Première journée d'essais du GP de Catalogne : Simoncelli nez dans la bulle
Première journée d'essais du GP de Catalogne : Simoncelli nez dans la bulle

Malgré la polémique et les menaces disproportionnées qui l'assaillent depuis le GP de France, Marco Simoncelli est complètement concentré sur son week-end de course puisqu'il signe le meilleur chrono de la journée derrière Casey Stoner

Malgré une grippe tenace, Casey Stoner a dominé les deux premières séances libres du Grand Prix de Catalogne devant Marco Simoncelli, qui semble bien gérer la polémique démesurée qui plane autour de lui depuis son accrochage au Mans avec Dani Pedrosa. La plupart des acteurs du paddock, et particulièrement les anciens pilotes que sont Kevin Schwantz, Wayne Gardner et Randy Mamola s'accordent à dire qu'il ne s'agit que d'un fait de course qui ne méritait pas d'être sanctionné par une pénalité, ou encore par une convocation devant la commission (hier). Nous sommes d'accord pour dire que cela va un peu trop loin pour un simple extérieur osé qui s'est terminé par une chute, mais comme on en voit très souvent dans toutes les courses. Rossi a-t-il été puni quand il a fait tomber Stoner à Jerez ou encore quand il lui a fait un intérieur osé dans le Corkscrew ? Non, car c'est la course. A ce sujet, Valentino déclarait d'ailleurs hier : "Les MotoGP 800 sont tellement compétitives aujourd'hui, qu'il devient de plus en plus difficile de doubler car tout le monde est à l'extrême limite. Là où on pouvait doubler à 5 ou 6 endroits avec les 500, il n'y en a plus que 2 avec les 800." Jorge Lorenzo, qui avait été le premier à se plaindre du pilotage agressif de Simoncelli, a d'ailleurs appelé son public à ne pas s'enflammer contre l'Italien et à couper court à toute cette polémique : "Il a compris et reconnu son erreur. Je suis sûr que dans le futur, il saura comment se comporter."
Pour en revenir à ce qui nous intéresse - la course moto – derrière les trois Honda d'usine de Stoner, Simoncelli et Dovizioso, il y a un tir groupé des Yamaha avec, dans l'ordre, Lorenzo, Spies, Edwards et Crutchlow. Hélas, Colin Edwards s'est cassé la clavicule droite durant la seconde séance d'essais libres et ne pourra donc pas prendre le départ de la course. Avec le forfait de Dani Pedrosa, ça ne fera donc que 15 pilotes sur la grille dimanche. Côté Ducati, Nicky Hayden a signé le meilleur chrono du clan de Bologne (8e), devant Valentino Rossi (9e). Randy de Puniet est 13e, juste devant son coéquipier Loris Capirossi. Une fois n'est pas coutume, c'est Hector Barbera qui ferme la marche, tandis que Toni Elias semble reprendre confiance avec le nouveau châssis que lui a apporté Honda, puisqu'il pointe à la 12e place provisoire.

En 125, le leader du championnat Nicolas Terol a signé le meilleur chrono de la journée (1'53.001) devant Sandro Cortese, Efren Vazquez, Sergio Gadea et Adrian Martin. Il y a au total sept Espagnols dans le top 10. Les seuls étrangers sont l'Allemand Cortese, le Français Johann Zarco et l'Anglais Danny Kent. Entre les gouttes cet après-midi, Louis Rossi (15e) et Alexis Masbou (12e) sont rentrés dans le top 15, tout comme Zarco (4e). La bonne nouvelle est qu'Alexis Masbou a trouvé un guidon pour le reste de la saison dans l'écurie Forward Caretta Technology où il prend la place du Japonais Hiroki Ono sur la KTM.

En Moto2, Simone Corsi signe le meilleur temps de l'après-midi et de la journée devant Thomas Lüthi. Bonne surprise également de Alex de Angelis, troisième. Yuki Takahashi et le pilote Tech 3 Bradley Smith complètent le top 5. Malgré une grosse chute ce matin, Marc Marquez signe le 12e temps. Les chronos sont très serrés puisque les 12 premiers pilotes se tiennent en moins d'une demi-seconde. Jules Cluzel est 13e à seulement 0"569. Moins bonne performance, en revanche, pour Mike Di Meglio 29e à 1,5 seconde et Valentin Debise, avant-dernier (37e) à 3 secondes.