MotoGP : Le point de vue des pilotes sur la première journée
MotoGP : Le point de vue des pilotes sur la première journée Malgré la pluie de l'après-midi, le mardi a permis aux équipes de travailler sérieusement. Voici comment les pilotes ont vécu ce premier jour. Casey Stoner :
"Ça a été dur de partir de Suisse, Ally s'est réveillée au moment où je partais pour l'aéroport et je n'avais vraiment pas envie de partir ! La première journée d'essais s'est bien passée, nous sommes partis de là où nous nous étions arrêtés la dernière fois mais les conditions de piste étaient moins bonnes. Nous avons un peu de travail à faire, ce matin nous avons pu comparer certaines choses, nous avons essayé un nouveau set de disques de frein et ils apportent une amélioration. Nous avons aussi essayé d'autres choses, pour raccourcir l'empattement et gagner en motricité. Nous pouvons aussi essayer de changer la rigidité et de déplacer le poids afin de réduire les vibrations et leur fréquence. Je pense que nous aurions pu aller une seconde ou une seconde et demie plus vite cet après-midi mais la pluie est arrivée et la piste n'a ensuite pas séché à temps. Nous verrons donc ça demain."
 
Dani Pedrosa :
"C'est un bon test pour nous, nous avons fait deux bons runs. La piste était très sale en début de journée et le grip n'était pas très bon mais ça s'est petit à petit amélioré et nous avons quand même pu suivre notre programme. Il fait beaucoup plus chaud que pour le premier test, j'ai plus transpiré sur mon premier run que sur les trois premiers jours que nous avions passés ici ! Nous avons fait des tests sur le moteur, pour mieux gérer la puissance, et nous avons aussi travaillé sur le châssis, la position de pilotage et l'équilibre de la moto. Cet après-midi j'ai fait quelques tours sous la pluie mais la piste a séché dès mon deuxième run et nous avons donc terminé assez tôt. Sur mon dernier run, j'ai eu un petit problème, j'avais un voyant rouge sur mon cadrant et j'ai donc décidé d'arrêter la moto. Nous allons analyser ça pour voir ce dont il s'agit."
 
Jorge Lorenzo :
"Nous avons commencé avec un moteur différent de celui que nous avions pour le dernier test. C'était difficile de comparer aujourd'hui parce que les conditions de piste étaient bien plus mauvaises que la dernière fois et les temps au tour ont donc été moins bons. La pluie nous a aussi forcés à finir plus tôt que prévu alors nous devrons attendre de voir ce que nous pourrons faire demain."
 
Ben Spies :
"Tout s'est bien passé ce matin et cet après-midi nous avons simplement dû attendre que la météo s'améliore. Les ingénieurs de Yamaha nous ont encore offert beaucoup de choses pour ce test, nous devons veiller à avancer dans la bonne direction avec les nouvelles pièces et ne pas nous préoccuper de ce que font les autres. Nous devons nous concentrer et vérifier toutes les nouveautés méthodiquement. Nous allons continuer à travailler et j'espère que nous aurons du beau temps pour les deux prochains jours."
 
Nicky Hayden :
"Je ne suis évidemment pas à 100% mais je vais assez bien si on considère que j'ai été opéré il y a trois semaines. Je me sens beaucoup mieux qu'au dernier test et j'ai pu bien travailler, je tiens donc à remercier le Dr Ting et son équipe. C'est la première fois que j'ai pu piloter cette moto aussi bien et je me suis fait plaisir. Le châssis fournit beaucoup de feedback et on peut donc mieux en comprendre les limites. Nous avons fait des modifications tout au long de la journée et j'ai été plus rapide à chaque sortie. J'aurais bien aimé rouler sous la pluie mais je ne voulais pas risquer de chuter sur mon épaule. J'espère qu'elle ne me fera pas souffrir demain matin et que nous pourrons de nouveau avoir une bonne demi-journée d'essais, voire un peu plus."
 
Valentino Rossi :
"Paradoxalement, nous avons commencé trop tôt ce matin ! Il aurait mieux valu commencer à 11h comme les autres pilotes parce qu'avant ça, la piste était assez sale et que notre pneu avait déjà fait quinze tours une fois que les conditions étaient meilleures. Nous avions décidé de garder le deuxième pneu pour cet après-midi mais il a commencé à pleuvoir après le déjeuner. Du coup nous n'avons pas pu faire grand-chose aujourd'hui. Nous n'avons même pas commencé à travailler sur le nouveau logiciel que nous avons pour ce test. Du côté positif, nous avons pu confirmer que le feeling de la GP12 sur le mouillé est assez bon. Avec les deux pneus qu'il nous reste et si la météo le permet, nous pourrons peut-être mieux travailler et comprendre davantage de choses demain."
 
Stefan Bradl :
“On ne peut pas vraiment dire que les conditions de piste aient été les plus optimales aujourd'hui avec l'arrivée de la pluie, mais ça nous a tout de même donné l'occasion d'effectuer nos premiers tours sur le mouillé pour juger mes sensations avec des pneus pluie. J'ai roulé deux secondes moins vite que lors de mes premiers essais ici même, mais je n'ai pas voulu forcer dans ce contexte. J'ai plutôt cherché à préserver la moto tout en sachant très bien que nous poursuivrons le programme établi pendant les deux prochaines journées. Techniquement parlant maintenant, nous avons pu établir la comparaison entre deux mises au point de châssis différentes en travaillant essentiellement sur la suspension arrière, alors que côté moteur nous avons également testé une nouvelle cartographie qui incluait le contrôle de wheeling.”
 
Karel Abraham :
"C'est dommage parce que nous allons perdre beaucoup de temps que nous aurions pu passer à travailler sur la moto. Je ne peux cependant pas continuer en ayant aussi mal et les chances pour que ma blessure guérisse d'ici la fin du test sont assez maigres. Je vais donc rentrer en République Tchèque. J'ai vraiment manqué de chance quand j'ai chuté à Jerez. Il y avait une trace d'huile sur la piste et j'ai glissé dessus. La chute a été brutale et la moto a même pris feu. Mon problème se situe au niveau de l'omoplate. J'avais passé des examens à Brno en rentrant de Jerez et il y a peut-être une fracture. Il nous reste trois semaines avant le dernier test de la pré-saison, il faut que je récupère le plus vite possible et que je continue l'entraînement. Nous avons perdu beaucoup de temps et nous n'aurons que très peu de jours de travail pour rattraper notre retard sur les autres avant la première course au Qatar."
 
Textes : Communiqués des différentes équipes et motogp.com
 
Photo : Valentino Rossi (© Ducati)