MotoGP : Pedrosa dans la tourmente
MotoGP : Pedrosa dans la tourmente Dani Pedrosa a subi des examens médicaux après son retour du Qatar pour connaître plus précisément la situation médicale de son épaule gauche. Le pilote du Team Repsol Honda a souffert d'engourdissement et de manque de force dans son bras gauche pendant la course. Il a donc passé plusieurs examens, consistant en un scanner et une IRM. Les résultats ont montré qu'il n'y a pas de compression vasculaire ou nerveuse au contact de la clavicule, mais qu'il y a un petit problème au niveau d'un plexus, qui nécessite du temps pour terminer sa guérison.  «Honnêtement, je ne m'attendais pas à ce que mon bras réagisse de cette façon parce que je n'ai jamais eu mal pendant l'hiver dernier et je pensais que le problème était résolu, explique Pedrosa. Cependant, j'ai vraiment souffert pendant la course au Qatar et j'ai alors compris que la blessure n'était pas complètement guérie. C'est dommage car à Losail j'avais trouvé un bon feeling et jusqu'à la mi-course -  quand les douleurs ont commencé - j'étais vraiment bien et je pensais avoir une chance réaliste de gagner. Je mentirais si je disais que je ne suis pas déçu, car cette année la moto fonctionne très bien et je suis personnellement prêt. Mais malheureusement cette complication est apparue et je ne peux que faire de mon mieux jusqu'à ce que la blessure soit guérie complètement ".

Pour Dani, le moment est difficile. Sa situation dans le team Repsol Honda est délicate. Il en a été le pilote n°1 presque dès ses débuts en MotoGP, depuis qu'il a rejoint l'équipe en 2006. En dépit d'avoir commis une faute en provoquant la chute de son coéquipier Nicky Hayden lors du Grand Prix du Portugal (Hayden était en tête du championnat MotoGP avec seulement deux courses à disputer) Dani a pu conserver le rôle de pilote de pointe chez Honda. Toutefois, en partie en raison de ses blessures, il n'a pas remporté le titre dans ses cinq ans en tant que pilote leader du HRC. Quand Honda a signé Casey Stoner, cela signifiait clairement que le HRC n'était plus convaincu que Dani suffisait.

Pourtant, la chute de Pedrosa au Grand Prix du Japon, qui lui vaut ses blessures actuelles, a été causée par une erreur humaine au niveau de l'électronique qui a résulté en une poignée de gaz bloquée grande ouverte et la chute qui s'en est ensuivie. Honda a donc sa part de responsabilité dans la situation actuelle. Après cet accident à Motegi, il y eut une opération précipitée à Barcelone pour poser une plaque sur la quadruple fracture de la clavicule causée par cette chute au Japon. Le récent examen prouve que cinq mois plus tard, le rétablissement n'est pas terminé.

Photo : Dani Pedrosa au GP du Qatar 2011 (photo L. Swiderek © PSP)