MotoGP : Le FSBK dans les chronos des CRT !
NationalMotoGP : Le FSBK dans les chronos des CRT !
En analysant de près les chronos réalisés par les CRT hier et ce matin au Mans, on réalise que ces motos ne sont pas franchement dignes de rouler en catégorie reine : les plus rapides des pilotes du championnat de France Superbike pourraient en effet prétendre à se battre au coeur de cette sous-catégorie !
D'un côté, le CRT : la nouvelle sous-catégorie introduite cette année en MotoGP pour compléter le fond de grille. Des machines avec des moteurs issus de sportives 1000cc de série améliorés (Aprilia RSV4, BMW S1000RR…) et des châssis prototypes (hormis la ART, dont le châssis est très, très proche, pour ne pas dire identique, à celui de la RSV4 de Biaggi en WSBK) complètement libres. Fourche, amortisseur, freins carbone et électronique sont totalement libres. Les pneus Bridgestone sont imposés. Le poids est limité à 157 kg minimum.

De l'autre, les motos du championnat de France Superbike : des sportives 1000cc du commerce à peine améliorées (intérieurs de fourche, amortisseur, métrologie moteur, échappement…), très proches de celles engagées en championnat d'Europe Superstock. Les pneus sont libres, mais le poids ne doit pas descendre sous les 170 kg.

Un monde devrait logiquement séparer les chronos établis par ces motos, au coût de revient pas franchement comparable. Pour info, le prix catalogue d'une Superbike du championnat de France ne doit pas excéder 25.000 € (hors "accessoires" racing), quand n'importe quelle équipe MotoGP peut racheter le seul moteur d'une CRT pour 20.000 €... Difficile, pour le reste, d'évaluer le prix d'une CRT, dilué entre R&D, expertise technique et pièces haut de gamme.

Pourtant, lors de la manche sarthoise du championnat de France Superbike, qui se tenait le 1er avril dernier, Julien Da Costa, le poleman sur Kawasaki ZX-10R, signait le meilleur chrono qualificatif en 1'37"406, suivi de de Sébastien Gimbert en 1'37"789 sur sa BMW S1000RR.

A l'issue des trois séances libres MotoGP ce week-end, le meilleur chrono d'une CRT est celui de Randy de Puniet. Le Français a tourné en 1'36"389 hier sur sa ART, se classant au 13e rang scratch. Le plus lent, Chris Vermeulen (Suter BMW) a roulé en 1'39"383. Il pointe 21e et dernier. Aleix Espargaro, le coéquipier de Randy, est le pilote ayant tourné dans le chrono le plus proche de celui de Da Costa : 1'37"585. Il se classe 17e.

Si la différence entre les pneus et une météo plus chaude pour le FSBK en avril que pour le MotoGP ce week-end peuvent en partie expliquer la similarité de ces chronos, il semble bien difficile, quand on connaît le grand écart technique qui sépare ces motos - notamment en termes de liaisons au sol - de la justifier totalement.

Photo : Aleix Espargaro a tourné dans les mêmes chronos que Julien Da Costa au Mans ©MotoGP.com