MotoGP et courtoisie : Pramac dit merci à Kallio
MotoGP et courtoisie : Pramac dit merci à Kallio Blessé lors des essais du GP de France, Mika Kallio ne pouvait terminer que treizième et dernier au Mans. Son épaule douloureuse hypothéquait ensuite sa saison, ce qui était d’autant plus regrettable qu’il venait de terminer septième à Jerez. 

Sa chute du Mans se produisait dans le deuxième tour de la seconde séance libre, tout comme celles de Spies et de Bautista, ce qui faisait penser à beaucoup qu’un problème de pneumatique en était la cause. Il ne pouvait par la suite revenir à son meilleur niveau et il vient de renoncer définitivement à deux courses de la fin.

Mika Kallio a déclaré : « Je souffre de mon épaule gauche blessée en France et depuis le GP du Japon la douleur est devenue trop vive. J’en ai parlé immédiatement à l’équipe qui a compris la situation et accepté que je participe aux Grands Prix de Malaisie et d’Australie, puis qu’on décide ensuite de continuer ou non pour les deux dernières courses. Malheureusement, la douleur ne m’a pas permis d’être performant et nous avons donc décidé avec l’équipe de mettre fin immédiatement à notre partenariat. Ce fut un choix difficile, mais je vais pouvoir ainsi travailler sur ma condition physique et penser au futur. Merci à Paolo Campinoti et à l’équipe technique du Pramac Racing Team pour qui je garderai beaucoup d’affection.

 « Ma priorité est de rester en MotoGP, mais tout le monde sait qu’il y a peu de places. Je dois donc aussi penser au Moto2 et au Superbike, mais pour l’instant je pense que le Moto2 sera la meilleure option pour moi. »

 Paolo Campinoti, patron du Pramac Racing Team, a commenté : « Je n’aime pas ce genre de situation mais quand un pilote vous demande de ne pas courir parce qu’il n’est pas à 100%, on ne peut que respecter sa franchise. Je tiens à remercier Mika et à lui souhaiter bonheur et réussite pour la suite de sa carrière, de la part du Pramac Racing Team, ainsi que de nos partenaires. Mika a toujours fait preuve d’une grande honnêteté, il a donné le meilleur de lui-même ces deux dernières années et nous le considèrerons donc toujours comme un membre de notre famille.

 « Nous étudions actuellement diverses possibilités pour engager un remplaçant sur les deux dernières courses au Portugal et en Espagne et nous en ferons l’annonce officielle une fois que nous aurons signé un accord. »

 Né le 8 novembre 1982, le Finlandais Mika Kallio a disputé son premier GP en 125 en Allemagne en 2001, puis il a commencé en 250 au Qatar en 2007, avant de débuter en MotoGP à Doha en 2009. Il a remporté 12 GP (7 en 125 et 5 en 250), réalisé 14 poles et est monté 33 fois sur le podium. 

 A noter que Mika Kallio est toujours le détenteur du record de tour en 125 à Motegi en 1’57.666. C’était sur une KTM en 2006.

 Texte et photo : Kallio à Barcelone cette année, avec l’angle qui va bien (© PSP Stan Perec)