MotoGP : Pour LCR, Dovizioso parti, restent Hopkins, Bautista et de Puniet
MotoGP : Pour LCR, Dovizioso parti, restent Hopkins, Bautista et de Puniet Les pièces commencent à se mettre en place sur l'échiquier 2012. Après l'engagement d'Andrea Dovizioso par Tech 3, la prochaine case à remplir concerne l'équipe de Lucio Cechinello. La priorité du team manager italien allait au recrutement de son compatriote, celui-ci devant bénéficier d'une 1000 Honda RC213V pour l'année prochaine. Mais c'est finalement l'option Yamaha qui a été choisie par le pilote de Forlimpopoli.

Il reste alors le choix entre trois pilotes possibles pour Cechinello, qui sait qu'il doit faire affaire assez vite, avant que Suzuki ne se décide. Si Suzuki continue, Paul Danning n'a fait aucun mystère qu'il souhaitait conserver Alvaro Bautista, en lui adjoignant si possible John Hopkins. Mais tant que rien n'est signé, ni garanti, avec Suzuki, l'Espagnol et l'Américain sont disponibles. Et l'appât que constitue la nouvelle 1000 Honda est bien tentant.

Il est bien tentant aussi pour Randy de Puniet. Lucio avait décidé de se séparer de Randy afin de prendre un Espagnol qui lui ramènerait, pensait-il, plus de possibilités d'obtenir des sponsors qu'un Français. L'ennui c'est que les résultats de Toni Elias sont loin d'égaler ceux de Randy. 

Si Cechinello s'est fourré tout seul dans cette galère, on ne peut pas en dire autant pour de Puniet qui s'est retrouvé sur une Ducati Pramac faute de mieux. Là aussi, les résultats sont décevants, même si Randy n'y est pour rien. Si Valentino n'arrive pas à faire marcher la Ducati d'usine, si Hayden n'arrive pas à reproduire ses résultats de 2010, comment un pilote au sein d'une structure privée pourrait-il faire fort ? Et le team Pramac ne semble pas aussi performant que celui d'Aspar (pour Hector Barbera), ni même que l'équipe perso de Karel Abraham, qui pourtant débute en MotoGP.

Les grandes manœuvres ont donc commencé pour ce guidon disponible chez LCR. On devrait être fixé rapidement.

Photo : Randy sur sa Honda LCR… devant une Ducati Pramac (© PSP Stan Perec)

Cette courte vidéo n'a absolument rien à voir avec ce qui précède. Il s'agit de Marco Simoncelli faisant de la street luge.