MotoGP : La Dorna envisage 50% des GP hors d'Europe
MotoGP : La Dorna envisage 50% des GP hors d'Europe L'économie européenne stagne, alors que celles des pays d'Asie et du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) se développent. La répartition géographique des Grands Prix pourrait évoluer. Selon Carmelo Ezpeleta, le patron de la Dorna, "dans le futur, la moitié des courses pourrait avoir lieu en Europe, et l'autre moitié en dehors. Mais on ne dépasserait toutefois pas le chiffre total de 18 épreuves."
 
Les circuits espagnols sont entraînés dans la crise ibérique et il y a de fortes chances qu'il y ait dans l'avenir moins de Grands Prix dans la péninsule. "De plus, il n'y a toujours pas d'accord avec Estoril et il pourrait ne pas y avoir de course au Portugal en 2012, donc seulement 17 GP l'an prochain."
 
Concernant l'avenir, Ezpeleta a cité comme pays d'accueil possibles l'Inde, la Corée, la Chine et le Brésil. Concernant le Brésil, il s'avance peut-être un peu car le circuit de Jacarepagua (près de Rio) a été rasé, l'état ayant besoin du terrain pour les prochains Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de football. Il ne reste donc plus qu'un seul circuit international dans ce pays, celui de Sao Paolo qui est utilisé pour la F1. Mais le mur est un peu près de l'extérieur dans au moins un virage rapide et donc le Brésil semble n'être tout au plus qu'une hypothèse.
 
Photo : GP de Malaisie Moto2 2011 (© PSP Stan Perec)