MotoGP de République tchèque : Une course soporifique, un Randy héroïque
MotoGP de République tchèque : Une course soporifique, un Randy héroïque

Même si Jorge Lorenzo a remporté sa septième victoire de la saison avec un boulevard d’avance sur Pedrosa et Stoner, ce GP de république tchèque ne restera pas un souvenir impérissable, tant les écarts entre les pilotes n’ont laissé aucune chance de se divertir.

Le départ est donné sur une piste totalement sèche. Pedrosa vire en tête devant Spies au premier virage, mais Lorenzo n’attend pas plus longtemps pour prendre le commandement de la course. Ben Spies en profite pour passer en seconde position devant Pedrosa, Stoner et Dovizioso. Rossi est seulement 8e. Randy est 12e. Au second tour, Pedrosa repasse Spies. Chute de Loris Capirossi.

Au 4e tour, Andrea Dovizioso chute en plein sur la trajectoire. Heureusement, personne ne viendra percuter la machine ou le pilote à terre. L’Italien se relève indemne, reprend la piste, mais abandonnera trois tours plus tard. Mika Kallio chute également.

Au 9e tour, Stoner s’empare de la 3e position au détriment de Spies. Rossi est 5e, à 4 secondes du pilote Tech 3 et à près de 10 secondes de Lorenzo. Randy est 10e.

A mi-course, Lorenzo a quasiment une seconde d’avance sur Pedrosa. Randy gagne encore une place en doublant Melandri. Avec une jambe brisée en 2 et quelques morceaux il y a même pas deux mois, ça laisse forcément bouche bée et on ne peut qu’admirer le courage et la détermination du Français qui nous confiait la veille, que la chute était interdite, non pas parce qu’il ne voulait pas se refaire mal, mais parce qu’il ne voulait pas avoir fait tout ça pour rien.

Tandis que devant, à la régulière, la messe est dite (Lorenzo a 5 secondes d’avance sur Pedrosa qui en a 5 sur Stoner qui en a 3 sur Spies qui en a 4 sur Rossi, etc.), on assiste au miracle De Puniet qui, après s’être fait repasser par Melandri puis Barbera, reprend le dessus sur Simoncelli. Le Français termine à une héroïque 10e place, l’objectif qu’il s’était fixé hier : « Si je finis 10e, ce sera déjà une victoire. » La 4e place de Ben Spies lui fait malheureusement perdre encore des points pour la place de meilleur privé, puisqu’il est désormais à 15 points du pilote Tech 3.
A noter que la course a été plus lente de 19 secondes par rapport à celle de l'an dernier.

Jorge Lorenzo (vainqueur) : "Pour être honnête, j'étais en colère contre ma chute hier et quand je suis en colère, je vais encore plus vite. C'est ma septième victoire de l'année et c'est fantastique. Je pensais que Dani allait essayer de me dépasser, car les chronos n'étaient pas très rapides, mais en fait nous étions au maximum tous les deux. L'objectif est d'être sur le podium à toutes les courses, mais si je peux aller chercher la victoire, je ne vais pas m'en priver. Est-ce que j'ai signé mon contrat ? Non, pas encore, même si j'aime Yamaha et que je crois qu'ils m'aiment... mais nous n'avons pas trouvé encore les mêmes accords. J'espère en tout cas que le contrat arrivera avant le titre."

Dani Pedrosa (2e) : "Je suis bien parti, mais dans le premier gauche, j'ai voulu être trop prudent avec la température des pneus et j'ai perdu ma place. A mi-course, je ne pouvais plus m'améliorer. Après ma chute à Laguna Seca, je suis heureux d'être de retour sur le podium. Concernant mon avenir, nous sommes en discussion avec Honda et mon objectif est de rester avec eux."

Casey Stoner (3e) : "Nous n'avons pas réussi hier à trouver la bonne balance entre l'avant et l'arrière. En début de course, je n'étais pas très à l'aise avec l'avant, puis c'est allé mieux à partir de la mi-course. Je pense que si les chronos étaient moins vite, c'est à cause de la piste, car les pneus sont les mêmes que l'an dernier."

Randy de Puniet (10e) : « Je suis mort… et super content, car je termine dans la roue du 8e. C’est moi qui ai fait l’effort pour remonter sur Simoncelli et les autres (Melandri et Barbera) en ont profité. Les quatre derniers tours, je n’en pouvais plus. Je n’ai pas pris d’anti-douleur car je n’aime pas trop ça. Je ne regrette pas tout ce que j’ai fait pour être ici, car même si Hayden et Spies m’ont repris des points, c’est mieux d’en ramener 6 que 0. On peut toujours repousser les limites, mais on ne sait jamais où ça peut s’arrêter, à une 8e place ou par terre. Maintenant, je vais profiter de la dizaine de jours avant Indianapolis pour me reposer 2-3 jours puis reprendre le sport afin de renforcer mon tibia. »

 

Résultats course Moto2 :

Pos/Pilote/Nationalité/Team/Marque/Durée de course/Ecart

1  Jorge LORENZO SPA Fiat Yamaha Team YAMAHA 43'22.638 164.416
2  Dani PEDROSA SPA Repsol Honda Team HONDA 43'28.132 164.070 5.494
3  Casey STONER AUS Ducati Team DUCATI 43'34.064 163.698 11.426
4  Ben SPIES USA Monster Yamaha Tech 3 YAMAHA 43'36.361 163.554 13.723
5  Valentino ROSSI ITA Fiat Yamaha Team YAMAHA 43'40.568 163.291 17.930
6  Nicky HAYDEN USA Ducati Team DUCATI 43'49.453 162.740 26.815
7  Colin EDWARDS USA Monster Yamaha Tech 3 YAMAHA 43'56.034 162.333 33.396
8  Marco MELANDRI ITA San Carlo Honda Gresini HONDA 44'02.044 161.964 39.406
9  Hector BARBERA SPA Paginas Amarillas Aspar DUCATI 44'02.277 161.950 39.639
10  Randy DE PUNIET FRA LCR Honda MotoGP HONDA 44'03.531 161.873 40.893
11  Marco SIMONCELLI ITA San Carlo Honda Gresini HONDA 44'04.670 161.803 42.032
12  Aleix ESPARGARO SPA Pramac Racing Team DUCATI 44'09.729 161.494 47.091
13  Alex DE ANGELIS RSM Interwetten Honda MotoGP HONDA 44'14.006 161.234 51.368

Non Classés
 Alvaro BAUTISTA SPA Rizla Suzuki MotoGP SUZUKI 42'04.519 161.799 1 lap
 Mika KALLIO FIN Pramac Racing Team DUCATI 14'06.189 160.904 15 laps
 Andrea DOVIZIOSO ITA Repsol Honda Team HONDA 12'59.533 149.711 16 laps
 Loris CAPIROSSI ITA Rizla Suzuki MotoGP SUZUKI 2'08.360 151.533 21 laps

Classement championnat :

1 LORENZO Jorge SPA 235
2 PEDROSA Dani SPA 158
3 STONER Casey AUS 119
4 DOVIZIOSO Andrea ITA 115
5 ROSSI Valentino ITA 101
6 HAYDEN Nicky USA 99
7 SPIES Ben USA 90
8 DE PUNIET Randy FRA 75
9 MELANDRI Marco ITA 61
10 EDWARDS Colin USA 57
11 SIMONCELLI Marco ITA 54
12 BARBERA Hector SPA 48
13 CAPIROSSI Loris ITA 36
14 ESPARGARO Aleix SPA 32
15 KALLIO Mika FIN 31
16 BAUTISTA Alvaro SPA 25

Photo : Marc Robinot