Nos Frenchies ont hâte que la saison commence
Nos Frenchies ont hâte que la saison commence
A un mois du coup d'envoi de la saison MotoGP, Sport-Bikes a fait le point avec nos cinq Français engagés en Grands Prix cette année.
MotoGP - Randy de Puniet : « Ne pas mettre la charrue avant les bœufs »
Randy de Puniet nous avait habitué à briller durant les essais hivernaux, avant de marquer le pas quand les courses commençaient. Depuis qu’il s’est adjoint les conseils de Yves Demaria, triple champion du monde de motocross, comme coach personnel, Randy a mûri et tente de bien cerner sa machine et ses propres limites avant d’attaquer. Classé 14e seulement (à 2 secondes de Casey Stoner) des essais de Sepang, début février, il a nettement progressé à Doha (Qatar), lors des derniers essais qui se sont déroulés début mars, en signant le 7e chrono (mais premier pilote Honda, devant l’officiel Andrea Dovizioso). « La nouvelle Honda est très différente de l’ancienne et, à Sepang, je ne me sentais pas bien au niveau de la position. Si ça avait été l’an dernier, j’aurais forcé et je me serais déjà retrouvé par terre trois fois. Au Qatar, on a bien progressé sur la position et je me sens de mieux en mieux avec le pneu avant Bridgestone. Il ne reste plus que deux jours d’essais, à Jerez, avant le début de la saison, et on a donc encore beaucoup de travail sur la planche. On peut encore progresser. »

250 – Mike Di Meglio : Un débutant brillant

Mike Di Meglio continue brillamment son apprentissage de la 250, après avoir signé le 2e temps des essais de Jerez fin janvier, derrière son coéquipier Alvaro Bautista, et le 3e temps à Valencia, derrière Talmacsi et Bautista, tous deux équipés d’Aprilia RSA officielles. « Je m’habitue de plus en plus à ma LE (ex-usine) et ça se passe très bien dans le team, où l’ambiance est à la fois pro et détendue, explique Mike. Je commence vraiment à prendre du plaisir à piloter la 250, même si je peux encore progresser en travaillant sur mon style de pilotage. » Les prochains essais sont prévus le week-end des 15-16 mars, sur le circuit d’Estoril, où Mike retrouvera la quasi-totalité du plateau, avant le Grand Prix 0 que constituent les essais officiels de Jerez, dernière répétition avant le coup d’envoi de la saison, le 12 avril, au Qatar.

250 – Jules Cluzel : Plus motivé que jamais
Aprilia ayant réduit ses effectifs à l’usine, Jules Cluzel n’a toujours pas reçu son Aprilia LE 250 qu’il pilotera dans le Team Matteoni. Il effectuera donc ses tout premiers essais à l’occasion des tests IRTA de Jerez, fin mars, juste avant le début de la saison. « J’aurais bien aimé reprendre mes marques avec la 250 avant les essais officiels, explique Jules Cluzel. Trois jours seulement d’essais avant le premier Grand Prix, ça fait juste, d’autant plus que je n’ai plus piloté de 250 depuis 2 ans. Mais il faut faire avec et je ne suis pas le seul dans ce cas, car beaucoup de teams ont pris du retard. » Le côté positif de la chose, selon Jules, est que le fait de ne plus avoir roulé depuis 5 mois a aiguisé sa motivation et son envie de rouler.

125 – Alexis Masbou : « J’ai hâte de reprendre le guidon »
Le Team Loncin ayant pris du retard dans le développement de leur nouveau moteur, Alexis Masbou et son coéquipier Tomoyoshi Koyama n’ont pas encore pu tester leur moto cet hiver. Leurs premiers essais sont prévus à Estoril (15-16 mars) où ils devraient retrouver la quasi-totalité du plateau 125. « En attendant, j’ai profité pour faire du sport et surtout du Supermotard, nous confie Alexis. Mais j’ai hâte de remonter sur ma 125 de Grand Prix. » Une machine qui devrait enfin avoir un moteur à la hauteur de son bon châssis et permettre à Alexis de rentrer régulièrement dans les points, voire viser de temps en temps le top 10.

125 – Johann Zarco : Des premiers essais encourageants
Le nouveau venu dans la catégorie 125 a déjà pu prendre ses marques sur son Aprilia 125 RS du team WTR San Marino. Si des petits problèmes moteur ne lui ont pas permis de beaucoup rouler à Valencia, les 31 janvier et 1er février, il a pu se familiariser avec sa machine les 12 et 13 février derniers, sur ce même circuit. Bénéficiant des conseils de son mentor, Gabor Talmacsi, il a signé le 4e temps, derrière les expérimentés Lorenzo Savadori, Pol Espargaro et Efren Vazquez.