MotoGP : Les CRT non-qualifiées aux essais vont devoir sprinter lors du warm up
MotoGP : Les CRT non-qualifiées aux essais vont devoir sprinter lors du warm up Les pilotes des nouvelles CRT vont devoir attaquer sérieusement l'année prochaine pour se qualifier. Au-delà des 107% du meilleur temps, il ne sera en effet pas possible de prendre le départ de la course.  La Commission Grand Prix a trouvé une astuce pour qu'elles puissent quand même se qualifier, mais voyons avant quelles performances auraient été nécessaires en fonction du règlement actuel. Celui-ci prévoit que pour avoir le droit de prendre le départ du Grand Prix, tout pilote doit réaliser un chrono inférieur à 107% de celui de la pole position lors de l'unique séance chrono (avec repêchage possible en essais libres). Voici cette limite fatidique sur quelques circuits en 2011, avec pour info le dernier chrono réalisé en MotoGP :
 
Qatar : à moins de 7.28 de la pole (dernier qualifié 2011 : Toni Elias à 3.8)
Jerez : 6.9 (Elias à 2.3)
Le Mans : 6.5 (Elias à 2.2)
Barcelone : 7.1 (Abraham à 3.2)
Silverstone : 8.5 (Crutchlow à 5.8)
Assen : 6.6 (Akiyoshi à 4.2)
Mugello : 7.5 (Elias à 2.7)
Laguna Seca : 5.6 (Bostrom à 4.0)
Phillip Island : 6.2 (Elias à 2.5) [Cudlin à 6.6]
Valencia : 6.4 (Hayes à 4.1)
 
Quand on regarde ces limites de qualification, on se dit que c'est jouable. Mais les CRT vont avoir contre elles plusieurs gros handicaps : les prototypes seront des 1000 et non plus des 800, donc plus rapides. La limite de la capacité du réservoir à 21 litres, qui pénalise ces protos sur la durée d'une course, n'a pas la moindre importance lors des qualifs, donc les pilotes peuvent utiliser à fond la puissance de leur moteur. Les CRT vont découvrir chaque circuit, elles ne disposeront pas de données enregistrées les années précédentes. Enfin sur les protos il y aura des Stoner, Pedrosa, Lorenzo et Rossi qui, ceci dit avec respect, sont peut-être un peu plus rapides que Danilo Petrucci, Ivan Silva ou Carmelo Morales (si leurs inscriptions sont acceptées).
 
Alors comment faire pour qu'il n'y ait pas trop de déchet ? La solution a été annoncée : Les CRT pourront se qualifier lors du warm up. Il faudra donc réaliser 107% du meilleur temps du warm up, et non plus de la pole. Et pendant le warm up, les protos seront en configuration course, c’est-à-dire avec l'électronique réglée sur la position "économie" et non plus "puissance maxi", alors que leurs pilotes prendront moins de risques pour ne pas se flanquer par terre juste avant la course. On va donc voir le dimanche matin les protos rouler en configuration course, alors que certains pilotes de CRT seront "pendus" à leur poignée de gaz pour rentrer à tout prix dans les 107%. On a déjà vu des manières plus efficaces de bien préparer une course.
 
Photo : Colin Edwards sur la Suter-BMW CRT (© motogp.com / Dorna)