Présentation Michelin Power One
DiversPrésentation Michelin Power One

C’est à Portimão au Portugal que Michelin vient de présenter son nouveau Power One destiné aux motos hyper-sportives.
Sculpture, architecture, bande de roulement… chacune des composantes du nouveau MICHELIN Power One dresse un état de l’art en matière de pneumatique moto haute performance. Michelin a, en effet, intégré dans sa nouvelle gamme hypersport l’ensemble des dernières technologies issues de la compétition. Avec, au final, un condensé d’innovations sans équivalent, qui servent un seul et même objectif : gagner de précieuses secondes une fois en piste, tout en offrant le meilleur comportement en usage routier.
 
Car le recours à la haute technologie n’a de sens pour Michelin que lorsqu’elle est mise au service de la performance. Et dans le cas de MICHELIN Power One, il convient davantage de parler d’un véritable bouquet de performances, parmi lesquelles chaque pilote pourra choisir en fonction de son type de conduite, de sa machine et des conditions de roulage. En effet, la gamme racing MICHELIN Power One s’articule en deux sous-catégories.
 
  • La gamme sculptée MICHELIN Power One se compose de 20 modèles proposés en 8 dimensions. Avec ses 9 gommes différentes homologuées pour la conduite sur route, cette famille offre des performances optimales en compétition ou sur circuit.
  • MICHELIN Power One 16,5 pouces (slick et pluie) est disponible en 7 versions, avec 2 dimensions et 11 gommes développées pour un usage exclusif sur circuit, et notamment en compétition de haut niveau.
 
La gamme sculptée MICHELIN Power One offre un niveau d’adhérence maximal, qui n’a presque rien à envier à un pneu slick. Le grip est omniprésent, même sur des angles compris entre 40 et 60°. Et grâce à sa mise en température ultra-rapide, il est possible de poser le genou dès le premier virage !
 
Avec son nouveau profil dérivé des pneus de compétition, MICHELIN Power One se montre plus réactif en permettant au pilote de basculer sur l’angle avec un minimum d’effort. Un caractéristique encore renforcée pour les modèles 16,5’’, qui proposent par ailleurs une augmentation de la progressivité du freinage et la possibilité prendre de plus grands angles. 
 
En offrant le choix entre trois architectures de pneu avant, la gamme sculptée MICHELIN Power One favorise ou la rigidité – avec notamment une meilleure tenue de trajectoire – ou bien une plus grande souplesse.
 
Au total, la famille de pneus MICHELIN Power One dispose de 16 formulations de gommes différentes. La richesse des innovations mises en œuvre a pour seul motif de faire progresser l’adhérence du pneu sur sol sec comme sur sol mouillé, d’accroître la maniabilité et la constance de la performance au fil des tours, et d’accélérer le temps de mise en température. Le dispositif technologique est complexe, mais cela n’apparaît en rien pour le pilote. Michelin a créé, en effet, un outil dédié à la gamme MICHELIN Power One qui permet à chaque pilote de déterminer quel modèle de pneu répond à ses exigence. Disponible sur Internet (gratuitement), ce « Tyre Guide » enregistre les paramètres d’utilisation fournis par le pilote et propose en conséquence le modèle de pneu le plus adapté et les préconisations de gonflage. Au menu, 6 critères de sélection permettent de désigner la solution parfaite pour chaque type d’utilisation. Inutile de disposer d’un quelconque bagage technique, c’est le logiciel mis en place par Michelin qui rend l’information immédiatement accessible.
 
Pour parvenir à ce condensé de hautes technologies, les hommes et les femmes du service Recherche et Développement de Michelin – auquel le Groupe consacre près de 600 millions d’euros chaque année - se sont appuyés sur un véritable « torture test » long de plus de trois ans. Ce sont ainsi plus de 35 000 tours sur plus de 30 circuits qui ont permis d’affiner les caractéristiques de chacune des 27 références composant cette nouvelle gamme de pneumatiques moto hypersport. Revêtements secs ultra-abrasifs, pluie, températures variant de 3 à 54° C : rien n’aura été épargné au remplaçant de MICHELIN Power Race. Au total, pas moins de 116 sessions d’essais effectuées par plus de 130 pilotes sur des motos de série et des prototypes de plus de 200 chevaux, dans des conditions extrêmes, ont présidé à la genèse de MICHELIN Power One.
 
Chacune de ces nouvelles montes a été développée en tenant compte des attentes liées aux différents types de conduite que Michelin a rencontrés au cours de son expérience au plus haut niveau de la compétition motocycliste.
 
Ø      Conçu pour répondre aux exigences des machines les plus puissantes
 
Transmettre la puissance de machines développant plus de 200 chevaux en disposant d’une surface de contact avec le sol équivalente à celle d’une carte crédit : tel est le défi que doivent relever les pneumatiques moto hypersport.
 
Michelin a donc développé de nouvelles architectures qui permettent à MCIHELIN Power One de disposer d’une aire de contact augmentée et d’une plus grande rigidité. La moto devient ainsi plus stable de l’avant, ce qui permet de remettre les gaz plus tôt en sortie de virage et de prendre les freins plus tard. Baptisée Maximized Contact Patch (MCP), cette architecture est présente sur certaines versions de MICHELIN Power One (voir tableau en page 11) et lui permet de disposer de 5 nappes à l’avant et 4 nappes à l’arrière (contre 3 sur MICHELIN Power Race Medium/Soft et Soft 17’’).
 
En définitive, quelle que soit la sportive à équiper, de la 600 cm3 à la grosse cylindrée qui dépasse les 200 chevaux, quelle soit utilisée sur route ou bien sur circuit, Michelin a développé un Power One adapté.
 
Ø      Basculer d’un angle à l’autre en toute facilité
 
En adoptant un nouveau profil « Compétition » issu des pneus développés par Michelin en MotoGP, le nouveau MICHELIN Power One affiche une maniabilité hors pair, en compétition comme en usage routier. Son sommet plus pointu minimise les efforts nécessaires pour basculer sur l’angle dans les virages serrés.
 
 
Ø      Plus de grip dans les passages à angle maximum pour une prise d’angle jusqu’à 60°
 
Et, une fois sur l’angle, ce nouveau profil doté d’une épaule plus aplatie offre une plus grande surface de gomme au sol (jusqu’à + 15 % par rapport à MICHELIN Power Race). Résultat : une meilleure adhérence en courbe, même lors de prises d’angle entre 45 et 60°, ainsi qu’une stabilité et une tenue de trajectoire maximisées. Ces améliorations des performances de MICHELIN Power One sont le fruit de l’adaptation d’une technologie présente sur les pneus MICHELIN de MotoGP en 2008 (voir schéma ci-après) appelée Competition Profile Technology (CPT).