Promosport à Alès : Lucas en 1000 - Pilot en 600 - Casadesus titré en 125 Pré GP
NationalPromosport à Alès : Lucas en 1000 - Pilot en 600 - Casadesus titré en 125 Pré GP

Après la pause estivale, les Coupes de France Promosport avaient rendez-vous ce week-end sur le circuit du Pôle mécanique d'Alès, pour la 7e des 9 épreuves prévues au calendrier. Sous un soleil de plomb, Claude Lucas et Julien Pilot ont respectivement dominé les catégories 1000cc et 600cc, tandis qu'Hugo Casdesus s'octroyait d'ores et déjà la couronne en catégorie 125 Pré GP. Voici le résumé des finales...

PROMOSPORT 1000
Finale unique
Il fait très chaud et les machines, leurs pneumatiques Dunlop et le physique des pilotes sont mis à rude épreuve. Au départ, Claude Lucas prend d’autorité la tête tandis que Geers se rate un peu et se retrouve derrière Nicolas Salchaud et Sébastien Gerard, en 4e position. Lucas emmène Salchaud dans sa roue et s’écarte un peu du peloton. Gerard chute dans le 4e tour et laisse le champ libre à Geers pour effectuer sa remontée. Cyril De Laville tente de la suivre et de résister aux attaques de Jérémy Cramer, d’Aranud Duvigneau et de Xavier Deletrez. A la mi-course, Lucas a toujours 5 dixièmes d’avance et ne parvient pas à décrocher Salchaud. Geers est en train de recoller puisqu’il n’a plus que 1,3 seconde de retard sur le Lyonnais. De Laville est toujours 4e devant Cramer, Duvigneau et Deletrez en embuscade, mais il n’est plus en mesure de se battre pour le podium. Quelques tours plus tard, Salchaud doit conjuguer avec l’arrivée de Geers, le rythme élevé de Lucas et le dépassement des premiers attardés. Au début, il y parvient bien et signe le meilleur tour en course mais, à 4 tours de la fin, Geers le double et, avec la gestion des attardés, perd tout de suite le contact. Geers est un peu loin de Lucas (2,5 secondes) qui n’a plus qu’à gérer son avance pour empocher sa 3e victoire devant ses dauphins Geers et Salchaud.
Au classement provisoire, Claude Lucas accentue son avance avec 180 points soit 46 de mieux que Charles Geers et 65 de mieux que Nicolas Salchaud. Xavier Deletrez est 4e et dernier de la liste de ceux qui peuvent encore prétendre à la couronne.


PROMOSPORT 600
Finale 1
Kevin Longearet réalise le meilleur départ juste devant Julien Pilot et Thibaut Bertin. Rapidement Pilot passe Longearet et l’emmène pour un nouveau duel. En effet, leur rythme très élevé (ils roulent dans les même temps que les 1000cc) relègue Bertin à plusieurs secondes. Même si le pilote varois s’accroche, il ne peut qu’assurer sa 3e place. Pour les places d’honneur, la lutte est rude entre Erwan Quellet, Maxime Bourdon, Didier Vincent (Kawasaki) et Marius Tabaries (Yamaha). A mi-course, avec des écarts minimes, Longearet ne semble pas trouver la solution pour passer devant Pilot. Bertin est esseulé et Vincent a pris l’avantage sur Bourdon tandis que Quellet est parti à la faute. A partir du 11e tour (sur 18) le duo de tête doit composer avec le dépassement des attardés. Au fil des tours, Pilot sort son épingle du jeu et s’assure la victoire avec plus de 8 secondes d’avance sur Longearet et 14 sur Bertin.

Finale 2
Excellent départ de Thibaut Bertin qui boucle ses deux premiers tours devant l’homme fort de la catégorie, Julien Pilot. Kevin Longearet est juste derrière eux mais par à la faute dans le 2e tour. Marius Tabaries hérite de la 3e position tout en étant sous la pression de Maxime Bourdon, Didier Vincent et Aurélien Maire.
Dans le 4e tour, Pilot porte son attaque et devient le nouveau leader. Bertin s’accroche mais en vain : inexorablement, dixième par dixième, Pilot s’échappe vers son 6e succès de la saison. Esseulé Bertin assure sa seconde place. Derrière, la bagarre est de toute beauté avec un Benjamin Belloeuvre très motivé puisque, malgré un départ plutôt raté, il effectue une remontée incroyable où, au 12e tour il prend la tête du groupe de poursuivant et la 3e marche du podium par la même occasion. Jusque dans les derniers instants, il doit lutter pour y rester. Avec la victoire de Pilot devant Bertin, sans Longearet qui n’a pas pu repartir, le classement provisoire laisse apparaître 67 points d’écart entre le Charentais et le Varois qui en profite pour reprendre la seconde place avec 6 points de plus que Lorrain. Le titre est donc bien avancé pour Pilot même si Bertin et Longearet peuvent encore espérer.


PROMO 125 & PRE GP
Finale 1
Le jeune pilote Espagnol, Marc Miralles, prend le meilleur départ malgré son déficit de cylindrée (avec Laurent Chabal, ils ont des 80cc face aux 125cc). Corentin Accigliaro chute dans le premier tour tandis que Hugo Casadesus est talonné par Alexandre Golly et Ken Suire. Intouchable, Miralles roule plus d’une seconde plus vite que ses adversaires et ne faiblit pas jusqu’à l’arrivée. Derrière, la lutte entre Casadesus, Golly, Loison et Rodrigues est superbe. Suire ne semble pas à l’aise et perd du terrain, à la mi-course, il est 8e au général, mais 3e Promo 125. Malgré les belles attaques d’Alexandre Golly, Hugo Casadesus prend la seconde place tandis que Julian Loison monte sur la 3e marche du podium des Pré GP avec sa 5e place au général. Premier 125 Promo, Golly devance Rodrigues et Suire. Avec ces 20 points marqués, Hugo Casadesus remporte le titre en 125 Pré GP.

Finale 2
Après la pose déjeuner, les 125 Promo et Pré GP investissent la piste pour leur ultime finale. Marc Miralles réitère le holeshot malgré un départ moins bon que ce matin mais il coiffe Hugo Casadesus à l’entrée du virage et impose son rythme au plateau. Largement plus élevé que ses concurrents (+2 secondes), il s’envole vers une seconde victoire. Pour les autres, le scénario de la matinée n’est pas du tout le même : à la lutte avec Julian Loison, Casadesus part à la faute. Il se relève, repart mais trop précipitamment puisqu’au virage suivant il retourne à terre et ne repart plus. Loison prend les commandes devant Accigliaro, Golly, Suire et Croix. A la mi-course, Loison garde le cap mais avec un autre adversaire à ses basques : Corentin Brenon a profité de la double chute de Charly Halope et de Corentin Accigliaro pour doubler successivement Suire et Golly. Si Miralles et Loison sont à l’abri d’une attaque, le podium des Promo 125 est loin d’être joué.
Dans le 10e tour, la chute d’un pilote entraine la sortie d’un drapeau rouge, synonyme d’arrêt définitif de la course puisque plus des 2/3 ont été parcouru. Les podiums des Pré GP et des Promo 125 sont donc établis sur le 9e passage avec pour la première catégorie Miralles, Loison, Croix et pour la seconde, Brenon, Golly et Suire qui sauve les meubles malgré un week-end catastrophique en terme de performance.
Au classement provisoire Pré GP, Casadesus est donc titré avec 255 points devant Julian Loison (134 points) et Jules Fourgeaud (95 points). Au classement provisoire Promo 125, Ken Suire voit son avance se réduire de 13 points face à Alexandre Golly qui ne compte plus que 11 points de retard. Corentin Brenon prend la 3e place mais n’est plus dans le coup pour la course au titre qui se jouera donc entre Suire et Golly.


PROMO 500 CUP
Finale 1
Bon départ pour Thibaud Doutre devant Frédéric Besson et Aurélien Chevallier, les 3 pilotes en lice pour le titre. Doutre met le paquet, signe le meilleur tour en course et se positionne à bonne distance de Besson qui tente bien de s’accroche mais en vain. Moins à l’aise sur ce circuit, Chevallier marque un peu le pas mais reste solidement accrocher à la 3e place. Derrière, entre Olivier Gret, Johann Prunier, Vincent Zaragoza, Arnaud Dejean et Dominique Pénicaud la lutte est acharnée. Au fil des tours, le peloton s’étire au profit de Dejean devant Gret et Di Gregorio. Doutre remporte sa 5e victoire de la saison devant Besson et Chevallier et reprend ainsi un peu de son retard pour la course au titre.

Finale 2

Excellent départ de Frédéric Besson devant Aurélien Chevallier, Olivier Gret et Thibaud Doutre. Ce dernier est survolté et, dans le 3e tour, double Chevallier puis Besson pour prendre les commandes de la course. Lors de la première finale, Doutre a un petit peu trop taper dans son capital pneumatique en essayant des pressions un peu trop basse par rapport aux préconisations de Dunlop. Il essaye donc de creuser le trou pour n’avoir plus qu’à gérer ses pneus. Frédéric Besson reste au contact et ne l’entend pas de cette oreille. Un pilote attardé va précipiter les choses puisqu’en le doublant dans le 4e tour, Doutre perd l’avant et ruine ses rêves de doublé. Besson hérite du commandement avec 1,2 seconde d’avance sur Chevallier qui ne semble décidément pas à l’aise à Alès. Olivier Gret, Vincent Zaragoza, Arnaud Dejean et Dominique Pénicaud sont en bagarre pour la 3e marche du podium. Devant Chevallier part à la faute après la mi-course tandis que Zaragoza chute dans son 13e tour. Les places sont donc redistribuées mais pour autant, l’ordre pour monter sur les 2 dernières marches du podium est loin d’être évident puisqu’entre Dejean et Gret, les attaques pleuvent et tournent à l’avantage de Gret pour 3 dixièmes.
Avec ce podium inédit, le classement provisoire accentue l’avantage de Besson qui, avec ses 264 points compte maintenant 44 points d’avance sur Chevallier et 49 sur Doutre qui sont les seuls à pouvoir encore mathématiquement lui barrer la route à la consécration.


PROMO DECOUVERTE
Groupe A - Finale 1
Jannis Van Der Slikke est le premier à s’extraire de la grille et entre dans le premier virage devant Fabien Assemat et Stéphane Ortu. Au tour suivant Assemat porte son attaque et impose son rythme. Derrière eux, Ortu mène un groupe de 6 pilotes en bagarre pour monter sur le podium. Assemat s’échappe, Van Der Slikke ne parvient pas à suivre mais se met à l’abri du groupe de chasse. Stéphane Chabert se porte en tête de ce groupe au 6e tour et laisse Couvee, Pichon et Ortu s’expliquer pour les places d’honneur. Assemat remporte une belle victoire devant Van Der Slikke et Chabert. Derrière, le groupe s’est disloqué au bénéfice de Couvee et Pichon tandis que Ortu est parti à la faute.

Groupe A - Finale 2

Le soleil reste de plomb et la chaleur très forte. Le plus rapide pour se présenter à l’entrée du premier virage est Jannis Van Der Slikke devant Fabien Assemat et Julien Couvee. Si hier Van Der Slikke n’avait pas pu remporter la victoire, aujourd’hui, il est impérial et, après avoir résisté à Assemat, il laisse un écart suffisant (plus d’une seconde) entre lui et Stéphane Chabert qui trouve la faille à mi-course pour prendre la seconde place. Les positions se figent un peu pour le podium mais derrière, Florian Pichon a fort à faire pour conserver sa 4e place face Stéphane Ramiel et Julien Couvee. Dans les derniers tours, le groupe se disloque à la faveur de Pichon. Le trio de tête franchit la ligne d’arrivée dans cet ordre : Van Der Slikke, Chabert et Assemat.
Au cumul des finales, Jannis Van Der Slikke l’emporte face à Fabien Assemat et Stéphane Chabert.

Groupe B  - Finale 1
Charles Mognetti prend le meilleur départ devant Philippe Cramaro et Damien Chapuy alors qu’ils partaient tous de la première ligne et emmène un groupe compact de 6 pilotes. Après 3 tours, la chute d’un concurrent demandant l’intervention du service médical (clavicule cassée) oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge.
Un nouveau départ est donné et si Mognetti et Cramaro se retrouvent aux avant-postes à nouveau, c’est un départ raté pour Chapuy qui ne pointe que 11e à l’issue du premier tour. Cramaro prend les rênes au tour suivant et Kevin Mescam (Kawasaki) double Sébastien Ramier pour le gain de la 3e place.
Les 5 premiers restent longtemps groupés sans pour autant que leurs positions n’évoluent. Cramaro franchit donc la ligne d’arrivée devant Mognetti et Mescam. Au cumul des deux parties, le classement reste le même.

Groupe B  - Finale 2

Bon départ pour Philippe Cramaro devant Sébastien Ramier et Charles Mognetti. Bien parti, Yannick Leygnac (Suzuki) prend la seconde place derrière Camaro tandis que Ramier passe 4e. C’est Dorian Combes (Yamaha) qui s’intercale sur le podium virtuel. Au fil des tours, un groupe de 5 pilotes se détachent pour le gain de la victoire : toujours le mieux placé, Cramaro est sous la pression de Leygnac, Combes, Mescam et Mognetti. Ces « amateurs » de sensations fortes venus découvrir la compétition s’en donnent à cœur joie et franchissent la ligne d’arrivée dans cet ordre.
Au classement de la journée, Philippe Cramaro est premier devant Yannick Laygnac et Charles Mognetti.


Prochaine épreuve les 10 et 11 septembre prochains à Ledenon (30)

Sur info du Service Communication FFM

Photo : Hugo Casadesus ne peut déjà plus être inquiété dans la course au titre Pré GP ! - © Photopress