MotoGP : Honda et Yamaha vont-ils acheter un moteur Aprilia CRT à 15 000 € ?
MotoGP : Honda et Yamaha vont-ils acheter un moteur Aprilia CRT à 15 000 € ? La nouvelle catégorie Claiming Rule Team permet, comme nom l'indique, de réclamer un moteur à la fin d'une course, c’est-à-dire de l'acheter pour une somme prédéterminée à une équipe qui est règlementairement obligée de le vendre. A l'origine de cette nouvelle réglementation, n'importe quelle équipe pouvait réclamer n'importe quel moteur CRT. Cela semblait logique. Un peu trop logique peut-être, et deux petits articles furent glissés dans le règlement, qui changèrent beaucoup de choses :
 
1. Chaque équipe participant au MotoGP n'avait plus le droit d'acheter un moteur, mais uniquement les constructeurs (comprendre Honda, Yamaha et Ducati, qui ne roulent qu'en prototypes).
 
2. Chacun de ces constructeurs ne pouvait réclamer qu'un seul moteur par saison à chaque Claiming Rule Team.
 
Précision : Tout moteur réclamé est remplacé par un neuf et fait partie de l'allocation globale de 12 unités pour la saison. Une équipe CRT ne peut se faire réclamer que 4 moteurs par saison (pour éviter qu'une équipe ne se fasse réclamer son moteur à chaque course et parte en moteur neuf lors de chacun des 18 GP).
 
On peut ainsi arriver à ce paradoxe : Une équipe, qui loue une RSV4 complète pour 1,3 million d'euros par an, peut se faire acheter pour 15 000 euros un moteur (20 000 pour le moteur + la boîte) qu'Aprila facture 80 000 euros. Qui va payer la différence ?
 
Photo : Randy de Puniet à Jerez (motogp.com)