MotoGP : la BMW-Suter et l’Inmotec bientôt en test à Valencia
MotoGP : la BMW-Suter et l’Inmotec bientôt en test à Valencia Lors des prochains essais qui se dérouleront aussitôt après le GP de Valencia, qui aura lieu le 7 novembre, la BMW-Suter roulera avec Scott Redding, alors que l’Inmotec espagnole sera pilotée par Ivan Silva. 

La Suter à moteur BMW est la première machine développée dans l’optique du règlement qui rentrera en vigueur en 2012. Son moteur est bien sûr très étroitement dérivé de la série, ce dont le contrat entre la FIM et Infront interdit l’utilisation en théorie. Mais, comme pour le Moto2, la Dorna n’a pas grand-chose à craindre d’Infront et les moteurs de série améliorés seront bien présents en 2012 sur les grilles de départ du MotoGP. Pour les équipes privées, c’est une très bonne opportunité, les Superbikes de pointe étant par exemple beaucoup plus rapides que certaines des MotoGP d’usine comme les Suzuki.

« Nous avons choisi le moteur BMW car c’est un 4 cylindres en ligne dont les dimensions sont similaires à celles du moteur Honda CBR 600 RR utilisé dans nos châssis Moto2, explique Eskil Suter. Ca nous facilite le processus de conception. » D’après gpone.com, le prix de deux châssis Moto2 sans moteur serait compris entre 400 et 600 000 euros.

« Par ailleurs, nous avons eu la confirmation, continue Suter, que Marc van der Straten (Marc VDS Racing Team) soutiendra le développement de notre moto pour 2012, avec pour but de participer alors en MotoGP. J’espère d’ici là pouvoir permettre à son équipe de disposer d’une moto très compétitive. »

Les tests de Valencia permettront de voir également en action le prototype Inmotec de MotoGP, conçu par Inmotec Consultora Técnica, l’entreprise espagnole déjà engagée dans le Championnat d’Espagne (CEV Buckler) avec le team Inerzia-Inmotec. Le groupe d’ingénieurs et de designers dirigé par Oscar Gorría et basé à Pamplona, dans le nord de l’Espagne, compte plusieurs personnalités expérimentées dans la compétition moto, dont l’ex-ingénieur du Team Roberts, Nicolas Reyner, ainsi que le mécanicien George Vuckmanovich, qui a notamment travaillé avec Freddie Spencer, Randy Mamola et Max Biaggi.

Le choix d’Ivan Silva est assez judicieux, car le pilote espagnol a roulé dans de nombreuses catégories, dont le MotoGP, la Formule Xtreme et le Superbike, et il connait bien le travail d’essayeur qu’il a effectué pour Ducati en MotoGP il y a quelques années. Après un récent test de l’Inmotec, Silva a déclaré : « la moto s’est montrée très puissante et assez facile à piloter, surtout si on considère qu’elle n’a pas encore atteint tout son potentiel. La cadre est vraiment stable et la moto est agile et rigide. Je suis impatient de la pousser dans ses limites lors du prochain test. »

Sources : gpone (pour la BMW-Suter) et Motosprint (pour l’Inmotec)

Photo : Eskil Suter et sa machine (DR)