MotoGP : Tech 3 domine les satellites
MotoGP : Tech 3 domine les satellites Lors des essais de Jerez, les Yamaha de l'équipe française pilotées par Cal Crutchlow et Andrea Dovizioso ont nettement dominé leur opposition directe.  Celle-ci comprenait les deux Honda de Stefan Bradl et Alvaro Bautista, ainsi que les deux Ducati d'Hector Barbera et Karel Abraham. Le dimanche soir, le classement était le suivant :
 
1 Casey STONER Repsol Honda Team 1:38.780
5 Cal CRUTCHLOW Monster Yamaha Tech 3 1:39.585
7 Andrea DOVIZIOSO Monster Yamaha Tech 3 1:39.860
9 Alvaro BAUTISTA San Carlo Honda Gresini 1:40.017
10 Stefan BRADL LCR Honda 1:40.098
11 Hector BARBERA Pramac Racing Team 1:40.287
12 Karel ABRAHAM Cardion AB Motoracing 1:40.579
 
Les nouvelles 1000 Yamaha dominaient donc nettement, même s'il faut accorder des circonstances peut-être moins favorables à certains de leurs adversaires, comme Stefan Bradl qui apprenait la catégorie MotoGP et déclarait "Nous n'étions de toutes façons pas ici à la recherche du meilleur chrono". L'autre pilote Honda satellite Alvaro Bautista n'était pas à la fête non plus : "Nous avons voulu faire une simulation de course l'après-midi mais j'ai chuté deux fois, en perdant le train avant sans aucun avertissement."
 
Du côté des Ducati, Héctor Barberá déclarait : "Nous avons trouvé une bonne configuration et maintenant je peux mieux piloter, en utilisant mieux les pneus. Il y avait beaucoup de pilotes en piste lorsque j'ai voulu faire un tour rapide et j'ai manqué ma chance mais je suis content de ce que nous avons fait. Nous avons aussi essayé les nouveaux pneus Bridgestone, qui se comportaient bien avec notre Ducati."
 
La palme revenait donc sans conteste au niveau des équipes satellites à l'équipe Tech 3 d'Hervé Poncharal et de Guy Coulon, la seule surprise étant que Cal Crutchlow roulait plus vite que son coéquipier Andrea Dovizioso. Pour le Britannique, " Les changements que nous avons faits sur l'électronique ont amélioré l'accélération et la journée de dimanche a été positive après la pluie de samedi. L'un des points positifs est que la moto fonctionne très bien sur une piste complètement différente de Sepang. Les essais en Malaisie étaient cruciaux, mais ceux d'ici étaient aussi importants parce qu'ils nous ont permis de préparer une bonne base pour un tracé plus court et plus étroit. Yamaha a fait un excellent travail et la YZR-M1 fonctionne parfaitement. Finir derrière Stoner, Lorenzo, Pedrosa et Spies est évidemment une bonne chose pour ma confiance et je me sens maintenant prêt à aller à Qatar pour reprendre la compétition. Je suis bien mieux préparé que l'an dernier."
 
Pour Dovizioso, "J'étais malade vendredi, nous avons eu de la pluie samedi. Dimanche j'avais besoin de faire un maximum de tours pour mieux comprendre le potentiel de la Yamaha sur une piste complètement différente de celle de Sepang. Nous avons bien progressé sur la stabilité de la moto en sortie de virage et c'est important sur une piste aussi lente que celle de Jerez. On peut avoir tendance à glisser et à partir en wheelie mais nous avons bien progressé dans ce domaine. Je pense que j'aurais pu aller plus vite mais je n'ai mis le pneu tendre que pour les dernières trente minutes. Maintenant je suis impatient d'aller au Qatar et de courir avec Yamaha pour la première fois. Je suis convaincu que nous serons rapides et compétitifs mais le Top 4 semble très fort. Ils sont tous très rapides et ce ne sera pas facile de rester avec eux. Je vais de toute façon donner le maximum et essayer d'entamer la saison de la meilleure manière possible."
 
La lutte est lancée pour la deuxième place de pilote dans le team officiel Yamaha aux côtés de Jorge Lorenzo pour 2013, entre Spies, Crutchlow et Dovizioso.
 
Photo : Andrea Dovizioso (Lukasz Swiderek © PSP Stan Perec)