Ouverture des journées Portes Ouvertes des Circuits 2011 FFM
DiversOuverture des journées Portes Ouvertes des Circuits 2011 FFM
Vendredi dernier, le circuit de Nevers Magny Cours, encore chaud du Bol d'Or, accueillait la première journée Porte Ouverte des Circuits 2011. Cette initiative, mise en place par la FFM, en est à sa 8e édition, et remporte toujours un franc succès.
Un peu d’histoire, de la genèse à 2011 :

Cette action prévention qui a vue le jour en 2004 est fidèle à ses 2 principes fondateurs : faire prendre conscience aux motards de route, néophytes en matière de roulage sur circuit, du potentiel de leur machine et par contraste de leur propre limite, dans un environnement hyper sécurisé le circuit, tout en veillant à ce que les participants se fassent plaisir et poursuivent leur expérience sur circuit, afin d’avoir un comportement sur la route apaisé.

En 2004, les JPOC ou les POC sont au stade embryonnaire avec 3 dates, puis dans les 2 années qui suivent l’opération s’étoffe, tout en variant les circuits, pour arriver à 10 journées en 2006. C’est à partir de 2007 que l’Opération va prendre une nouvelle dimension avec l’implication des partenaires institutionnels et privés qui permettent d’augmenter le nombre de journées au calendrier et viennent étoffer le contenu de ces journées.

Ainsi de 2007 à 2010, près de 10 000 motards ont participé à l’opération, 96 journées organisées, sur 22 circuits différents.

Le profil des participants (*) :
96% d’hommes, 4% de femme.
Age moyen : 36 ans
91% possesseurs de roadsters, sportives et hypersportives.
+ de 8 300 km par an à moto (déclaratif), soit quasiment le double de la moyenne nationale (4 500 km / an).
93% de taux satisfaction, dont 50% de très satisfait et 43% de satisfait.
55% estiment que leur conduite s’est beaucoup améliorée.
57% estiment que cette initiation a changé leur comportement sur la route.

(*) Source FFM : sondage réalisé par la FFM sur un échantillon de 1 007 participants à l’édition 2009, questionnaires renseignés à la fin de la journée.

L’édition 2011 se caractérise par un repositionnement de la formule sur ses valeurs fondatrice et la volonté affirmée de s'adresser aux primo accédants sur circuit :
- l'opération est réservée aux non licenciés et aux motards n'ayant jamais participé à une édition antérieure.
- le contenu est orienté prévention / découverte du plaisir à rouler sur circuit, seules les machines en configuration route sont autorisées.
- les JPOC ne sont pas des journées de roulage bon marché. Le tarif est volontairement attractif de 50 euro pour une journée dont une heure au guidon de la machine avec un encadrement qualifié, des ateliers animés par les partenaires délivrant des conseils techniques orientés sécurité. C’est en effet 2 fois moins qu’une heure de roulage sur circuit. Ceci est possible grâce à l'implication financière de la FFM et des partenaires institutionnels et privés.

L’édition 2011 marque également un changement par rapport aux 2 saisons précédentes avec l’arrêt des dérives JPOC tel que "formule plus" et "journée de roulage". Ces extensions visant à fidéliser les participants au loisir moto ont dilué l'objectif principal des JPOC et entretenu une confusion vis a vis des acteurs du loisir moto sur circuit (clubs, organisateurs). La FFM se concentre sur l’objectif d’attirer un maximum de primo accédants à l’Opération, charge aux acteurs économiques de la moto loisir sur circuit de prendre le relai et les fidéliser.

La Fédération souhaite se rapprocher de ces acteurs afin de travailler ensemble à la structuration du ce marché du loisir moto sur circuit dans un intérêt commun. Nous aurons l'occasion de vous en reparler dans le dernier trimestre 2011.

Le calendrier 2011 comporte 15 journées chacune sur un circuit différent, essentiellement sur des vendredi et lundi (quelques samedi et dimanche), voir calendrier en fin d’article.


Le 22/04/11 à Magny-Cours

Certains participants sont arrivés la veille comme en témoigne déjà les quelques tentes et barnum qui fleurissent sur le paddock du circuit. Avec une ouverture à 8h, ceux la au moins ne risquent pas d’être en retard.

Alors que le staff peaufine les derniers préparatifs, la fil d’attente des motos stationnées commence à grossir des 7h30.
8h, ouverture de l’administratif et une queue de motards attends déjà derrière le box, l’occasion de discuter avec son voisin de lier connaissance, de s’organiser pour demander à être dans le même groupe.

Les vérifications administratives tenues par le dynamique Moto Club de Nevers, permettent de vérifier carte grise, permis de conduire attestation d’assurance et bulletin d’inscription que l’on obtient à l’issu de son inscription en ligne. C’est également l’occasion, pour ceux n’étant pas couvert par leur assurance pour des journées, même de prévention sur circuit, de souscrire « un pass circuit » : une assurance spécifique pour la journée avec une couverture complète (28 euros). Même si la sinistralité est quasi nulle sur les POC, sait-on jamais une fois suffit.

Allez, 2ème étape, la vérification administrative sous l’œil vigilant des commissaires techniques FFM. Des commissaires dont la seule mission est de veiller à la sécurité des participants : le bon état général de la machine, la phase de stickage des phares avant et arrière des clignotants, la conformité de l’équipement aux règles des JPOC.

Et oui, il faut un équipement adéquat pour participer, des exigences supérieures à la norme en vigueur sur la voie publique : casque bien sûr, mais également gants, bottes, cuir combinaison ou 2 pièces, ainsi que la protection dorsale qui est fortement conseillée. En effet, ces obligations sont d’une part une adaptation nécessaire lorsque l’on veut poser les roues sur un circuit qui exigent en plus une combinaison de cuir et une protection dorsale. Mais c’est également une sensibilisation à la sécurité pour inciter les motards à rouler équipés. Les longues années, voire décennies, d’expérience de course moto ont enseigné aux instances fédérales ce qu’il y avait de mieux en matière de protection du pilote. Pourquoi ne pas en faire profiter les motards de route ? Ceci fait le sésame portant le numéro du groupe est apposé sur la bullle.

Cela peut surprendre mais il n’y a pas d’ouvreur à moto pour montrer et imprimer une cadence. L’objectif est que chacun évolue à son niveau. Aussi les groupes sont constitués de niveaux hétérogènes, afin de ne pas avoir un groupe qui roule fort, le groupe des « débutants ». Cela permet également aux participants de se regrouper par affinité.

Dernière étape des vérifications : la pression des pneumatiques sous l’œil bienveillant de l’éléphant Metzeler.

Voici pour les préliminaires, il est un peu moins de 8h30 et la voie suave du coordinateur Loïc Sunderman (en fait ils sont 2 à se partager la gestion des journées, avec son alter ego Jeff Meusnier), retentie dans la sono du paddock pour inviter le groupe 1 au 1er briefing moniteur. Le job du coordinateur s’est de s’assurer de la bonne constitution des groupes et de leur circulation fluide entre briefing, piste et ateliers partenaires.

Un groupe de 45 motards se dirige vers la salle Ayerton Senna pour assister au 1er briefing coaché par le coordinateur et les 3 moniteurs, tous diplômés, pilotes d’expérience et officiant régulièrement au sein d’écoles de pilotages. Pour l’occasion le staff était composé de Christophe Cogan, Jean-François Cortinovis et Laurent Brian.

Le thème : la sécurité avec les règles de vie sur le circuit, comme sur la route il y a des règles à respecter, même si l’environnement de la piste est hyper sécurisé : sens de circulation unique, même type de véhicule en circulation, larges dégagements, un enrobé digne d’un billard. Et surtout apprendre à cohabiter sur la piste, car même si 45 motos sur la piste grand prix de magny-cours, ce n’est par le périphérique Francilien aux heures de pointes, on est amené à se croiser.

Passé le briefing et l’objectif imprimé (évoluer en sécurité sur le circuit), 9h, le moment tant attendu de prendre la piste est arrivé, c’est parti pour 15 minutes de bonheur, rouler en liberté, entre motards.

Il en est ainsi pour les plus de 200 motards présents à ce jour. S’enchaînent ensuite les 3 autres briefing et les sessions sur piste. Les interventions des moniteurs traitent des thèmes suivants en demandant aux participants d’essayer de mettre en application, les moniteurs observant et délivrant leur conseil quasi personnalisé lors du briefing suivant : la position sur la moto, la trajectoire et le freinage. L’expérience du circuit et de la performance à la conduite de tous les jours.

Ces séances sont ponctués par la visite des ateliers proposés par les partenaires, orientés sécurité et prévention :

APRILIA : exposé des évolutions techniques sur les modèles récents (APRC, ABS), qui permettent un meilleur confort d’utilisation, une domestication de la puissance. APRILIA propose également des essais sur route sur l’ensemble de sa gamme, d’une durée de 30 minutes environ encadrés par le staff du Moto Live Tour.

METZELER : La 1ère intervention consiste à connaître la manière dont est conçue un pneu, la 2ème porte sur les déformations que subit le pneumatique en fonction de la vitesse et de la pression. Des connaissances qui permettent d’être plus attentif à son usure et aux conséquences d’une mauvaise utilisation ou d’une usure trop importante. Le pneumaticien propose d’ailleurs aux motards désireux de changer de train de pouvoir le faire sur place.

SCORPION : le partenaire casque des POC explique les différentes constructions de casque entre les fibres, les polycarbonates, le calotin. L’atelier Scorpion décortique cet objet familier et vous délivre les conseils pour choisir votre prochain chapeau. Vous pouvez également tester lors de la journées les casques de la gamme.

Des partenaires qui outre leur implication financière qui permet de proposer un tarif attractif aux participants, son également acteur de la prévention et de la sécurité aux travers des ces messages.


Les POC se sont les motards qui en parlent le mieux !

D’un point de vue général, la FFM souhaite remercier l’ensemble des participants pour leur esprit positif. La convivialité est un ressenti général, pas de « fous du guidons » venu faire une perf. A si un, en milieu d’après midi, Jean-François Cortinovis passe au PC Course pour se saisir du drapeau noir, un participant ayant un peu oublié l’esprit de la journée et slalom autour des participants, dangereux pour lui-même et pour les autres, la journée s’arrête là pour l’indésirable. Les POC ne sont pas des séances d’entrainements bons marchés.

Côté piste aucun accident à déclarer, quelques séances de jardinages dans les bacs à gravier, 2 glissades sans conséquence et une chute en fin de journée sans dommages importants.

Au gré de la journée, nous avons croisés plusieurs personnes et les avons interviewés quant à leur motivation à s’inscrire à cette journée.

Nadège et Florian, frère et sœur – Ambert dans le 63
Nadège, 25 ans, le circuit elle connaît, quelques années auparavant, un groupe de potes lui a offert un stage. Obligée de s’acheter l’équipement adéquat, elle s’est jetée dans le bain. Là ça faisait un moment qu’elle n’avait pas remis les roues sur la pister et elle avait besoin d’une remise en jambe.
Florian de quelques années son aîné, lui le circuit, connaît pas. Pourtant il a toujours eu envie d’essayer, en amoureux qu’il ai des virées sur ces belles routes du massif central. Il invoque un emploi du temps assez pris, mais cette fois il n’a pas eu le choix sa sœur l’a embarquée.
Le bilan de cette journée : positif avec des conseils utiles qu’ils appliqueront c’est sûr et une expérience de plus. Florian précise quant même, que tout en étant prudent, il continuera de prendre du plaisir sur les belles routes du Puy de Dôme.

Jean-Paul et Christophe – Cosne sur Loire – 58
2 potes, la quarantaine bien sonnée, qui vont régulièrement sur circuit mais côté tribune pour suivre les courses. Rouler sur circuit, ils y avaient bien songé mais sans plus.
Quand ils ont eu vent du calendrier 2011 de l’édition avec une ouverture en grand sur le tracé GP de Magny-Cours. Alors ils se sont inscrits ensemble.
Cette 1ère c’est super selon eux, pas cher, à côté, pas de fous furieux, des intervenants intéressants. A refaire.

Ben – Châlon en Champagne - 51
Ben, l’air déterminé, la quarantaine bien tapé, look de baroudeur, visage buriné par le soleil, crane rasé, arpente le tarmac vers la prochaine séquence de la journée. En le croisant sur le tarmac, je réalise que ce visage m’est familier, mais à quelle occasion était-ce ? D’un coup, la mémoire me revient, c’est bien cela le gars qui était avec nous au petit déjeuner à 6h45, il est même parti avant nous.
Nous l’abordons : « plutôt du genre matinal vous ». Il nous retourne le compliment la conversation s’engage. Ma mémoire matinale me renvoie une image, la moto sur la remorque au départ de l’hôtel. Il semble être un habitué de la piste, l’appendice accroché à la voiture est un signe qui ne trompe pas. En toute tranquillité, il nous explique qu’effectivement il n’en est pas à sa 1ère sur circuit, mais que là cela faisait 2 ans qu’il n’avait pas eu l’occasion de rouler et qu’il avait besoin de réviser. Bon réviser d’accord, mais la remorque. Et là Ben nous sort 2 arguments massue. « Ecoutez les gars, c’est simple : j’ai 400 bornes pour rentrer, après une journée intense comme cela là, je n’ai pas envie de prendre de risque en reprenant la moto. Et puis je me connais, on nous a appris / rappelé plein de choses, j’aurai tout de suite envie de les mettre en application et je préfère faire une petite coupure ». La discussion se prolonge quand son groupe est appelé pour le 3ème briefing. On l’accompagne sur le chemin pour ne pas lui faire perdre une miette de sa journée, quand nous sommes rejoins par un autre motard qui le tutoie et se joint à la conversation. On le regarde, tu étais bien tout seul ce matin à l’hôtel ? et Ben de répondre « ah oui mais ca c’était pendant 15-2à minutes en attendant pour les verifs depuis je me suis fait des nouveaux potes motards ».

Les motards intéressés pour suivre une journée riche en conseils et découvrir le plaisir de rouler sur circuit, sont invités à s'inscrire en ligne sur le site officiel de la FFM, www.ffmoto.org, rubrique Opération Journées Portes Ouvertes des circuits (colonne droite sur la page d’accueil).


Le Calendrier 2011

Vendredi 22/04 Circuit de Nevers Magny-Cours piste Grand Prix 58 102dB
Vendredi 29/04 Circuit Carole 93 102dB
Vendredi 06/05 Circuit du Bourbonnais 03 102dB
Lundi 09/05 Circuit du Le Luc 83 100dB
Lundi 23/05 Circuit de Chenevières 54 95db
Vendredi 27/05 Circuit de Croix en Ternois 62 102dB
Vendredi 10/06 Circuit de Nogaro 32 102dB
Vendredi 24/06 Circuit de L'Anneau du Rhin 68 100dB
Lundi 27/06 Circuit de Haute Saintonge 17 95dB
Vendredi 26/08 Le Mans piste de Maison-Blanche 72 102dB
Lundi 29/08 Circuit de La Bresse 71 95dB
Lundi 05/09 Circuit d'Alès 30 100dB
Vendredi 09/09 Circuit de Pau-Arnos 64 102dB
Lundi 19/09 Circuit des Ecuyers 02 95dB
Vendredi 30/09 Circuit de Ledenon 30 95dB

Photo : Jean-Pierre Marin - JPM Photo