MotoGP : Les déclarations des pilotes après la deuxième journée de Jerez
MotoGP : Les déclarations des pilotes après la deuxième journée de Jerez Voici le point de vue de plusieurs des pilotes présents en Espagne sur leur journée de samedi. Nicky Hayden :
"C'est dommage pour le temps car je voudrais profiter d'autant d'heures que possible à travailler sur la moto, puisque j'ai perdu beaucoup de temps au cours des derniers mois. Il ne sert à rien de se plaindre, d'autant plus que j'ai eu l'occasion d'essayer la GP12 sous la pluie pour la première fois. Lorsque la piste commence à sécher, nous avons mis sur les slicks à la fin, même s'il y avait encore quelques taches humides ici et là. J'ai pu faire quelques tours pour essayer les deux changements que nous avions prévus hier. En considérant que les conditions n'étaient pas parfaites, il est positif que nous nous soyons rapidement rapprochés de mon meilleur temps d'hier. Maintenant, nous espérons que la météo sera bonne demain, parce que nous tenons à améliorer certains détails avant le Qatar, surtout la traction dans les virages rapides."
 
Valentino Rossi :
"Je suis désolé d'avoir perdu pratiquement toute la journée d'essais, même si nous avons fait trois sorties en pneus humides, afin de confirmer les sensations que nous avions dans des conditions similaires lors des derniers tests. Sinon, il y n'y pas beaucoup à dire. Nous ne pouvions pas bien travailler aujourd'hui, mais les prévisions pour dimanche sont meilleures, donc nous espérons être en mesure de continuer à travailler sur la mise au point que nous avons définie à la fin de la journée d'hier."
 
Randy de Puniet :
"La journée n'a pas été très productive, nous avons fait quelques tours sur piste mouillée, pour voir un peu les sensations. Je suis assez content parce que je suis aussi à l'aise sur piste mouillée et que les chronos étaient corrects. Nous avons décidé d'arrêter au bout de huit tours, les conditions de piste n'étaient vraiment pas bonnes et ça ne valait pas la peine de prendre davantage de risques. S'il fait beau demain, nous continuerons à travailler sur les suspensions, sur l'électronique, nous testerons aussi les pneus en essayant d'avancer un peu plus vite."
 
Ben Spies :
"La journée a été dure mais ça a été pareil pour tout le monde. Nous avions heureusement bien avancé hier, nous avions déjà fait une simulation de course et testé la plupart des choses que nous avions sur notre programme. Aujourd'hui nous avons simplement essayé des réglages pour piste mouillée. Je suis assez satisfait, nous n'avons pas roulé quand la piste était vraiment trempée mais je suis assez content de ce que nous avons fait. La piste a ensuite commencé à sécher et nous avons attendu pour essayer quelque chose sur le sec. Nous savons ce que nous avons à faire pour demain et nous espérons donc avoir du beau temps."
 
Jorge Lorenzo :
"Aujourd'hui nous avons commencé plus tard à cause de la météo et nous n'avons pu faire que 25 ou 30 tours sur le mouillé. Maintenant nous savons que la moto fonctionne bien et qu'elle est compétitive dans ces conditions. Nous étions deuxième derrière Dani (Pedrosa) sous la pluie et le pilote derrière, Cal (Crutchlow), était à plus d'une seconde. Nous devons encore travailler sur l'électronique parce que nous n'avons pas encore trouvé la solution parfaite pour le Qatar. Demain nous n'aurons rien de nouveau à essayer mais nous devrons choisir les pièces que nous ne garderons pas."
 
Stefan Bradl :
“Nous n’avons bien évidemment pas pu rouler énormément aujourd'hui en raison des mauvaises conditions climatiques, mais à partir du moment où la pluie s'est vraiment intensifiée, nous en avons alors profité pour boucler quelques tours. Je me suis instantanément senti à l'aise sur la moto, avec des pneus et une mise au point qui étaient plus que convenables dès l’entame de roulage. Nous avons tout de même procédé à quelques modifications pour améliorer la maniabilité de la machine en courbe, et tous ces changements se sont révélés positifs: on a repris la piste avec un autre train de pneumatiques qui ont généré de la confiance supplémentaire en plus de me permettre de descendre mes chronos relativement aisément. L'asphalte n'était malheureusement pas complètement détrempé, ce qui signifie dans ces conditions que les pneus se dégradent extrêmement rapidement. C'est notamment ce qui nous a poussé à mettre un terme prématurément à cette deuxième journée d'essais. Reste à espérer maintenant que nous puissions bénéficier d'un peu de soleil demain.”
 
Sources : communiqués des différentes équipes et motogp.com
 
Photo : Jorge Lorenzo devant Randy de Puniet (© motogp.com)