Promosport : Pluie et grave accident à Lédenon
NationalPromosport : Pluie et grave accident à Lédenon C’est la finale des Coupes de France Boxer Promosport qui se déroulait ce week end à Ledenon dans le Gard. Après être venus début mai, les pilotes reviennent à l’appel du MC Ledenon pour finir d’attribuer les titres dans les différentes catégories où ce n’est pas encore fait.

 Les Finales et les Courses Qualificatives

La première finale est pour les 500 Promo Cup avec un ciel qui s’est assombrit fortement et un bon départ de Thomas Consoli devant Thibaut Doutre et Frédéric Besson. Doutre passe dans le tour suivant avec dans son dosseret de selle Besson. Au fil des tours ces deux là vont se livrer à une belle bagarre, un coup l’un devant, un coup l’autre tout en réussissant à décrocher un peu Consoli. Esseulé, ce dernier doit se contenter de la 3ème marche du podium. Devant, c’est vraiment très serré et c’est finalement Besson qui remporte la première victoire de sa carrière pour seulement 83 millièmes sur son adversaires héraultais. Course à oublier pour Kevin Rambure qui part 9ème et chute en tentant de remonter dans le 4ème tour.

Pour rappel, les courses qualificatives sont mises en place lorsqu'il y a trop de pilotes dans une catégorie pour faire deux finales. Ces courses qualificatives permettent aux meilleurs d’aller en finale et aux autres d’aller en consolante. Ce week-end, seuls les Promo 600 et les Promo 1000 sont concernés par ce dispositif.

La première série 600 reste sous la domination des deus pilotes Pro Boost, Thibaut Bertin et Mathias Chabany. Les deux coéquipiers vont se livrer à un festival sensationnel. En tournant en dessous des 1 :27, ils collent plus d’une seconde à tout le monde. Tout en roulant sans gêner l’autre, les compères vont coller 25 secondes aux pauvres Florent Manniez et Alexandre Mottet qui semblent impuissants.

En seconde série, on a un quatuor qui va se détacher rapidement avec aux commandes Sylvain Buffard devant Julien Saine, Alex Plancassagne et Mathieu Charpin. Au fil des tours, Plancassagne vient mettre la pression à Buffard et le passe dans le 8ème tour, soit à la mi course. Avec un rythme légèrement supérieur, le leader du classement provisoire creuse un petit écart et remporte cette course. Buffard résiste au retour de Charpin  et prend la seconde place pour 121 millièmes de seconde. Saine franchit la ligne d’arrivée à quelques dixièmes. Ce groupe de 4 a bien décroché le peloton en lui collant pas moins de 28,6 secondes.

Au cumul des séries, la pole est remportée par Thibaut Bertin devant Alex Plancassagne, Mathias Chabany et Sylvain Buffard soit sur la première ligne les quatre prétendants au titre.

Le ciel est toujours très chargé au moment du départ de la série 1 des 1000cc. Claude Lucas réalise un bon départ et emmène dans sa roue Jérémy Cramer, Julien Mathon et Cyril Bouffier. La bagarre est belle mais Lucas reste intouchable et, après avoir été sous la menace de Cramer, parvient à se détacher. Bouffier grappille des places pour passer second au 6ème tour. Dans le 12ème tour, c’est la catastrophe pour Cramer qui est victime d’un souci mécanique, se met sur le côté et assiste à l’embrasement de sa moto. Les commissaires éteignent le feu mais la direction sort le drapeau rouge et stoppe définitivement la course donnant Lucas, Bouffier, Mathon et Geers pour le top 4.

La seconde série va une fois de plus être sous la domination du nouveau vainqueur, Yann Sotter. Ce coup ci, la course n’est pas facile à cause de Marc Pasquinucci qui se fixe à lui et arrive à maintenir le rythme du leader. Seulement dans les derniers tours Pasquinucci relâche un peu la pression puisqu’il a un écart conséquent sur le 3ème qui est un pilote qui découvre la course moto cette année : Arnaud Duvigneau. Cyril De Laville complète le top 4.

Au cumul des séries, Lucas prend la pole devant Sotter, Bouffier et Pasquinucci.

La journée se termine avec les essais chronométrés de la Junior Cup combiné à la Race Bike. Le titre se joue entre Rémi Navarro et Jean-François Demoulin, et c’est le premier qui prend un petit avantage d’une bonne seconde. En Race Bike, la belle performance est à mettre au crédit de Marcel Brenner qui se glisse entre les deux Junior Cup. Maxim Pellizotti vient compléter la première ligne.

La nuit est bien arrosée et c’est un circuit trempé qui accueille la première course de la matinée avec ceux qui avaient finit la journée de samedi : les Junior Cup et les Race Bike. Le départ est donné et donne l’avantage à Rémi Navarro devant son challenger direct pour le titre, Jean-François Demoulin suivi de Maxime Hertzberg et Maxim Pellizotti. Demoulin se rate dans le 2ème tour et repart 18ème. Navarro maintient son rythme mais doit conjuguer dans le 4ème tour avec une petite averse. Les conditions d’adhérence deviennent très piégeuses et c’est la chute pour les 3 premiers. Florian Delahaye hérite des commandes de la course. Côté Race Bike, Martin Bellembois est le fer de lance de ces 100cc et profite des chutes des leaders pour remonter dans le classement. Les chutes se succèdent de part et d’autre mais sans bobo pour ces jeunes fougueux qui repartent à chaque fois. Devant, Delahaye est seul en tête avec plus de 4 secondes d’avance sur Rodrigues. Bellembois est passé 3ème au détriment de Pellizotti.

Demoulin remonte fort et finit au pied du podium de la  Junior Cup derrière Delahaye, Rodrigues et Pellizotti. Rémi Navarro est 5ème. En Race Bike, Bellembois l’emporte devant Marcel Brenner et Jarno Kausch deux pilotes suisses venus essayer avec succès la formule.

Le ciel est très chargé et déverse de manière aléatoire des petites averses au gré de ses envies.

Au moment du départ de la 1ère finale des 125cc et des Conti Cup, le ciel est menaçant. Thibaud Gourin effectue un excellent départ et prend les commandes de la course à Guillaume Raymond dès la sortie du Triple Gauche, le premier virage du circuit. Hugo Clere et Leo Bauta sont dans leurs sillages. Marc Miralles est très mal parti, il est 11ème avec en ligne de mire le premier Conti, Rénald Castillon Gioanni qui lui est 9ème. Bauta rejoint Gourin en tête et les deux garçons commencent à creuser un petit écart dans le 4ème tour de plus de 2,3 secondes sur la paire Raymond / Clere. Côté Conti, Castillon, Miralles et Gaetan Gouget sont au coude à coude pour se distribuer les places du podium. Raymond produit son effort et commence à recoller à Gourin tandis que Bauta commence à prendre un petit avantage. Dans le 8ème tour, une chute à un endroit délicat du circuit oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge.

Nouveau départ à l’avantage d’Hugo Clere qui boucle les deux premiers tours en tête avant que Raymond et Gourin ne le dépassent dans le 3ème tour. Côté Conti, Miralles est mieux parti (7ème) et est en bagarre pour la 4ème place. Castillon Gioanni est 9ème. Raymond et Gourin franchissent la ligne d’arrivée dans un mouchoir de poche (29 millièmes) tandis que Bauta suit à 0,649 seconde. Miralles a gagné son duel avec Clere et est 4ème.

Au cumul des deux parties, le podium se joue vraiment pour pas grand chose puisque Bauta l’emporte pour 331 millièmes devant Gourin qui est séparé de Raymond par 184 millièmes. Marc Miralles, 5ème, est le premier Conti.

Après les consolantes des 600cc et des 1000cc, les Junior Cup et les Race Bike reviennent en piste pour leurs ultimes finales. Les averses ont encore sévies et le circuit est bien détrempé. Martin Bellembois (RB) réalise le meilleur départ devant Rémi Navarro (JC) et Félix Peron (JC). Dans ces conditions difficiles, les Race Bike semblent plus à l’aise et c’est rapidement 3 machines qui sont aux commandes avec le dépassement de Jarno Krausch sur Navarro qui commet une petite erreur et perd 5 places en deux tours. Dans le 5ème tour, Bellembois fait aussi une erreur qui lui coute 4 places. Krausch remonte fort et prend les rênes dans le dernier tour. Côté Junior Cup, Maxim Pellizotti parvient à se hisser à la 4ème place et devance Navarro et Delahaye. Demoulin décidément pas à l’aise sous la pluie est loin derrière. A l’arrivée, le trio de Race Bike est salué par le drapeau à damiers dans cet ordre : Kausch, Peron et Brenner. Pellizotti est le premier Junior devant Navarro et Delahaye qui monte donc deux fois sur le podium aujourd’hui alors que ce n’est que sa deuxième participation à une course de vitesse.

Au classement final, Rémi Navarro remporte le titre devant Maxim Pellizotti à qui la pluie a mieux réussi qu’à Jean-François Demoulin et qui, au bénéfice de la dernière manche réalisée passe second alors que ces deux garçons étaient à égalité de points.

En Race Bike, Bellembois remporte le titre devant Félix Peron et Hugo Casadesus. Si Bellembois ne peux plus être rejoint au classement, il reste une épreuve pour attribuer la place de second où 3 pilotes sont encore en lice.

Après la pause déjeuner encore bien arrosée par le ciel, les 600cc partent pour leur finale lors d’une petite accalmie. Au feu vert, Plancassagne s’extrait le premier de la ligne et la première ligne en bagarre pour le titre entre dans le Triple Gauche. Mathias Chabany chute dans le paquet et c’est la collision inévitable. Drapeau rouge, intervention efficace des commissaires de pistes et des secours. Le pilote est très mal en point et l’intervention prend du temps tandis que la pluie refait son apparition sur le circuit de Ledenon. Après un long moment d’attente, le pilote peut être évacué vers l’hôpital. Là bas, les médecin sont plutôt optimistes…

La direction de course fait le tour du circuit avec des représentants des pilotes et, après une réunion extraordinaire du Jury, décident de ne pas faire repartir les courses. La piste est gorgée d’eau à deux endroits, le département à été placé sous vigilance orange par Météo France et les perspectives de revoir la pluie d’ici la fin de l’après midi sont très fortes. Accueillie avec soulagement par les pilotes, cette décision vient clôturer cette finale. Côté classement final, seul les 600cc n’avaient pas leur vainqueur de désigné et c’est donc Alex Plancassagne qui remporte le titre devant Sylvain Buffard er Mathias Chabany. En 1000cc, c’est Yann Sotter qui a le titre devant Claude Lucas et Charles Geers. En 500cc, le titre est pour Kevin Rambure devant Thomas Consoli et Aurélien Chevalier. En 125cc, Thibault Gourin titré, c’est Guillaume Raymond qui est son dauphin devant Leo Bauta.

Au challenge Promosport Boxer, Thibaut Gourin est le gagnant devant Kevin Rambure et Claude Lucas. Les vainqueurs des challenges France Equipement et Vemar sont Rémi Jourdan et Kevin Rambure.

Ainsi se finit cette édition 2010 des Coupes de France Boxer Promosport, nous vous donnons rendez vous l’année prochaine pour une nouvelle édition.

Le Service Communication FFM

Photo : Yann Sotter en 1000 cm3

L’équipe de Sport-Bikes souhaite à Mathias Chabany un bon rétablissement.