GP du Qatar, course : Lorenzo, sans équivoque
MotoGPGP du Qatar, course : Lorenzo, sans équivoque
Jorge Lorenzo s’impose avec maestria et sans aucune ambiguïté possible pour cette première course de la saison. Il devance Andrea Dovizioso et Marc Marquez sur le podium après avoir signé le nouveau record de la piste… dans le 20e des 22 tours de course !
La grande majorité des pilotes opte pour un set de pneus tendre. Seuls Jorge Lorenzo et Yonny Hernandez partent en avant dur/arrière tendre, et Valentino Rossi, Marc Marquez et Cal Crutchlow en avant dur/arrière medium.
 
L’option sélectionnée par Lorenzo s’avèrera le meilleur. "Le choix de la gomme arrière était très important, explique le Majorquin à l’arrivée. J’ai décidé de partir avec une gomme tendre : c’était le bon choix, car j’ai pu rouler très vite dans les derniers tours."
 
Ce soir, la victoire est autant pour Lorenzo que pour Michelin. Avec les nouvelles gommes françaises et malgré une électronique simplifiée, le pilote Yamaha a battu à deux reprises le record du tour en course détenu à Losail par Casey Stoner depuis 2008 ! De 1’55.153, Lorenzo a fait passer le record à 1’55.109 dans le seizième tour, puis à 1’54.927 à deux circonvolutions de l’arrivée ! Preuve que Michelin a su maitriser la constance des performances.
 
Mais revenons sur le fil de la course : Lorenzo prend le meilleur départ et plonge dans le premier droite devant Iannone, Dovizioso, Rossi et Marquez. A l’issue du premier tour, les deux pilotes Ducati profitent de la puissance inouïe du V4 pour déposer la Yam #99.
 
Iannone s’installe en tête pour les cinq premiers tours. Dans le sixième, son coéquipier tente une attaque et passe. Mais Iannone rétorque immédiatement et reprend les commandes. Quelques virages plus loin, Dovi réitère et conserve le leadership. Iannone, déterminé à ne pas s’en laisser compter, coupe un vibreur intérieur et perd l’avant de sa Desmo. La course s’arrête là pour lui.
 
Dovi, Lorenzo, Marquez et Rossi, doublé virilement par son meilleur ennemi dans le troisième tour, mènent la charge avec une belle avance sur Pedrosa, Vinales et Crutchlow.
 
Dans le septième tour, Crutchlow part au tapis. Deux boucles plus tard, et alors que Lorenzo s’empare du commandement, c’est au tour de Baz (12e à ce moment précis) de perdre l’avant de sa GP14.2 et de goûter au tarmac pour la troisième fois ce week-end. Difficile entame de saison pour le Frenchie…
 
Le classement va ensuite rester figé un long moment dans le groupe de tête. Des écarts minimes, de l’ordre de 0.4, se creusent entre les quatre hommes. Il faudra attente le 19e tour pour voir Marquez attaquer et doubler Dovizioso. Alors que les leaders se lancent dans leur dernier tour, l’Italien reprend l’avantage sur l’Espagnol dans la ligne droite des stands.
 
Lorenzo est maintenant loin devant après avoir signé le record du tour. Mais le tiercé en lice pour les places d’honneur se resserre. Dans le dernier virage, Marquez tente une ultime attaque sur Dovi au freinage. Mais il doit élargir et laisser la Ducati #4 accélérer telle une furie vers le drapeau à damier.
 
"Quand tu termines la course avec Marc, c’est difficile de se battre. Mais mon moteur m’a aidé à terminer devant" admet Dovi. Marquez se disait quant à lui satisfait car il ne pouvait pas faire mieux : "J’ai donné mon maximum mais j’avais du mal à suivre en ligne droite…"
 
Rossi, après avoir tant fait parler de lui ce week-end, doit se contenter de la 4e place. Pedrosa complète le top 5 devant Vinales, les Tech 3 boys Espargaro/Smith, Barbera et Redding. Bradl et Hernandez comptent parmi les pilotes ayant abandonné sur chute, tandis que Danilo Petrucci était forfait aujourd'hui, trop handicapé par sa main blessée pour prendre le départ.
 
Classement provisoire du championnat

Photo : Jorge Lorenzo (© MotoGP.com)