème tour. Malheureusement pour lui, il ne conserve pas cet avantage puisqu’il chute dans le dernier tour. Kevin George récupère la seconde place alors que Yannick et Kevin Bied (pour rappel, père et fils) et Mathieu Lecarpentier sont à la lutte pour accéder au podium. Au final, c’est Yannick Bied qui tire son épingle du jeu et s’impose devant Lecarpentier et son fils.
Au classement de la journée, Kevin George l’emporte grâce à sa régularité devant Mathieu Lecarpentier et Yannick Bied. 

Ainsi s’achève cette 35ème saison des Coupes de France Promosport. Un grand bravo aux pilotes titrés et à tous les participants (220 en moyenne par épreuve) et rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle édition !

Le Service Communication FFM.