Pedrosa en Suisse, pour un deuxième avis avant opération
Pedrosa en Suisse, pour un deuxième avis avant opération Après un Grand Prix du Qatar catastrophique (à son niveau) Dani Pedrosa a pris la décision de se faire opérer de son épaule gauche le plus vite possible pour retrouver sa compétitivité. Bien sûr, une troisième place au premier Grand Prix de l'année aurait satisfait beaucoup de pilotes. Mais quand on dispose de la meilleure moto du plateau, voir s'envoler son coéquipier Casey Stoner vers la victoire à mi-course n'est pas très satisfaisant. Surtout en plus quand un autre Espagnol, l'"ennemi juré" Jorge Lorenzo en l'occurrence, met la deuxième couche en ravissant la deuxième marche du podium. Pedrosa a dû ralentir au neuvième tour, en raison d'une douleur à l'épaule causée par son accident du GP de Motegi, quand son électronique soudain défaillante l'a catapulté au sol.

Dani Pedrosa fait donc le voyage cette semaine à Genève pour demander un deuxième avis à un expert suisse sur sa blessure à l'épaule gauche. Une plaque avait été fixée à sa clavicule, qui pourrait faire pression sur un nerf. A partir de la mi-course à Losail, Dani a perdu de sa force et il est passé de 1'55 à 1'56 au neuvième tour, avec sa main gauche ankylosée ne pouvant pas utiliser correctement l'embrayage.

Dani a maintenant décidé de consulter un spécialiste suisse pour un deuxième avis en dehors du Dr Xavier Mir, qui avait opéré auparavant cette fracture et en qui Pedrosa semble avoir manifestement perdu confiance.

Une solution pourrait consister à retirer la plaque, mais cette intervention ne pourrait avoir lieu qu'après le Grand Prix d'Espagne à Jerez (3 avril), en profitant du report du GP du Japon qui  laisserait quatre semaines jusqu'au Portugal (1er mai).

Photo : Dani Pedrosa (image Repsol Media)