MotoGP : Yamaha contre le boîtier électronique unique
MotoGP : Yamaha contre le boîtier électronique unique Afin de donner plus d'intérêt au spectacle, la plupart des principaux organisateurs de championnats s'orientent vers un boîtier de gestion électronique identique pour tous les concurrents.  Ce n'est pas du goût de Yamaha qui préfèrerait que cette solution ne soit pas adoptée en MotoGP. Lin Jarvis, qui dirige l'équipe Yamaha, explique "Nous avons tous conscience de la nécessité d'apporter des changements importants pour réduire les coûts. Nous voulons aussi voir le spectacle amélioré, donc il y a plusieurs problèmes que nous avons besoin de traiter et le plus important, c'est la quantité de motos sur la grille.
 
"Nous sommes maintenant arrivés dans la plus grande récession économique depuis les années 1930, donc je pense que la situation a changé au cours des dernières années et nous devons tous garder l'esprit ouvert et penser quels changements intelligents nous pouvons faire pour créer un avenir meilleur.
 
"Un équilibre délicat doit être maintenu pour ne pas supprimer ou diminuer la liberté d'évolution technique, alors que c'est l'une des raisons très importantes pour les constructeurs d'être ici. Le MotoGP est utilisé pour former des ingénieurs et les inciter à apporter de nouvelles idées que nous pouvons utiliser ensuite dans l'ensemble de nos activités. Si vous supprimez cette occasion d'apprendre et de se développer, alors l'une des raisons importantes pour lesquelles nous sommes ici disparaît et c'est dangereux de le faire.
 
"Si vous avez une limite de régime moteur, vous avez la liberté d'être créatif en vertu de cette limite, mais si vous avez un boîtier électronique unique, vous enlevez la majorité de votre liberté et de votre créativité. L'électronique est dominante aujourd'hui dans le développement des véhicules modernes et je pense que nous devons maintenir cela. C'est pourquoi il n'y a pas de solution facile parce que nous devons maintenir l'espace pour la créativité, mais aussi mettre un plafond aux coûts."
 
Source : MCN
 
Photo : GP de San Marino 2011 (© PSP Stan Perec)