MotoGP : Les meilleurs résultats féminins
MotoGP : Les meilleurs résultats féminins L'arrivée d'Elena Rosell en Moto2 en tant que pilote permanent intéresse beaucoup de monde. C'est l'occasion de revenir sur les meilleurs résultats obtenus par les filles en Grand Prix.  En 250cc, l'Allemande Katja Poensgen termina quatorzième du GP du Mugello en 2001. C'est le meilleur résultat féminin en Grand prix dans la catégorie la plus élevée.
 
Les résultats ont été meilleurs en 125, avec la Japonaise Tomoko Igata qui finit septième du GP de la République tchèque en 1995 (devant Ueda et Alzamora). Avant elle, la Finlandaise Taru Rinne avait obtenu la septième place du GP d'Allemagne disputé à Hockenheim sur une 125 en 1989 (devant, entre autres, Raudies et Dörflinger). Taru se destinait à une carrière en automobile, mais alors qu'elle roulait en karting, elle écopa d'une suspension de licence d'un an pour carburant non conforme. Elle se dirigea alors vers la moto avec un certain succès. Son aventure pris fin quand, d'après un journal finlandais, Bernie Ecclestone (le patron de la F1, qui détenait alors les droits des GP moto) lui envoya un courrier refusant son engagement pour insuffisance de compétence. Est-ce vrai ? Toujours est-il que ça n'aurait rien de surprenant de la part de ce monsieur qui déclara un jour que "les femmes devraient être habillées en blanc, comme les accessoires domestiques."
 
En endurance, Véronique Parisot termina quatrième des 24H du Mans 1988 (équipage mixte) sur Kawasaki, avant de s'associer à Cathleen Coburn et Toni Sharpless pour disputer le Bol d'Or en 1988 et 1989 sur Yamaha.

Merci à Nicklas Svendsrud de nous avoir signalé que la Norvégienne Caroline Olsen vient de remporter le championnat national en Superstock 600. Bravo à elle.
 
Photo : Taru Rinne au GP du Japon 1990